Menu

Bonne adresse : le super bouchon lyonnais La Meunière

Difficile de passer un vrai séjour à Lyon sans se faire au moins un petit bouchon lyonnais. Et si la rue Saint-Jean est très mignonne, on vous conseillera néanmoins d’éviter ses établissements, très «attrape-touristes». Même en enlevant ces derniers, pas facile de se décider tant Lyon, à ce niveau, déborde d’enseignes. Parmi toutes, et grâce aux conseils d’une amie lyonnaise, on vous a déniché une petite perle : La Meunière, une adresse centenaire (!) située en plein cœur de la ville.

IMG_0890

La Meunière – bouchon de Lyon ©voyagesadeux

Cela n’a pas été chose facile car on a beau pas être trop compliqués niveau gastronomie, on avoue que les spécialités lyonnaises ont de quoi impressionner plus d’un gourmand, et pas forcément que dans le bon sens. Pied de cochon, andouillette, tripes… ou encore le fameux tablier de sapeur, célèbre recette à base de gras-double. Bref, à part Marie qui voulait goûter à tout prix la toute aussi fameuse quenelle de la région, j’avoue que j’y allais un peu à reculons.

IMG_0889

La Meunière – bouchon de Lyon ©voyagesadeux

IMG_0901

La Meunière – bouchon de Lyon ©voyagesadeux

IMG_0894

La Meunière – bouchon de Lyon ©voyagesadeux

IMG_0892

La Meunière – bouchon de Lyon ©voyagesadeux

IMG_0908

La Meunière – bouchon de Lyon ©voyagesadeux

IMG_0921

La Meunière – bouchon de Lyon ©voyagesadeux

IMG_0920

La Meunière – bouchon de Lyon ©voyagesadeux

Heureusement, le cadre rustique et chaleureux du restaurant La Meunière  nous plonge tout de suite dans une atmosphère particulièrement agréable. J’ouvre le menu et y trouve quelques solutions (le saucisson chaud notamment) me permettant de rester sur des spécialités régionales sans m’avancer sur des territoires gastronomiques trop étranges pour mon estomac, dont la curiosité entrevoit ses limites au fil des propositions. Mais avant que je ne me décide, on me présente les suggestions du jour et soudain tout s’éclaircit : tourte de sanglier au foie gras et sa sauce vin rouge à la châtaigne. C’est à nouveau Noël pour mes papilles ! Mon choix est fait, tant pis pour l’honorable menu où Marie vient de trouver son bonheur : une salade lyonnaise en entrée et la tant espérée quenelle de brochet en plat principal. Cette bonne nouvelle réveille chez moi un relent de gourmandise et je me lance à la carte sur une petite salade de museau en entrée pour compléter ce festin. Un verre de vin blanc pour Marie et, je ne peux plus m’arrêter, un 50cl de Morgon pour stimuler un peu plus cette joie (re)naissante.

Les entrées arrivent et je dois m’excuser car j’ai dit précédemment une petite salade de museau. Hors, en guise de petite salade j’ai un saladier tout entier qui me fait de l’œil et dans lequel le service est à discrétion. Je me sers, je goute, je me ressers. C’est définitivement l’une des meilleures salades de museau que j’ai pu déguster. Les tranches sont fines et goûteuses, pas trop gélatineuses. La salade lyonnaise de Marie, bien que dans le menu, est elle aussi particulièrement copieuse.

Il suffit de manger un simple lardon pour appréhender avec délice toute la générosité de la cuisine lyonnaise

Au niveau des plats, Marie est ravie et, me faisant goûter, elle me réconcilie même avec la quenelle (je n’en avais pas regoûtée après une expérience désastreuse en cantine scolaire). C’est bien servi, fondant et vraiment très fin, rien à voir avec ces tristes quenelles en boîte qui m’avaient autrefois traumatisé. De mon côté, la tourte est tout bonnement succulente et c’est à mon tour de réconcilier Marie avec le foie gras, qu’elle n’affectionne pas vraiment. Pour le dessert, Marie, qui a encore du fromage à déguster, me laisse celui de son menu. Je choisis de terminer sur une touche de fraîcheur avec la petite boule de cassis arrosée (à discrétion encore) de marc de bourgogne.

IMG_0915

La Meunière – bouchon de Lyon ©voyagesadeux

On peut dire que le menu de La Meunière vaut vraiment le coup. On y mange à la bonne franquette une cuisine de qualité qui fait honneur à la région de Lyon. Si je devais résumer cette expérience en trois mots : saveur, convivialité et générosité. Une trilogie qui sied apparemment plutôt bien à la tradition gastronomique lyonnaise et que La Meunière illustre à merveille.

Infos pratiques :
La Meunière – 11 Rue Neuve – Lyon
Tarif : 80€ à deux avec le vin

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :