Menu

A la découverte de Matsue, au cœur de Shimane

Matsue est la capitale de Shimane. Nous n’en avions jamais entendu parler avant de nous rendre sur place. Retour sur une découverte comme on adore en faire. 

Un réveil en douceur au bord du lac Shinji

Nous sommes arrivés le soir et avons passé notre première nuit au confortable Hotel Ichibata. Un hôtel assez classique mais de bon standing. La première surprise fut de constater à quel point la chambre était propre. On aurait presque dit qu’elle était neuve. Pour la seconde surprise, il fallut attendre le réveil, mais quelle surprise ! A peine avons nous ouvert les yeux que nous avons pu profiter d’une vue imprenable sur le beau lac Shinji. Au petit matin, on peut y voir les petites embarcations des pêcheurs locaux. Un spectacle d’une grande sérénité pour bien commencer la journée.

DSC09083

Vue sur le lac Shinji Matsue – Japon ©voyagesadeux

Matsue où nous avons plongé dans le Japon féodal

En tant que ville féodale, Matsue ne manque pas de charmes, mais comme toute ville féodale qui se respecte, s’il y a bien un passage incontournable lors de votre visite, c’est son château. Très beau et admirablement conservé, le château de Matsue a un avantage de plus sur beaucoup de châteaux du Japon. Il bénéficie en effet d’une structure originale et rare. Illustrant à merveille toute la richesse architecturale de l’époque Momoyama, il dispose de l’un des douze derniers donjons authentiques du pays. Et si l’extérieur en jette déjà pas mal, attendez de rentrer à l’intérieur. Là, tout est en bois (la visite se fait d’ailleurs sans les chaussures, ce qui n’est pas si rare au Japon) et l’on peut admirer les anciens dispositifs de protection, comme les impressionnants escaliers rétractables. Après une petite exposition, le dernier étage réserve enfin une vue incroyable sur tout Matsue puisque le panorama proposé s’étale sur rien de moins que 360 degrés.

DSC09264

Château de Matsue – Japon ©voyagesadeux

DSC09255

Château de Matsue – Japon ©voyagesadeux

DSC09247

Château de Matsue – Japon ©voyagesadeux

Pour compléter cette expérience, nous avons pu profiter d’une agréable croisière Horikawa sur les douves du château. Une expérience rigolote, notamment quand il s’agit de passer sous des ponts si bas que le toit du bateau est descendu au point qu’il faille vous allonger à l’intérieur. On ne pouvait rêver meilleure introduction aux charmes de Matsue.

DSC09223

Balade en bateau à Matsue – Japon ©voyagesadeux

DSC09220

Balade en bateau à Matsue – Japon ©voyagesadeux

DSC09213

Balade en bateau à Matsue – Japon ©voyagesadeux

Matsue où nous avons redécouvert l’art du thé

Si on aime bien les monuments d’intérêt, et donc les beaux châteaux, il y a une chose que l’on préfère encore et c’est de découvrir les spécialités locales. Avec Kyoto et Kanazawa, Matsue est particulièrement réputée pour sa tradition du thé. Comparée à ses voisines, la cérémonie y diffère considérablement (même si nous ne sommes pas suffisamment spécialistes pour le réaliser pleinement). C’est ici qu’a été développée l’école Fumaï, en référence à une figure locale, le seigneur Harusato Matsudaïra dont c’était le surnom. Pour se familiariser avec cette tradition, quoi de mieux que le délicieux pavillon de thé Meimei-an ? Ce modeste site brille par son caractère pittoresque que souligne un impressionnant toit de chaume. Sur place, nous avons pu déguster le très fameux thé vert matcha, accompagné pour l’occasion de délicieux wagashi, ces petits gâteaux qui font fureur dans la région. Avec des noms beaux comme des poèmes, ces pâtisseries nous ont fait voyager dans l’espace autant que dans le temps, puisqu’elles sont encore aujourd’hui fidèles aux recettes ancestrales inventées par le seigneur. Un peu maladroitement (c’était seulement la deuxième fois et même la première si l’on parle de l’école Fumaï) mais de façon très décontractée (ce qui est propre à la région également) nous avons donc pris part à la cérémonie du thé et cela restera sans doute l’un de nos meilleurs souvenirs du Japon.

 

En prime, le département de Shimane a eu la bonne idée de faire payer les visites aux touristes deux fois moins cher que les locaux (cela s’applique d’ailleurs à une majorité de sites et pas seulement au pavillon Meimei-an). Une initiative que nous n’avions jusqu’alors jamais vu et que nous avons beaucoup appréciée dans un pays où le pouvoir d’achat du visiteur lambda ne vole pas bien haut.

DSC09026

Cérémonie du thé à Matsue – Japon ©voyagesadeux

DSC09024

Cérémonie du thé à Matsue – Japon ©voyagesadeux

Matsue où nous avons testé les légendaires onsen

Nous aurions regretté passer au Japon sans tester au moins un onsen, le traditionnel bain thermal japonais. Grâce à Matsue, c’est fait. Nous avons dormi une nuit au Tamatukuri Grand Hotel Choseikaku, un bel établissement qui, sans se délester des plaisirs de la modernité, nous replonge avec délice dans le Japon d’autrefois. En plus d’une chambre magnifique et d’un délicieux dîner sur place, le vrai plus résidait dans ces bains séparés (les hommes d’un côté, les femmes de l’autre) pour des raisons de nudité. On s’y lave, mais on peut également y faire quelques soins (mention spéciale à la gamme de produits mis à disposition) après avoir profité des eaux bouillantes (j’exagère à peine) dans la piscine intérieure, le jacuzzi ou le bassin extérieur (mon préféré, surtout de nuit). Après cette expérience, nous pouvions désormais quitter le Japon sans (trop de) regrets.

 

DSC09300

Chambre traditionnelle à Matsue – Japon ©voyagesadeux

 

Matsue, où nous avons passé la meilleure soirée de tout notre voyage

Pour finir en beauté, nous avons été conviés à un restaurant traditionnel avec les partenaires qui nous avaient invités. Direction l’isakaya Sakuya où le principe est simple, un menu unique bien complet (bulots, tofu, salade, soupe de coquillages, poisson cru, carpe grillée, volaille, pousse de bambou frite, gâteau de farine de soja) et du saké à volonté pendant deux heures. Alors que l’on aurait pu craindre une soirée un peu « corporate » et très sage, nous avons pu vivre avec bonheur une soirée « corporate à la japonaise » c’est à dire qu’au bout de trois verres de saké on commence à se marrer sérieusement, au bout de quatre on s’amuse carrément comme des petits fous et au bout de cinq rien ne va plus… le saké étant à volonté, je vous laisse imaginer les barres de rire qu’on a pu s’offrir et l’ambiance qu’il y avait autour de nos tables. De plus, la formule à volonté dans un temps imparti n’empêche pas que le choix des sakés proposés était très honorable de même que la qualité du repas et nous nous sommes régalés en tout point. C’était juste parfait pour terminer notre voyage dans une explosion de saveurs et d’émotions.

 

Un grand « dandan » pour ce beau voyage que nous ne sommes pas prêts d’oublier !

 

DSC09064

Dîner traditionnel à Matsue – Japon ©voyagesadeux

 

Pour conclure, c’est une fois de plus en dehors des sentiers les plus touristiques que nous auront trouvé notre bonheur. Si nous n’avions aucune connaissance de Matsue avant de la découvrir, ce n’est désormais plus votre cas. Autant dire que vous n’avez plus aucune excuse…

Les commentaires sont fermés.

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :