Menu

Saveurs du monde : le délicieux vin hongrois

Il semblerait que je sois trop jeune, mais apparemment, le vin hongrois avait une belle réputation jusque dans la moitié du siècle dernier, avant que l’ère communiste ne vienne détruire ce que plusieurs siècles avaient contribuaient à construire. Retour sur une success story millénaire.

D’après les informations que j’ai pu trouvées, le vin hongrois fut célèbre il y a bien longtemps déjà, à l’époque romaine notamment, où ces derniers se plaisaient à le cultiver en ces terres.  Au Moyen-âge, grâce au fameux Tokay plus particulièrement, le vin de Hongrie fait alors le bonheur des cours royales où il est respecté, en plus de son goût, pour ses vertus médicinales. De ce même vin, Louis XIV dira plus tard qu’il est le « vin des rois, roi des vins ».

IMG_20141010_113851

Le vin hongrois – Budapest ©voyagesadeux

Ce qu’il faut savoir sur le vin hongrois

Dans la région de Tokaj sont produits les meilleurs vins blancs secs de Hongrie (de cépage Furmint pour la plupart), ainsi que le fameux Tokaji  (tokay), vin de dessert au potentiel extraordinaire. Concernant le tokay, en dehors des appelations furmint, hárslevelü ou Sárgamuskotály, le raisin est amené, quand les conditions sont favorables, à un stade de mûrissement supérieur favorisant l’apparition d’une bactérie noble : le Botrytis cinerea. Du raisin contaminé, on peut obtenir  du szamorodni sec ou doux, sinon le très estimé Aszú.

Le Tokaji Aszú, le top du vin hongrois, entièrement cueilli à la main, est classé de 3 à 6 Puttonyos. Plus on a de Puttonyos, plus le pourcentage de Botrytis est élevé et plus le vin est riche. Le niveau en sucre augmentant également, il est en permanence compensé par le niveau d’acidité qui se développe harmonieusement.  Le vin présente alors d’étonnantes saveurs de fruits confits (abricot ou figue par exemple), de miel, pouvant être complétées par des notes de noix, voire de tabac.

Encore au-dessus se trouve l’essence d’Aszú, uniquement composé du jus s’écoulant naturellement (sans pressage) des grappes infectées. C’est le top du top, la quintessence du vin hongrois ; mais, à titre d’exemple, les bouteilles de Royal Tokaji Essencia de 2000 n’ont été tirées qu’à 2050 exemplaires.

Pour les amateurs de vin rouge enfin, on vous conseillera particulièrement les vins de la région de Villany dont l’Attila de Gere est l’un des plus réputés.

Où boire du vin hongrois à Budapest ?

Si vous passez à Budapest, n’hésitez pas à vous rendre à la boutique Culti Vini pour apprécier toute la richesse de ces vins méconnus. En plus des vins que nous y avons découverts, nous avons eu la chance de goûter au Budapest Marriott Hotel une petite bouteille de tokaji aszú 3 puttonyos de 2000 (par ailleurs une excellente année) du domaine Tokajbor-Bene Pincészet, offerte à notre arrivée. Un pur régal ! Troisième adresse : le Szimpla Kert qui propose également un petit bar à vins avec un sommelier de bon conseil.

Aujourd’hui, les cultures sont donc encore assez modestes et si la qualité a repris le dessus sur la quantité, le vin hongrois n’a pas vraiment les moyens de sortir de son pays, d’où sa renommé très restreinte. Par exemple, certaines des meilleures bouteilles, en tirage très limité, sont achetées en Hongrie dans les premières semaines qui suivent leur apparition sur le marché. Gageons que les efforts récents pour dynamiser ce secteur en feront prochainement un des acteurs essentiels de la culture du vin à travers le monde !

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :