Menu

Cinétrip : Gap Year la série pour backpackers

La rentrée approchant, vous avez sûrement un million d’épisodes de nouvelles séries TV à rattraper. Entre deux indécisions, si vous voulez faire durer les vacances ou même trouver l’élan de partir plus loin plus longtemps, on vous recommande l’un de nos derniers coup de cœur sériel : Gap Year.

Gap Year, la nouvelle série anglaise pour les backpackers

Gap Year, la nouvelle série anglaise pour les backpackers

Pour les plus anglophones d’entre vous, ce titre assez évocateur ne devrait pas avoir trop de mystère sur la teneur de son contenu. Pour les autres, si on traduit littéralement, cela signifie « année sabbatique ». Le genre de truc qu’on a tous voulu faire… ou qu’on a même vraiment fait pour les plus courageux d’entre nous. Prendre son sac à dos, un billet d’avion, tout plaquer et se barrer. Pour nous, c’était l’Amérique du Sud pendant 9 mois. Pour les héros de Gap Year, il s’agit de l’Asie pendant 3 mois. La destination numéro uno des backpackers à petit budget, qui veulent aller « chercher bonheur » hors des sentiers battus pour vivre quelque chose de différent. Mouais, mouais, mouais… Le genre de discours qu’on a tous tenu ou entendu. Mais si allez, avouez !

Ne tombez pas dans le bon vieux piège à touristes !

Sans surprise, Gap Year n’évite pas d’illustrer les clichés propres à tout voyage roots qui se respecte. Galères de parcours, désillusions entre photos de cartes postales et réalité, questions existentielles, quête spirituelle et le toutime d’un bon vieux roadtrip entre potes avec son lot de bonnes et mauvaises rencontres.

Il n’empêche que, clichés ou pas, Gap Year fonctionnera quand même sur tous les publics. Aussi bien le backpacker de retour (depuis 3 jours ou 20 ans) que sur l’aspirant voyageur. Le premier revivra avec nostalgie ses aventures à travers celles de ces jeunes héros d’un jour (ou plutôt 6 épisodes), et l’autre trouvera peut-être l’inspiration pour les imiter ou du moins un portrait réaliste de ce qui peut l’attendre sur place.

Avec Gap Year, on rentre dans le vif du sujet avec beaucoup d’humour (anglais) et sans jamais passer par la case « on vous vend du rêve ». Adieu photos Instagram retouchées à mort et publicité déguisée pour agences de voyage ! Bonjour choc des cultures, CB hackée, hostels pourris, rues polluées et dommages du tourisme de masse.

Dans Gap Year, tout le monde en prend pour son grade. La petite fille à sa Maman qui veut prouver qu’elle peut s’en sortir sans elle… mais pas sans sa Mastercard ; l’étudiante pommée qui veut fuir son échec scolaire sur la route façon Kerouac ; le romantique qui court après son amour perdu pour mieux se perdre lui-même ; le trentenaire qui n’a jamais grandi et met son lot de problèmes sur le dos du système occidental ; les expats néocolonialistes ; les ONG à but finalement un peu lucratif et même les locaux de chaque destination.

On vous laisse guider par la joyeuse petite troupe de Gap Year, de la Chine au Népal en passant par la Malaisie, le Vietnam, Singapour et évidemment la Thaïlande. Promis, tout n’est pas qu’humour noir et portrait au vitriole de ces millénials en soif d’aventure au bout du monde ! On passe aussi par de jolis moments en décors naturels et surtout de belles barres de rire. A voir à tout âge, avant, pendant ou après un beau voyage en Asie !

*Actuellement la série n’est disponible que sur E4, ou sur YouTube ICI

Les commentaires sont fermés.

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :