Menu

Comment nous avons raté notre séjour à Kyoto

A la base nous avions prévu de visiter Osaka à la suite de Kyoto. Il faut croire que nous étions un petit peu présomptueux… Retour sur une fin de voyage sous le signe de la galère.

Si nous nous étions éclatés dans les  régions d’Hiroshima et de Shimane, c’est dans le bus entre Matsue et Kyoto que nous nous sommes rendu compte que la fin de séjour allait être difficile. En effet, lors d’une halte le chauffeur m’interpelle et me dit à l’aide d’une passagère qui parle anglais que j’ai oublié quelque chose à mon hôtel. Je vérifie, et là, horreur ! Plus de cartes bleues… Nous appelons l’hôtel. Il me propose de renvoyer les précieuses cartes en service express à notre nouvel hôtel mais nous sommes en plein weekend et nous n’avons rien réservé. Pour ne rien arranger, Matsue se trouve à plus de trois cents kilomètres de Kyoto.

DSC09342

Kyoto ©voyagesadeux

Arrivé à Kyoto nous filons directement demander conseil auprès de l’office de tourisme de la gare qui nous réserve une chambre à 30€ la nuit dans les environs du palais impérial. Nous avons  10 000 yens en poche soit l’équivalent de 70 euros environ.  Avec ça, nous allons devoir vivre deux ou trois jours à deux. Autant dire, nous contenter de manger. Quant à la gérante de l’hôtel, elle garde nos passeports car je lui ai dit que nous la paierons dès que nous recevrons nos cartes.

Au final nous resterons trois jours à Kyoto et nous n’en verrons pas grand-chose, paralysés par cette impossibilité de pouvoir retirer de l’argent.

DSC09368

Kyoto ©voyagesadeux

Une balade dans le parc du palais impérial, un tour et un pique-nique sur les rives de la rivière Kamo, le quartier autour du château Nijo dont un musée d’art gratuit et les environs de la gare avec ses jolis temples à l’image du Nishi-Hongan-ji ainsi que le parc Umekoji. Voilà, c’est tout ce que nous avons vu de Kyoto. Heureusement l’hôtel de Matsue a été très professionnel et nos cartes bleues sont arrivées en moins deux jours seulement. On aurait pu croire que tout était réglé mais non…  Dans la foulée, quand nous avons réalisés que la Golden Week était imminente, nous avons directement pris nos billets d’avion pour la France.

La Golden week, c’est le moment de l’année où tous les japonais voyagent et où, étrangement, tous les prix flambent. Bref, pas l’idéal pour nous en fin de parcours, au moment où nous envisagions de serrer un peu la ceinture.
DSC09378

Kyoto ©voyagesadeux

DSC09351

Kyoto ©voyagesadeux

Pour conclure cette belle histoire, nous avons cherché un aller simple abordable en urgence. Pour vous donner un ordre d’idée, le billet chiffrait dans les 2000€ sur Air France. Les low cost tournaient dans les 700€. A tout hasard on a regardé l’aller-retour et – miracle de l’absurdité de nos schémas économiques – c’est encore la meilleure solution que nous avons trouvée. Sur Air France toujours, à la même date mais avec un retour Paris-Tokyo : 650€. On aurait bien demandé quelques explications mais on commençait à se dire que ce n’était pas plus mal de rentrer après tout. On était sur les rotules et, quitte à payer ce prix-là, autant s’offrir les services d’une bonne compagnie et, en prime, un retour que nous n’utiliserons pas.

DSC09347

Kyoto ©voyagesadeux

3 réponses to “Comment nous avons raté notre séjour à Kyoto

  • Effectivement, il était temps de rentrer 😉 Quand à cet à cet A/R mois cher qu’un aller simple, c’est vraiment absurde.

  • Quel dommage de pas être rentré dans le jeu de l’aventure.. dommage ça devait être une opportunité d’immersion vraiment chouette et totalement dépaysante.. a qui voudra bien l’entendre. Devoir toujours payer pour voir de belles choses j’appelle pas ça voyager, les clichés sont de toutes beautés d’ailleurs

    • Merci beaucoup pour les photos 🙂 Nous sommes bien d’accord avec toi : toujours payer pour voir de belles choses, ce n’est pas voyager. D’ailleurs, si tu nous lis un peu plus sur le blog, tu te rendras compte que nos meilleurs souvenirs de voyage ont souvent été des actes gratuits, comme des rencontres ou des aventures imprévues. Nous avons profité sans argent de Kyoto, en nous baladant dans le parc, près de la rivière, et également en visitant quelques temples. Malheureusement, le Japon est une destination où il est difficile de ne faire aucune dépense ne serait-ce que pour se nourrir. Et notre argent ne nous a d’ailleurs servi qu’à ça. Bons voyages à toi ! 🙂

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :