Menu

Food tour dans le 10e à Paris, nos bonnes adresses où bien manger

Parce que j’ai eu l’occasion d’écumer le quartier tous les jours récemment, j’ai décidé de vous proposer un petit food tour dans le 10e à Paris où bien manger. Par « meilleures adresses », j’entends celles que j’ai préférées, mais en 3 semaines, je suis loin d’avoir eu le temps de tout tester. Rien que sur un périmètre de trois rues seulement, on peut trouver une multitude de petites cantines où prendre sa pause déjeuner le midi, venir bruncher le dimanche, dîner en amoureux… tout ça sans s’écarter du joli Canal Saint-Martin. Alors imaginez si j’étais restée plus longtemps ! Bref, on passe à table ?

Où manger près du Canal Saint-Martin ?

Notre food tour dans le 10e à Paris

Jules & Shim, la cantine coréenne du quartier

Tout à commencé par l’odeur alléchante s’émanant de la jolie box en forme d’origami entre les mains de ma collègue. Un coup d’œil sur la carte qu’elle avait ramenée et il ne m’en a pas fallu beaucoup plus pour que je fonce chez Jules & Shim moi aussi à ma pause déjeuner. Et puis, je n’avais pas mangé de bimbimbap depuis trop longtemps, alors c’était l’occasion de me rattraper. Verdict ? Un plat unique certes simple – décliné entre gambas, boeuf, porc ou veggy et on choisit sa sauce – mais cela facilite un service rapide, comme en Corée. Si on a peur d’avoir faim, on peut opter pour un menu, avec « banchan » (comprenez « accompagnement », comme du kimchi) et une part de cake (citron, pavot, thé vert…). Si on n’est pas trop pressé, on peut aussi manger sur place, dans un cadre très bobo – oh le joli vélo attaché nonchalamment devant la boutique pour parfaire le cadre sur Instagram ! – ou prendre à emporter et profiter alors des fameuses boîtes en origami toutes jolies.

INFOS PRATIQUES :
Jules & Shim : 22 rue de Vinaigriers Paris 10
TARIFS : 13.50€ le menu
Jules & Shim - Food tour dans le 10e à Paris ©voyagesadeux

Jules & Shim – Food tour dans le 10e à Paris ©voyagesadeux

Juice Bar, un rendez-vous healthy comme à Brooklyn

Si je ne m’étais pas mis en tête de vous proposer un food tour du 10e à Paris, j’aurais pu venir manger ici tous les midis, voire arriver en avance pour prendre mon petit-déjeuner. Pourtant, de l’extérieur, l’endroit ne paie pas forcément de mine. Une grosse pancarte toute simple, encore un vélo à l’extérieur et du monde qui se presse à l’intérieur. J’ai vite compris pourquoi. Un Japonais en face de moi, tout droit sorti d’une Fashion Week, deux Anglaises en plein hangover à côté et une étudiante indienne, le nez collé dans le dernier Vogue. A ce moment-là, Paris n’avais jamais autant ressemblé à mes souvenirs de Brooklyn. En bref, un ambiance à la cool, proche de celles des (bonnes) auberges de jeunesse, dans un cadre qui pousse au rapprochement – une seule table à se partager, dressée comme à la maison – dans une salle microscopique. Pour permettre à tout ce joyeux melting-pot de se comprendre, Bob – le propriétaire américain à qui l’on doit d’autres adresses que j’ai très envie de tester aussi – a pensé à tout : café et jus d’orange en libre service, carte bilingue (français, anglais) répartie sur des petits aimants collés au comptoir. Au menu ? Du 100% healthy. Je vous recommande absolument les sushis veggy au blé complet, les bagels à la feta, les cookies chocolat-matcha (une petite idée du Paradis sur terre), la soupe hyper bien servie quelque soit son goût, et évidemment les jus qui ont donné leur nom à l’enseigne ! La carte change tous les jours en fonction de l’arrivage, un peu comme l’ambiance en fonction des expats de passage qui ont vraiment compris où était la meilleure adresse du quartier.

Juice Bar 5, rue Lucien Sampaix – Paris 10e
TARIFS : environ 15€ un bagel, une soupe et un dessert. 2€ le café à emporter
Juice Bar - Food tour dans le 10e à Paris ©voyagesadeux

Juice Bar – Food tour dans le 10e à Paris ©voyagesadeux

Les Vinaigriers, pour un déjeuner semi-gastro en tête à tête

Maintenant que je vous ai conseillé le meilleur plan du quartier, vous ne voudrez plus aller manger ailleurs. Faites moi confiance, le restaurant Les Vinaigriers vaut la peine de changer ses habitudes. Cette adresse-là, nous l’avons testée en amoureux pour mon anniversaire, à l’heure du déjeuner. Comme j’étais limitée par le temps, nous avons prévenu le serveur que nous étions pressés et avons pu déguster notre menu sans nous dépêcher grâce à sa coopération. Il faut dire que les choses sont facilitées en cuisine puisque le menu est unique… mais change tous les jours ! Ça permet de proposer de bons produits, travaillés au gré des humeurs du chef, avec une qualité digne d’un gastro, la quantité en plus. Ce jour là, on a eu le droit à un œuf poché dans un velouté fondant et ses morceaux de bacon bien frits puis un quasi de veau et sa mousseline de panais. Il n’y a que pour le dessert où nous avons eu le choix entre une part de tarte chocolat-potiron et une brioche à la fleur d’oranger façon pain-perdu. On a testé les deux, et on ne sait toujours pas dire lequel a été notre préféré. Si vous avez peu de temps pour déjeuner dans le quartier, et cherchez une adresse plus conséquente que les nombreuse cantines du coin, Les Vinaigriers est donc l’endroit idéal pour s’offrir un petit repas entre amoureux.

INFOS PRATIQUES :
Les Vinaigriers – 42, rue des Vinaigriers Paris 10e
TARIFS : 23€ le menu entrée-plat-dessert

Madame Shawn, le restaurant thaïlandais du coin

Voilà encore une adresse que j’ai testée pour mon anniversaire, mais entre copines cette fois. J’avais un peu peur de mon choix, après avoir entendu à plusieurs reprises que le service était pressant et laissait souvent à désirer. On voulait en profiter sans se sentir éjectées aussitôt nos assiettes terminées ! Mais j’avais très envie de manger thaï, et mes échos étaient unanimes : c’était l’un des meilleurs endroits à Paris pour ça. Finalement, notre serveuse a été d’une patience légendaire (imaginez 10 nanas se mettre d’accord sur le choix du vin ou leur menu, entre les végétariennes, celles qui n’aiment pas les épices et celles qui ne comprennent rien à la carte) et nous avons été servies plutôt rapidement sans que l’on nous dise de partir une fois l’addition réglée. Dans les assiettes, des bons plats thaïs qui m’ont rappelé notre séjour en Thaïlande, pas trop épicés quand c’était demandé pour les unes, vraiment veggy pour les autres. Tout le monde avait l’air ravi et loin des commentaires désagréables que l’on peut lire sur la toile. Coup de chance ou amélioration ? Selon mon expérience, vous pouvez y aller les yeux fermés et vous régaler sans vous ruiner (surtout le midi).

INFOS PRATIQUES :

Madame Shawn 56, rue de Lancry – Paris 10e
TARIFS : compter environ 23€ une entrée, un plat et une bouteille de vin à partager

Le Café Craft, pour travailler et bien manger

Cette adresse, je n’ai pas eu le temps d’en prendre une seule photo mais je vais essayer de vous dépeindre au mieux le cadre pour vous donner envie d’en pousser la porte. S’alignant sur la mode des cantines du quartier (je ne me souviens pas avoir vu de vélo accroché devant la vitrine cela dit), le Café Craft fait penser à une adresse tout droit sorti de New-York avec sa déco industrielle (signée Pool), sa bonne odeur de café fraîchement moulu (par Lomi à Paris s’il vous plaît !), et son coin bureau agencé pour que les indé puissent brancher leur ordinateur et travailler.  C’est d’ailleurs là toute la spécialité du lieu et une formule est même prévue pour ça. Trois heures de boulot = une douceur offerte. Mais si comme moi vous n’avez pas le temps de vous arrêter pour déjeuner – dans une salle dédiée, pas devant l’ordi, on n’est pas des nerds non plus ! – ou n’avez pas besoin de travailler sur place, les gentils serveurs (et carrément beaux gosses au passage) prépareront votre menu dans un emballage en papier… craft, évidemment ! De ce côté-là d’ailleurs, on retrouve une belle proposition de pâtisseries maison, de sandwichs originaux, des soupes bien chaudes et bien bonnes, et du café à « take away » comme aux Etats-Unis.

 INFOS PRATIQUES :
Le Café Craft – 24, rue des Vinaigriers Paris 10e
TARIFS : environ 15€ pour une soupe, une boisson, un sandwich et un dessert

La Taverne de Zhao, où manger chinois meilleur qu’en Chine

Bon pour le titre, dans la mesure où je ne suis jamais allée en Chine, je me suis un peu emballée et je devrais attendre que Matt confirme en connaisseur. Mais disons en tout cas que c’est la première fois de ma vie que je mangeais chinois dans autre chose qu’un fast-food où tout est réchauffé au micro-onde à la va-vite. Preuve supplémentaire de la qualité du lieu : le menu est d’abord écrit en chinois ! Et bien que ça ne me serve personnellement à rien vu que je ne comprends rien au mandarin, je prends ça pour une plus-value. Si on regarde du côté français de la carte, on pourra tomber sur un tas de plats que je n’avais jamais vus dans un restaurant chinois, aussi alléchants que des oreilles de porc ou des tripes aux champignons noirs… Farouche mais pas téméraire, j’ai opté pour une valeur sûre : raviolis pékinois en entrée, poulet aux cacahuètes et riz blanc pour la suite. Je pense que c’est le meilleur que j’ai mangé, bien que j’opte pour le même plat dès que je mange chinois. Côté service en revanche, faudra vous brosser pour un sourire, mais au moins vous vous serez régalé.

INFOS PRATIQUES :
La Taverne de Zhao 49, rue des Vinaigriers Paris 10e
TARIFS : 11€ pour une entrée à partager et un plat

EN BONUS : Ikebanart, la boutique d’art floral japonais
 

Pour cette dernière adresse du 10e arrondissement de Paris, je ne vous propose pas de passer à table mais plutôt de refaire votre déco. Cette petite boutique située sur le Canal Saint-Martin met à l’honneur l’art floral japonais sous toutes ses formes. L’ikebana bien sûr, (d’où le nom de la boutique) via des compositions aussi aériennes que minimalistes, exécutées dans la plus pure tradition nippone, mais aussi des kokedamas, ces sphères de mousse enracinant une plante dans une boule de terre adaptée. En entrant, n’oubliez pas de lever les yeux pour admirer le très beau plafond complètement orné de ces créations originales. Vous pourrez aussi trouver tout un tas de plantes grasses, d’air plants (ces plantes épiphytes, n’ayant pas besoin de terre, et qui semblent flotter en apesanteur) de cactus, de plantes vertes, de jolies fleurs et de très beaux contenants pour les mettre en valeur. Et si vous avez envie de connaître tous les secrets du gentil couple qui s’occupe des lieux, la boutique propose aussi des ateliers d’initiation à la fabrication des kokedamas – qui vous permet de repartir avec votre composition au bout d’environ une heure – et à l’ikebana. De quoi vous mettre au vert !

INFOS PRATIQUES
Ikebanart 49, rue Lucien Sampaix Paris 10e
TARIFS : entre 5€ pour un bébé cactus et 120€  pour une grande monstera
ateliers 40€ pour les kokedama / 50€ pour l’ikebana

Les commentaires sont fermés.

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :