Menu

Trek dans le désert de La Guajira

C’est par Riohacha qu’on est arrivé dans le département de la Guajira. Capitale de cette division, on nous avait prévenu que la ville n’était pas très touristique. En arrivant à l’hôtel Castillo del Mar, où on nous avait annoncé qu’en louant un dortoir on aurait l’impression d’avoir un appartement vu qu’il n’y a jamais personne, on en a presque douté. En effet, plus de place en dortoir et les seules chambres disponibles sont à quasi cinquante euros la nuit. Heureusement, le réceptionniste sympathique réserve pour nous dans un autre hôtel qui correspondent mieux à notre budget.

Quartier du marché. L’international. Des chambres à guère plus de quinze euros. De l’animation. Un seul resto dans les parages, spécialisé dans le poulet, jamais là quand il faut apparemment puisqu’il s’est fait braqué la veille de notre dîner. Chouette ! On a quand même de la chance parce que des restos, dans la ville, il n’y en a pas des masses. Le tour est vite fait, la plage à l’aller et… la plage au retour. On ne prend même pas le temps de la tester autrement qu’en balade puisqu’une autre nous attend : celle de Cabo de la Vella.

Cabo, c’est toute une aventure. Ça commence par une voiture qui t’emmène à Uribia, une ville poubelle assez bordélique du peu qu’on en ait vu. De là, une Jeep collective plutôt inconfortable t’embarque pour plus de deux heures dans des paysages désertiques. Enfin arrivé à Cabo (une rue bordée de maisons des deux côtés avec la plage derrière) tu t’arrêtes à une des habitations (elles servent toutes d’hôtel et de restaurant) ou tu choisis un hamac ou une chambre et où tu te rends compte qu’il va te falloir cohabiter avec tes deux pires ennemis : la chaleur et le moustique.

Jusqu’au bout, Cabo, c’est l’aventure. Pas d’eau courante, juste celle qu’il faut aller chercher au puits pour se laver, ou celle de la mer pour tirer la chasse. Le jour, des petites odeurs d’excréments peuvent te surprendre à tous moments. La plage ne fait pas rêver. Et malgré cette importante infrastructure touristique, tu ne rencontres effectivement pas beaucoup de touristes. Là, on croirait que le temps s’est arrêté entre des paysages d’Afrique et des ambiances à la Sergio Leone. Que faire ? Visiter le Pain de sucre ou le phare. C’est là les deux seules activités proposées et on se demande comment les gens qui vivent là à l’année peuvent bien s’occuper le reste du temps. On n’a pas trouvé la réponse. Mais ils sont très sympas, c’est déjà ça.

La première journée nous déçoit un peu. Arrivés tard, on reste en ville et malgré une délicieuse langouste à dix euros pour le dîner, on aurait presque peur pour le lendemain. Mais ça, c’est avant de découvrir le Pain de sucre. On l’a raté à Rio au Brésil, on s’est rattrapé à Cabo. La vue depuis ce cerro (petit mont) n’est pas désagréable et la plage  paradisiaque à son pied est véritablement  salvatrice. C’est la dernière du voyage alors on en profite jusqu’à quatre heures de l’après-midi, se faisant même livrer un poulet par l’hôtel vu qu’il n’y a rien pour déjeuner sur place, juste quelques Wayuus (l’éthnie locale dont la plupart des femmes se peignent le visage en noir) qui te proposent de l’artisanat ou une boisson fraîche.

De là, on file au phare pour profiter du coucher de soleil. C’est effectivement le meilleur endroit pour le voir même si tu sens (faut voir la gueule du phare) que ça commence à tirer un peu sur la corde du tourisme. Voilà une parfaite journée qui se termine avec une dernière langouste (c’est la fête !) et une courte nuit. Les Jeeps repartent à 4h30 pour un voyage épique dans l’autre sens.

En direct de Riohacha, frais comme des poissons panés, nous voilà prêts à terminer pour de bon (ou presque) le voyage avec Bogota. La suite dans 21h de bus…

Toutes nos photos du désert de la Guajira ici !

2 réponses to “Trek dans le désert de La Guajira

  • S’il y a bien un lieu en Colombie qu’on regrette de ne pas avoir visité c’est bien celui là. Une excellente occasion pour retourner en colombie !

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :