Menu

Cinétrip : Wild, l’incroyable randonnée de Cheryl Strayed

Après les excellents C.R.A.Z.Y. et Dallas Buyers Club, on attendait beaucoup du canadien Jean-Marc Vallée. Il signe avec Wild un mélo un peu trop appuyé pour nous convaincre totalement, mais mérite néanmoins une petite page au sein de notre rubrique cinétrip.

Wild_affiche

Wild – Cinétrip

Inspiré du livre autobiographique de Cheryl Strayed, Wild revient sur son aventure personnelle lorsqu’elle prit, après plusieurs années d’errance, d’addiction et l’échec de son mariage, la décision de tourner le dos à son passé en se lançant, sans aucune expérience, dans un périple en solitaire de 1700 kilomètres, à pied, avec pour seule compagnie le souvenir de sa mère disparue…

Sorte de Into the Wild féminin (jusque dans le titre), Wild doit beaucoup à la prestation de Reese Witherspoon, omniprésente à l’écran sous les traits de Cheryl Strayed. Tandis qu’elle va devoir affronter ses plus grandes peurs et repousser ses limites jusqu’aux frontières de la folie pour mieux découvrir sa force, la caméra la suit au plus près, plus concentrée sur le paysage intérieur de sa psyché tourmentée que par le pourtant photogénique Pacific Crest Trail où est censée se dérouler l’histoire. C’est d’ailleurs peut-être le principal défaut du film : à force d’en rajouter des tartines, on frise plus d’une fois l’overdose de pathos. Néanmoins, la magie du cinéma finit par l’emporter et ce voyage introspectif en pleine nature se laisse regarder sans déplaisir.

wild1

Wild – Cinétrip

Si Sean Penn avait semblé plus inspiré, sur un sujet similaire, il y a tout de même dans Wild quelques réflexions sur le voyage qui n’ont pas manqué de retenir notre attention, jusqu’à l’épiphanie finale. Le film, à ce niveau, illustre assez bien les pensées les plus intéressantes que l’on ait pu lire sur le sujet, qu’il s’agisse de Bruce Chatwin lorsqu’il affirme : « le vrai domicile de l’homme n’est pas une maison mais la route, et la vie elle-même est un voyage à faire à pied » ou tout simplement de la fameuse maxime :

Le plus grand voyageur est celui qui a su faire une fois le tour de lui-même

Et si les jolis paysages du Pacific Crest Trail se mélangent dans Wild, lors des nombreux flash-back, aux souvenirs (pas tous très beaux pour le coup) de Cheryl Strayed, c’est justement pour mieux l’aider à faire le tour d’elle-même, à apprendre à se pardonner et à pouvoir passer à autre chose, c’est à dire à se réinventer. On comprend alors mieux pourquoi les voyages nous font tout autant (sinon plus encore) que nous les faisons. Lorsque l’on voit Cheryl se remémorer ses plus tristes heures, où sexe et drogue ne riment pas (mais alors pas du tout) avec rock’n’roll, on réalise à quel point elle a pu chercher à fuir le monde. Elle l’avouera par ailleurs sans s’en rendre compte, lors d’un autre flash-back chez un psychologue.

wild2

Wild – Cinétrip

Cette randonnée extraordinaire (elle est réputée pour être la plus longue et la plus difficile d’Amérique) est alors pour elle l’occasion de réaffirmer sa présence au monde. Comme quoi, en plus d’être bonne pour la santé, la marche peut s’avérer salvatrice pour l’esprit. Aux détours des sentiers d’efforts et de solitude se dessine ainsi peu à peu un paysage nouveau, plus en accord avec le cadre, comme si la nature était littéralement venue contaminer, de façon positive, un monde intérieur complètement sclérosé. Pas aussi bouleversant qu’il n’aurait pu l’être (justement à force de trop chercher à le devenir) Wild reste un divertissement intelligent et touchant.

Une invitation au voyage de plus avec cette petite graine d’espoir pour faire de nous, peut-être, de meilleurs êtres.

 

Une réponse to “Cinétrip : Wild, l’incroyable randonnée de Cheryl Strayed

  • J’ai beaucoup aimé le livre mais j’avais trouvé que l’introspection avait bien plus de place que le voyage en lui-même. J’avais même discuté avec un libraire, arrivant à la conclusion que ce livre a plus sa place sur les rayons biographie que récit de voyage. Du coup je n’ai pas osé voir le film mais maintenant qu’il est en DVD, je vais peut-etre essayer de me rattraper, juste pour admirer le PCT.

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :