Menu

Bonne adresse : Le Paloma à Mougins, le goût des étoiles

Dans un cadre « barococo », à l’entrée du village de Mougins, j’ai eu la chance de fêter mon anniversaire autour d’un repas véritablement divin. Confortablement installé sur la terrasse du Paloma, avec une vue grandiose et sereine sur ma région, je me suis régalé de l’amuse-bouche jusqu’au café. Retour sur un menu d’anthologie.

Ce qui est sympa avec la cuisine gastronomique c’est qu’elle fait appel aussi bien à notre palais, qu’à notre nez ou qu’à nos yeux. Peu de formes artistiques, au final, peuvent se vanter de nous solliciter autant et, par là même, nous récompenser si généreusement.

Restaurant Paloma - Mougins ©voyagesadeux

Restaurant Paloma – Mougins ©voyagesadeux

Restaurant Paloma - Mougins ©voyagesadeux

Restaurant Paloma – Mougins ©voyagesadeux

Restaurant Paloma - Mougins ©voyagesadeux

Restaurant Paloma – Mougins ©voyagesadeux

On a pourtant trop souvent du mal à utiliser l’adjectif « généreux » pour qualifier un restaurant gastronomique. Pour avoir testé la carte du Paloma, on peut vous dire que, pour cette fois, on ne s’en privera pas. Si les menus étaient particulièrement alléchants (dont une abordable formule du midi à 45€), difficile de faire un choix tant tout nous semblaient, sur le papier déjà, absolument fantastique. Pour mieux nous décider, nous avons autant suivi nos envies que fait confiance aux conseils du personnel de l’établissement.

 

Le chef Nicolas Decherchi a su s’entourer, au Paloma, d‘une équipe jeune, cosmopolite, dynamique et professionnelle. Voilà déjà un bon point qui a su nous mettre dans la meilleure ambiance pour savourer ce qui allait suivre. Un détail qui n’est pas sans importance lorsque l’on vise à l’excellence, comme le prouve l’étoile Michelin que le restaurant a récoltée l’année dernière, après seulement une première année d’ouverture.

 

Après un petit cocktail bien pensé (je retiens l’idée du mariage rhum-cidre), voilà venir quatre amuse-bouches qui annoncent la couleur : une sucette au foie-gras en barbe à papa, une rafraîchissante verrine, un savoureux croustillant de homard et un surprenant dôme à la truffe. Suivra, dans la foulée, une mousseline d’aïoli nageant sur une mer de gelée.
IMG_7617

cocktail au Paloma – Mougins ©voyagesadeux

IMG_7623

Amuse-bouche Paloma – Mougins ©voyagesadeux

Au Paloma, en plus de travailler avec des produits frais et de saison, les recettes ont pour habitude de convoquer des produits nobles

En entrée, je pars sur les langoustines royales, mais le homard breton cuît aux aiguilles de pin de Marie nécessitant un certain temps de préparation nous aurons le temps de goûter les tortellinis carbonara. J’avais d’abord hésité à choisir cette entrée mais comme je suis chiant quand il s’agit de fromages, j’avais préféré jouer la sécurité. Merci Marie d’avoir choisi la recette la plus compliquée car les tortellinis, fourrés de fromage transalpins fumés, sont absolument délicieux.
Autre détail non négligeable, on nous propose un choix de petits pains (nature, citron, thym ou olives) pour accompagner les plats et des beurres bretons déclinés en trois parfums : citron, fumé et aux algues. Une attention qui rajoute une petite note raffinée à un repas qui s’annonce déjà enchanteur.
Quid des entrées ? Les langoustines coco-pamplemousse, très justement épicées, sont parfaites et le homard, lui aussi, non content d’être un tableau à lui tout seul, est juste incroyablement bon. De plus, pour les accompagner de la meilleure des façons, le sommelier nous a proposé un Pouilly-Fumé Laporte de 2009 qui leur sied à ravir.
IMG_7627

Homard aux aiguilles de pin – Paloma – Mougins ©voyagesadeux

IMG_7631

Langoustines royales – Paloma – Mougins ©voyagesadeux

Arrivent les plats de résistance, pourtant irrésistibles… Marie, sans surprise, s’est laissé tenter par la brouillade de grenouilles (un de ses plats préféré) au vin jaune (une tuerie !) tandis que j’opte pour le plat signature du chef : la marinière de Homard Breton de la Paloma. Un plat plein de surprises puisque les médaillons de homard et les linguines artisanales sont dissimulés sous une avalanche de neige au goût de coquillages. Une recette originale, un rien ludique et tout bonnement succulente que vient sublimer, une fois de plus, la proposition avisée du sommelier.
IMG_7635

Brouillade de grenouilles – Paloma – Mougins ©voyagesadeux

Après ce généreux repas, autant vous dire que si nous nous apprêtons à goûter aux desserts ce n’est plus du tout une question de faim mais véritablement de gourmandise. Au tour donc du chef pâtissier Yohan Jara de nous impressionner avec un soufflé chaud aux cerises burlat et cœur coulant à la pistache, arrosé d’eau-de-vie de griottes, pour ma gourmande et une toujours efficace tarte au citron yuzu me concernant. Ce menu aura été, à tous les niveaux, un véritable sans-faute.
IMG_7642

Soufflé aux cerises – Paloma – Mougins ©voyagesadeux

IMG_7643

Tarte yuzu – Paloma – Mougins ©voyagesadeux

Pour finir en beauté, petit détour par la carte des cafés qui invite à un dernier voyage. Marie s’envole pour la Colombie et moi pour la Jamaïque. Les cafés sont d’autant plus gourmands que nous prenons des ailes de rechange dans l’abondant chariot de gourmandises.
IMG_7656

Café gourmand – Paloma – Mougins ©voyagesadeux

IMG_7653

Café gourmand – Paloma – Mougins ©voyagesadeux

Si j’ai pour habitude d’avoir la tête dans les étoiles, grâce au Paloma, j’ai enfin pu les goûter et, vous savez quoi ? J’en reprendrai bien un morceau.

Infos pratiques : Restaurant La Paloma
47 Avenue du Moulin de la Croix, à Mougins (06250)
Tarifs : Menus entre 45€ et 119€ et plats à la carte de 40€ à 90€ environ

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :