Menu

Trois jours dans la Baie de Saint-Brieuc

Je n’avais aucun souvenir de la Bretagne. Je pense y être allée en famille quand j’étais toute petite, mais je ne garde qu’en mémoire une pêche aux bigorneaux sur une grande plage à marée basse, dont je ne suis même pas sûre qu’elle se soit vraiment passée en Bretagne. Peut-être plus loin, sur la même côte… Alors quand j’ai eu le choix, grâce à l’invitation d’AccorHotels, de partir découvrir un bout de cette région, je n’ai pas hésité.

Déjà l’année dernière, à la même époque, j’avais projeté de me balader en vélo le long de la Manche. Finalement, j’étais partie dans le sud de l’Irlande, en famille. Ironie du sort, la première chose qui m’a sauté aux yeux en me baladant dans la baie de Saint-Brieuc est la ressemblance entre les paysages bretons et irlandais.

A tout bien y réfléchir, ce n’est pas si curieux, puisque les deux régions se partagent la même mer et donc les mêmes paysages côtiers déstructurés, le même climat et la même flore. Me voilà partie pour 3 jours de découverte d’une région inconnue et qui compte aujourd’hui parmi les plus belles de tous mes voyages.

Mon itinéraire de 3 jours dans la Baie de Saint-Brieuc en 20 stops

Hillion et premiers pas dans la réserve naturelle

Ou plutôt premiers coups de pédale ! Rien de mieux qu’un vélo pour découvrir la baie de Saint-Brieuc et s’il est électrique, vous n’aurez aucun mal à tenir la longueur.  Depuis Yffiniac, je vous conseille de vous diriger jusqu’à Hillion, petit patelin situé en pleine zone mytilicole, et d’en profiter pour déguster des moules directement du producteur à l’assiette à La Vieille auberge, au cœur du village. Un délice pour 12€ avec le petit verre de vin blanc !

Poursuivez le chemin en vélo jusqu’à la maison de la baie pour en savoir d’avantage sur la faune et la flore locales. Vous pourrez pousser la balade jusqu’à la pointe des Guettes, la plage de Lermot puis les Dunes de Bon Abri. Autant de points de vue imprenables sur la baie de Saint-Brieuc, à découvrir aussi bien à marée basse qu’à marée haute. Si vous me dites que ça ne ressemble pas à l’Irlande, je ne réponds plus de rien !

Plougrescant et la limite de la côte de granit rose

Le lendemain, le gérant de l’hôtel Ibis Yfinniac (où je dormais) s’est gentiment proposé de me faire découvrir sa région. Nous sommes donc partis en voiture (sous une pluie battante qui semblait vouloir répondre à tous les clichés que j’avais de la Bretagne) vers Plougrescant, en dehors de la baie de Saint-Brieuc. Ici, on se trouve à la limite de la côte de granit rose, soit un bon point de départ pour redescendre ensuite vers Saint-Brieuc en longeant toute la côte du Goëlo. A ne pas manquer : le gouffre de Plougrescant (plus impressionnant à marée haute) et la maison de Coitmeur, emprisonnée dans la roche. Ses propriétaires doivent avoir un point de vue assez fou avec la mer des deux côtés !

Longer le Jaudy, de Buguélés au port de roche jaune

Ces arrêts sont des destinations qui se méritent. A moins d’avoir un guide comme le mien ou un bon GPS, il faudra rester attentif pour ne pas vous perdre. La route est parfois cahoteuse et vous donnera des impressions de safari en pleine cambrousse… à la bretonne ! Accrochez votre ceinture et laissez-vous emporter par la beauté des paysages environnants. Champs de blé, petits ports, moulin à mer comme à Buguélés, cafés intimes où l’on déguste le poisson pour presque rien. Pour ça, je vous recommande le Café Pesked. Une petite bicoque qui ne paie pas de mine mais qui réserve de belles surprises dans l’assiette, notamment un bar à 17€ et des homards fraîchement pêchés !

N’ayez pas peur de vous aventurer au bout des petits chemins peu empruntés qui jalonnent le fleuve du Jaudy.

 

Mettre le turbo jusqu’à Tredarzec

Autre bonne adresse où aller se régaler d’un bon poisson : L’abri des Barges. Encore un lieu qui se mérite puisque situé dans un cul de sac, tout près d’un élevage de turbots. Autant choisir ce poisson là pour s’assurer de goûter une vraie spécialité on ne peut plus locale. Pour la digestion, prenez une pause face à la jetée juste en face du restaurant, pour admirer le lieu où les barges viennent s’amarrer à marée basse.

ABRI DES BARGES

Baie de Saint-Brieuc – ©Voyagesadeux

Un café sur la place de Tréguier

Cette fois, exit l’Irlande, c’est au nord de la France que j’ai immédiatement pensé en arrivant sur la place de Tréguier. Avec ses belles maisons tout en colombage, ses rues pavées, Lille n’était pas loin dans mes souvenirs. Rajoutez-y la belle église, et là c’était carrément la Grand Place de Bruxelles qui s’imposait à moi.

ASTUCE SHOPPING : passez par la coopérative maritime pour faire le plein de souvenirs (marinières, matériel de pêche, déco…) et à la sortie de Tréguier, arrêtez vous à la biscuiterie pour un peu de shopping typiquement breton. Ce ne sont pas les biscuiteries qui manquent dans la région, mais celle-ci est particulièrement bien fournie.

Arrêt touristique à Paimpol

Grande ville articulée autour d’un joli port, un peu comme Saint-Brieuc, Paimpol sent bon la Bretagne rien que dans son nom (pas autant que Ploubazlanec, d’accord, mais quand même). Les restaurants du port semblent quant à eux sentir bon l’attrape-touriste et je vous recommande de vous en tenir aux adresses un peu excentrées pour bien manger, et surtout moins cher.  Pour avoir un beau point de vue sur le port de Paimpol, faites tout le tour et posez vous vers la route qui mène à la plage de Tossen.

PAIMPOL

Baie de Saint-Brieuc – ©Voyagesadeux

Petit plouf à la plage de Tossen

Cette plage peu connue des touristes est pourtant située à deux pas de Paimpol. Aménagée en piscine naturelle, c’est l’endroit idéal pour se baigner sans crainte. Je n’y ai pas mis un orteil (après 3 ans aux Antilles et 7 ans dans le sud, il faudrait me payer cher pour plonger dans la Manche !) mais vous me direz si l’eau était bonne !

TESSON

Baie de Saint-Brieuc – ©Voyagesadeux

Arrêt culture à l’abbaye de Beauport

Voilà encore un lieu qui m’a rappelé l’Irlande mais cette fois pour l’architecture du monument. On passe par une jolie allée verdurée qui a le bon goût de protéger autant du soleil que de la pluie, avant d’arriver dans un grand jardin au bout duquel trône l’imposante abbaye de Beauport. Une partie rénovée abrite les vestiges de la partie à ciel ouvert, datant du XIIIe siècle.

ABBAYE BEAUPORT

Baie de Saint-Brieuc – ©Voyagesadeux

Arpenter le circuit des falaises de Plouha

Que ce soit à pied ou en vélo par le très beau chemin de randonnée GR34 qui longe toute la côte de la baie de Saint-Brieuc ou en voiture, comme moi, le circuit des falaises de Plouha reste selon moi la plus belle partie de la région à ne rater sous aucun prétexte. Les points de vue rivalisent de beauté et on a envie de s’arrêter toutes les deux minutes pour s’oxygéner. De la pointe de Bifot à celle du Minard (vous aussi vous pensez à Minas Tirith en le lisant ?), cette côte-là, toute en falaises découpées par les marées est juste S.U.B.L.I.M.E. Désolée d’ailleurs que mes photos ne lui rendent pas honneur, la pluie n’a pas voulu me lâcher…

 

Le clou du spectacle : le port sur pilotis de Gwin Zegal

Marquant la fin du circuit des falaises, le petit port de Gwin Zegal est sans doute l’image la plus belle que je garderai de mon séjour dans la baie de Saint-Brieuc. Une vraie carte postale, avec son eau transparente, ses pilotis où sont accrochés quelques petits bateaux et les falaises tout autour. Le paradis, en gros.

GWIN ZEGAL

Baie de Saint-Brieuc – ©Voyagesadeux

Point surf au port de Goret

En rentrant vers Tréveneuc, faites un petit stop au port de Goret pour mater admirer les surfeurs en train de tâter la houle et donner une leçon à leurs collègues d’Hossegor.

S’offrir des fruits de met à la Grève de Saint-Marc

En plus d’être un endroit parfait pour se baigner, la Grève de Saint-Marc propose aussi un beau vivier de fruits de mer où vous pourrez vous offrir une araignée de mer, des langoustines, des poissons en veux-tu en voilà, des crevettes, des homards, des crabes royaux… bref tout ce que la Bretagne a de meilleur à offrir dans une assiette à tout amateur de fruits de mer qui se respecte.

Tailler une bavette avec les pêcheurs de Saint-Quay-Portieux

Si vous arrivez trop tard pour la criée du matin, vous pourrez toujours aller voir si les pêcheurs amateurs arrivent à attraper un petit quelque chose au bout de leur ligne. Et je vous parle d’une ligne qui en impose ! Si vous avez le vertige, ne vous approchez pas trop du bord du port, vous risqueriez de tomber la tête la première une petite dizaine de mètres plus bas.

PORT PECHE

Baie de Saint-Brieuc – ©Voyagesadeux

Farniente aux Etables de la Mer

Encore un bon spot pour se baigner ou lézarder sur le sable. La plage du Moulin est l’une des plus prisées aussi bien pour son côté balnéaire que les sports nautiques qui y sont proposés. Pour admirer le coucher de soleil, offrez vous un cocktail au bar Villa Costa et son décor balinais, les pieds dans le sable. Un peu chère, l’adresse reste victime de son succès et de son emplacement stratégique. Pour plus de tranquillité et d’originalité, lisez plus bas, j’ai une autre proposition à vous faire.

Un sushi sucré au footruck de la plage de Tournemine

Plus original qu’un mojito trop cher, goutez donc au Breizh Cola ou la Lancelot – la bière locale – avec un sushi sucré au foodtruck Rue Sésame posé sur la plage de la Tournemine, pour le plus grand plaisir des kitesurfeurs et autres baigneurs qui ont un petit creux. Mention spéciale pour le maki framboise, riz au lait de coco et chocolat blanc, mais je vous recommande aussi le reste de la carte qui change régulièrement au gré des humeurs du chef. Au menu ? De la cuisine fusion entre des inspirations asiatiques ou d’ailleurs et de la Bretagne bien sûr ! En plus, on peut s’asseoir tout à côté du camion sur la petite terrasse tout en récup, installée pour se détendre au soleil et profiter de son assiette dans une bonne ambiance. Tout à fait le genre d’adresse insolite que j’adore !

RUE SESAME

Baie de Saint-Brieuc – ©Voyagesadeux

Coucher de soleil à la pointe du Roselier

Si vous ne vous êtes pas arrêtés plus tôt pour un cocktail au Via Costa ou une bière Rue Sésame, garez la voiture au sommet de la pointe du Roselier. C’est LE meilleur spot pour admirer le coucher de soleil (quand le soleil est au rendez-vous, vu ma photo ça fait moins rêver), avec encore et toujours ce décor déchiré par les falaises et la mer qui s’étend au loin.

ROSELIER

Baie de Saint-Brieuc – ©Voyagesadeux

Petit tour à Saint-Brieuc

Je n’allais pas vous proposer un tour de la baie de Saint-Brieuc sans un petit passage par celle qui lui a donné son nom. Etant avant tout une ville commerciale, avec une entrée pas trop charmante selon moi (surtout quand on rejoint Yfinniac en voiture depuis la gare), Saint-Brieuc a toutefois un joli centre historique avec de belles maisons en colombage, notamment dans la rue Fardel où sortir boire un verre le soir. Je vous recommande d’y aller le mercredi matin pour profiter du marché et de pousser la balade si vous le pouvez jusqu’aux écluses qui restent l’un des rares endroits de la région où voir un peu de joli street-art.

Le lendemain, direction de l’autre côté de la Baie de Saint-Brieuc !

 Cap sur le cap Fréhel

Comme la veille, foncez directement tout au bout de la baie de Saint-Brieuc, mais dans l’autre sens, direction le Cap Fréhel. Encore une fois, j’ai fait la balade sous la pluie, ce qui n’était pas des plus plaisant. En plus, le fort La Latte situé à la pointe du Cap Fréhel, très beau en soi, accueillait des activités médiévales et avait fermé le G34 obligeant donc les visiteurs à payer l’entrée (14€) pour avoir un beau point de vue. Sans la pluie et sans ce côté attrape-touriste, j’imagine que le déplacement en vaut la peine.

FREHEL

Baie de Saint-Brieuc – ©Voyagesadeux

Retour vers Erquy et l’îlot Saint-Michel

Considérée comme la capitale de la coquille Saint-Jacques, Erquy aurait pu être mon arrêt préféré si on avait été en bonne saison. N’hésitez à les goûter pas si vous avez la chance d’y être au bon moment ! Je me suis rabattue sur un autre mets de choix et sans aucun remord : l’araignée de mer. Je n’en avais pas mangé depuis le Chili, à cause de son prix en France, mais pour 16€ je ne me suis pas faite prier. Pour ça, direction le Petit Saint-Michel situé sur la plage du joli Ilot Saint-Michel. Une adresse conviviale, et accessible donc, qui vous prête des chapeaux de paille s’il fait trop chaud ou des plaids s’il fait trop froid.

ARRAIGNEE

Baie de Saint-Brieuc – ©Voyagesadeux

Le temps que je termine mon déjeuner, le soleil était (enfin !) de retour, pile à temps pour une balade les pieds dans le sable jusqu’au fameux îlot Saint-Michel.

Certainement le deuxième plus bel endroit que j’ai vu de mon séjour !

Un peu de brocante au port de Dahouët

Après un petit passage par Pléneuf-Val-André, allez faire un dernier plein d’air breton au petit port de Dahouët. Pas très impressionnant à marée basse, il donne toutefois un bon prétexte pour aller chiner chez l’antiquaire installé tout à côté.

ADRESSE BONUS : en rentrant vers Yffiniac le soir, arrêtez vous à Langueux, à la crêperie des Grèves, parce que ce serait dommage de quitter la Bretagne sans déguster une bonne crêpe avec une bolée de Cidre ! Que ce soit les galettes salées ou les crêpes sucrées, la carte se dévore les yeux fermés, sans faire mal au portefeuille, dans un cadre décontracté tenu par un jeune couple de passionnés.

Evidemment, cet itinéraire est plus que non exhaustif vu que je n’ai pas pu aller partout en 3 jours. J’ai tenu, comme toujours, à faire confiance au gentil propriétaire de l’hôtel où je dormais, un vrai amoureux de la Bretagne et qui connaît bien sa région, pour m’aventurer dans des endroits un peu moins connus, moins touristiques. J’espère vous avoir donné envie d’en faire autant et, comme moi, de revenir en voir plus !

Bonne balade autour la Baie de Saint-Brieuc !

INFOS PRATIQUES 

Une réponse to “Trois jours dans la Baie de Saint-Brieuc

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :