Menu

On a testé : toutes les positions dans un bus Eurolines

« Whaou, bon courage ! » – « Moi, je me suis coltinée deux Allemandes qui mangeaient des sandwichs au salami tout le trajet » – « Oh bah 24h, c’est rien pour vous, après tous vos voyages en Amérique du Sud, vous êtes rôdés ! ». Voilà, pêle-mêle, les anecdotes de nos proches quand on leur a annoncé notre roadtrip en bus Eurolines vers le sud de l’Espagne. Ayant eu plusieurs sons de cloches, on s’attendait donc à tout et à rien en même temps. Résultat, en 48h de voyage aller-retour, on a eu le temps de se faire notre idée et, comme l’annonce ce titre hyper racoleur, de tester toutes les positions… pour dormir le plus confortablement possible. Hey, what did you expect ?

00h30 : Assis siège relevé

Nous partons avec une petite demi-heure de retard de Nice, mais sans aucune inquiétude. En un coup de fil, le SAV d’Eurolines (dispo 24h/24) nous a prévenu que notre bus avait eu un petit retard à la douane italienne (il arrive de Rome) mais qu’il était bien en route. Mon interlocutrice a même pris le temps de localiser le bus et de me rappeler pour me prévenir ! Etiquetage des bagages que l’on place dans la soute, puis nous sommes déjà à nos places. Le bus étant bien rempli, on ne se retrouve pas côte à côte, mais chacun dans une rangée. Le bus repart très vite, toutes lumières éteintes, à part quelques néons bleus qui lui confèrent des faux airs de vaisseau spatial. Il ne me reste qu’à me mettre un peu de musique dans les oreilles, siège relevé pour commencer à m’endormir doucement, tandis que Matt pique du nez très rapidement.

arnold-music

01:00 : Le chien de fusil

Comme ma voisine s’est étalée sur son siège et un peu sur le mien, j’essaie d’adopter ma position préférée pour dormir : le chien de fusil, aussi appelé le fœtus, c’est vous qui voyez. Mauvaise idée : le siège est trop étroit. A côté, Matt dort profondément. Je pense que mon mec a été un loir ou une marmotte dans une autre vie.

tumblr_mi5485Eenn1r2ij3xo1_1280

©disturbedbass13 sur reddit.com

01 :10 : Genoux appuyés sur la rambarde

Après un passage aux toilettes (propres et pas bouchées : oui c’est possible dans un bus !), je profite d’être à une place sans siège devant moi pour tenter d’appuyer mes jambes contre la rambarde. Rien n’y fait, impossible de dormir dans cette position. Mais comment fait Matt ? Il est tout simplement assis, le siège penché en arrière.

cameron-4

01 :15 : se fondre dans le siège

En fait, il suffisait que je l’imite pour tomber dans les bras de Morphée rapidement. Baisser le siège, laisser mon dos en épouser la forme et me servir des bords recourbés en appui-tête pour ne pas me faire mal à la nuque. Autant dire qu’Eurolines a pensé à tout. Du coup on s’endort très vite, bercés par le roulis du bus sur la route.

gru

Dommage qu’on soit réveillé à chaque arrêt ! Entre Nice et Murcia il y en a une bonne dizaine. Si la nuit c’est un peu embêtant pour voir son quota de sommeil pas trop haché, la journée en revanche ça nous a permis de bien profiter du paysage. Une heure d’arrêt à Barcelone pour déjeuner et changer de bus, un stop à Valence le temps d’un petit sandwich, une micro pause à Salou pour profiter de la mer à l’horizon et des paysages de pampa désertiques jusqu’au sud.

keanu-reeves-sandra-bullock-speed-bus-gif

On regrette un peu de ne pas avoir eu de tablette en face de nous pour poser nos affaires… Pas très pratique pour regarder un film sur l’ordinateur pendant le retour de nuit, mais on s’est arrangé avec nos genoux. Le WIFI était un peu capricieux par moment, mais ça nous a permis finalement de faire une vraie déconnexion et de profiter du paysage pendant la journée.

En somme : nous n’avons pas eu de mauvaise surprise avec les bus Eurolines. S’il est vrai, comme nous l’avaient confié certains baroudeurs, que les bus luxueux d’Amérique du Sud sont souvent plus confortables, ceux-là au moins savent régler la température et proposer un confort satisfaisant qui correspond bien aux normes européennes telles que nous avons pu les tester précédemment. A noter, tous les bus ne sont pas exactement identiques, mais le service, globalement, se vaut. Dans l’idéal, on aura préféré les sièges aux bords recourbés, plus confortables. Pour les autres, un oreiller de voyage (à prévoir si vous en avez un et de la place dans les valises) est loin d’être malvenu.

Si on recommande plutôt ce moyen de transport pour les courts trajets de jour, les plus courageux (comme nous !) pourront l’emprunter pour traverser tout le continent et même se rendre jusqu’au Maroc ou à Istanbul, pour un prix défiant toute concurrence.

A titre d’exemple, un aller-retour Nice Murcia (le trajet que nous avons effectué) coûte 94€ par personne pour une réservation un mois à l’avance et 184€ pour une réservation de dernière minute. Quitte à passer autant de temps dans un bus, on vous conseillera par contre de rester au moins une bonne semaine en vacances, histoire de digérer la route… avant de la reprendre !

 

 

 

18 réponses to “On a testé : toutes les positions dans un bus Eurolines

  • Sympa cet article j’adore les illustrations 🙂 J’ai jamais voyagé à Eurolines mais les prix semblent intéressants donc ça vaut sûrement le coup, à condition d’être courageux c’est sûr !!!

  • Bonjour,
    Pas recommandé je pense avec des enfants à moins de réserver 2 sièges par enfant pour qu’il puisse s’allonger. Perso, je choisirai côté fenêtre et j’emmène un coussin pour caler ma tête après m’être bien enfoncé dans mon siège et voilà!

    • Nous avons voyagé avec une maman et son petit de 3 ans maximum et il a été très sage tout le voyage. C’est comme pour tout, ça dépend des enfants j’imagine…

  • Entre humour et bons plans, merci. : )

  • Après, cette expérience était plutôt positive, mais laissez moi vous dire que quand je me suis retrouvé pendant 8 heures à côté d’un gros russe qui a besoin de 2 sièges à lui tout seul, pas aimable, qui transpire énormément et sort de son siège à chaque arrêt c’est tout de suite moins drôle.

    • Ahah ! Oui ça n’a pas du être de tout repos, mais c’est une anecdote propre aux aléas du voyage 😉 Il nous est arrivé une rencontre du même genre au Pérou, dans un bus beaucoup moins confortable pour le coup. Aujourd’hui on en rigole !

  • Pour avoir pris les bus de nuit au brésil, je ne pourrai plus jamais remonter dans un bus de nuit en Europe, je trouve que c’est tellement du foutage de gueule qu’en Europe on ait des bus de merde inconfortable de nuit.
    Au brésil je n’avais pas besoin de chercher une position pour dormir… la position allongée est possible. Et les chauffeurs sont sympa et fun.

    • Nous avons pris le bus durant notre périple en Amérique du Sud et c’est vrai qu’ils sont vraiment confortables. Ceux d’Eurolines ne se plient pas en mode couchette mais nous avons eu la chance de ne jamais tomber sur des bus inconfortables. Merci de partager votre expérience en tout cas, ça peut être utile à nos lecteurs !

  • Bonjour, je ne sais pas si vous aller voir ce commentaire (ce que j’espere) je prend ce bus Euroline dans deux jour pour partire en Pologne avec 11 autres personne de ma classe pour effectuer un stage en Pologne. j’aurais quelque question, il y avais des prise dans le bus ? et la wifi capricieuse sa veut dire nul ?

    • Bonsoir Léa ! Super voyage qui s’annonce 🙂 Tout dépend des bus en fait, nous ne pouvons pas vous apporter de certitudes. Sur les courtes distances, entre Vienne et Budapest par exemple, nous avions droit à des prises de courant, des bouteilles d’eau la presse… mais le WiFi restait capricieux (donc très aléatoire, lent, voire inexistant). Sur les longues distances, tout dépend vraiment des bus. N’hésitez pas à nous partager votre expérience ! Et bon voyage !:)

  • EUROLINES – VOYAGE LOULE-PARIS LE 27 AOUT 2016 : UNE ODYSEE AVEC LE SOUS-TRAITANT JESUS JUAREZ

    le 27 août 2016, je me suis présenté à la station Eurolines de Loulé (Portugal) pour aller à Paris.
    Un car Jésus Juarez est arrivé avec 1 heure de retrard sur l’horaire et l’un des chauffeurs espagnols, très arrogant, nous a demandé de mettre nos bagages dans la soute et de nous dépêcher car il y avait « du retard ».
    Quelques passagers ont exprimés leur mécontentement à la vue du car Jésus Juares, sous-traitant de Eurolines : j’ai compris par la suite pourquoi. Ils n’avaient pas confiance dans ce transporteur.
    Dès le départ, j’ai vu que cela aller être compliqué. Il fallait demander à l’un des chauffeurs d’ouvrir les WC ou de mettre le courant pour rechercher le portable.
    La demande ne recevait aucun écho. Pas une parole et des arrêts brefs et rares durant tout le chemin.
    Nous avons été convoyé de façon honteuse, comme si nous étions du bétail, mais du bétail qui donne son argent.
    En France, après Biarritz, le comble a été atteint : Dans la nuit, au petit matin un bruit de tôle froissé a secoué le car et il s’est mis a tanguer d’un côté à un autre.
    Le chauffeur a réussi à le redresser. Pas une parole pour rassurer les passagers et les enfants qui pleuraient.
    Le car s’est arrêté au parking suivant de l’autoroute et nous sommes tous descendus.
    Le chauffeur n’a donné aucune explication à ceux que les réclamaient. Il s’est contenté de dire à l’un d’entre nous, qui était particulièrement furieux, qu’il avait fait un écart pour éviter un radar.
    J’ai dû me pincer pour me persuader que je ne rêvais pas.
    Beaucoup de passagers ne voulait pas remonter dans le car. L’un de nous, ancien chauffeur routier, voulait même prendre le volant du car jusqu’à Paris en disant que les chauffeurs étaient des criminels.
    Ce n’est que parce que quelques passagers costauds, qui travaillent dans le bâtiment en France, se sont engagés à surveiller le chauffeur jusqu’à Paris que nous avons réussi a reprendre la route.
    Sous cette surveillance, le chauffeur ne s’est plus endormi et a conduit le car normalement jusqu’à Paris.
    A la gare Eurolines de Bagnolet, j’ai expliqué à un gardien ce qui s’était passé. Il m’a dit que les bureaux étaient fermés le dimanche mais que de toute façon, tout le monde se plaignait des « espagnols ».
    Avec des sous-traitants comme cela, Eurolines n’a pas besoin de trouver d’ennemi : il se le fait lui-même du tort.
    La prochaine fois, je prendrais une autre compagnie.

    • Bonsoir et merci pour votre commentaire. Si cela peux vous « rassurer », ce problème n’a rien avoir avec les Espagnols. Des chauffards, il y en a partout dans le monde, même en France. Eurolines collabore en effet avec d’autres compagnies locales. Encore une fois rassurez-vous, ce n’est pas la seule à le faire. Désolée pour votre mauvaise aventure, elle aurait pu cependant vous arriver avec n’importe quelle compagnie et n’importe où dans le monde. Si vous lisez un peu plus notre blog, vous apprendrez que les bus en Amérique du Sud ou en Asie – que nous avons beaucoup empruntés – sont loin du niveau de ceux que nous pouvons trouver en Europe. La prochaine fois, vous prendrez l’avion 🙂 Belle soirée à vous !

  • Article très sympa et tellement vrai pour les voyages en car … 😀

    Nous nous sommes permis de rediriger nos visiteurs sur votre page à travers un lien car nous pensons qu’il faut être au courant du « confort » avant même d’acheter ses billets 🙂
    Pour voir la page concernée par le lien c’est ici: https://farfromparis.com/se-deplacer/se-deplacer-en-car/

    Merci encore pour ce beau site & Bonne journée 🙂
    Marine & Abdallah

  • Que dire de Eurolines ? place réservée. Rendez vous à 5h à la gare. Sauf que le bus n’est jamais arrivé, nous obligeant à aller à faire nimes-nices par d’autres moyens, et en urgence . On a eu les excuses de la compagnie, mais depuis 2 mois, impossible d’obtenir le remboursement du billet. Et appel sur numéro surtaxé à chaque fois. Donc, sachez que si vous réservez, c’est un peu au petit bonheur la chance, car parfois le bus ne s’arrête pas, ou ne vient pas, tout simplement. Et le cas échéant, vous aurez de plates excuses de la compagnie, mais jamais de remboursement. Voilà, vous êtes prévenus.

    • Désolée de lire une telle déception mais il ne faut pas faire de généralités sur une mauvaise expérience. Heureusement, ce n’est pas monnaie courante. Bonne continuation et bons voyages.

  • Bonjour questions pour Marie
    J’ai pris un billet Espagne France pour mon aîné, je voudrais savoir si les pauses… Déjeuner…. Sont toujours prévus car je connais pas du tout et je me demande si je dois le charger en eau, déjeuner, sandwich…. Il y a la télé ?
    Si ils donnent de l’eau pas la peine de lui donner ?
    car c’est lourd et encombrant
    Merci d’avance

    • Tout dépend des bus. Il y a plusieurs pauses de prévues mais il vaut mieux lui donner une bouteille d’eau et un petit snack, les gares ne proposent pas non plus un choix extraordinaire pour se restaurer. Pareil pour la télé, tout dépend des bus.

Trackbacks & Pings

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :