Menu

Vacances à Krabi, où l’on a trouvé la plus belle plage du monde

Plus l’Inde se transformait doucement en souvenir lointain, plus je retrouvais le sourire. Il faut dire que celui de la Thaïlande (ndlr : le petit surnom de la Thaïlande est « le pays du sourire ») n’avait pas menti sur sa réputation et m’avait redonné les forces de continuer notre voyage. Le moral était de retour. Un passage éclair à l’hôpital de Krabi pour en finir une bonne fois pour toute avec mes derniers microbes (comment ça je suis toujours malade ?) et j’étais prête à profiter vraiment de la fin de nos vacances à la plage en Thaïlande.

Tant pis pour Koh Phi Phi, on se taille à Ton Sai

Tout commence par une succession de petites embarcations. Un taxi collectif d’abord, dont on partage le marchepied avec quelques collégiennes en uniforme, puis nous voilà arrivés a bord de l’eau. Un long-boat, ensuite, qui nous emmène sur une petite plage « secrète » de Krabi où nous avons rendez-vous avec nos amis : Ton Sai. Nous avons jeté notre dévolu pour ce bout de la péninsule car il semble tout indiqué selon le Routard pour se relaxer au calme quand on a un petit budget. Tant pis pour les billets de ferry qui devaient nous emmener à Koh Phi Phi et tant pis pour La Plage de Dicaprio. A ce moment de l’année, les hôtels étaient hors de prix et blindés de monde. On a donc préféré perdre 6 € chacun plutôt que d’en dépenser vingt fois plus pour s’entasser avec d’autres touristes sur un banc de sable. A Ton Sai, ils sont un peu moins nombreux, les touristes. Quelques varappeurs  sur les parois rocheuses pour nous accueillir, de gentils hippies dans les bars de pirates sur la rue perpendiculaire à la plage, mais pas de teuffeurs venus « se la mettre » avec un mauvais bucket. On va être bien ici ! A peine le temps de trouver une petite chambre (que l’on changera finalement le lendemain pour gagner encore 100 baths et perdre deux trois cafards au passage) et nous voilà prêts à profiter pleinement des vacances.

DSC03477

Arrivée à Krabi ©voyagesadeux

DSC03513

Notre bungalow à Ton Sai – Krabi ©voyagesadeux

DSC03519

Krabi ©voyagesadeux

DSC03542

Plage de Ton Sai – Krabi ©voyagesadeux

DSC03547

Varappeurs de Ton Sai – Krabi ©voyagesadeux

DSC03549

Krabi ©voyagesadeux

DSC03585

Plage de Ton Sai – Krabi ©voyagesadeux

DSC03517

Petite bêbete de Ton Sai – Krabi ©voyagesadeux

 

DSC03597

Krabi ©voyagesadeux

 

On commence par un peu d’explorations des caves, une balade avec l’eau jusqu’aux hanches pour rejoindre les plages voisines, de la baignade relax… avant de commencer les choses sérieuses.

Seize kilomètres de rame, ça use, ça use !

Après nos aventures dans la jungle de Koh Pha Ngan, on n’avait dit qu’on ne bougerait plus un orteil de notre séjour à Krabi. Pas de sport, uniquement de la détente, des massages, des cocktails et le doux murmure des vagues transparentes en guise de fond sonore pour couronner le tout. Puis comme on ne suit jamais notre programme, les vacances farniente se sont transformées en stage de remise en forme intensif avec coups de soleil en bonus. Dès le lendemain de notre arrivée, peut-être inspirés par l’esprit sportif de nos voisins varappeurs, nous avons loué des kayaks pour aller explorer les alentours de notre petite baie de Ton Sai. Seize kilomètres de rame aller-retour pour rejoindre Poda Island ? Pas de problème ! Nous voilà embarqués aux aurores vers ce qui reste à ce jour tout simplement la plus belle plage que nous ayons vue au monde. Je ne pensais pas trouver un endroit plus paradisiaque que la plage de Cabo de la Vella en Colombie, mais malgré les touristes plutôt nombreux, (qui ne font heureusement que passer puisqu’ils bougent tous en long-boat, les tricheurs !), la plage de Poda reste notre coup de cœur en Thaïlande.

Après trois ans aux Antilles, des voyages sur la côte Caraïbes en Amérique du Sud et un peu partout en Méditerranée,  je n’avais jamais vu une eau si transparente. Tellement claire qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un masque pour voir les petits poissons !
DSC03632

Arrivée en kayak à Poda Island – Krabi ©voyagesadeux

DSC03629

Poda Island – Krabi ©voyagesadeux

DSC03636

Poda Island – Krabi ©voyagesadeux

DSC03644

Poda Island – Krabi ©voyagesadeux

 

 Phranang, où les pêcheurs se sont échoués pour honorer de saints phallus

Certainement vaccinée de ma peur panique de l’eau depuis le kilomètre à la nage parcouru à Ko Pha Ngan trois jours plus tôt, je traverse les huit kilomètres retour sans une once de trouille. Orqua et les dents de la mer peuvent bien passer sous notre kayak, je suis « aussi cool que les petits glaçons dans le freezer » (expression empruntée à Snoop Dog, quelle honte !) Plutôt que de rentrer directement à Ton Sai, on bifurque vers une plage voisine : Phranang. On comprend qu’elle doit son nom à une cave mystérieuse où des tonnes de phallus son offerts en remerciement à une princesse par les pêcheurs revenus sains et saufs de leurs excursions en mer. On a rarement vu lieu plus incongru.

Un coucher de soleil sur Railey pour finir en beauté

On l’avait découverte en plein jour, blindée de touristes venus vérifier sa réputation de plus « belle plage de Krabi » et donc la gâcher par leur seule présence. Qu’on m’explique l’intérêt de s’entasser au même endroit sous prétexte que quelqu’un a dit un jour que c’était un petit coin de paradis ? Les plus belles plages ne sont-elles pas celles où il n’y a personne ? Bizarrement, le soir venu, elle était plus tranquille voire quasi déserte. Alors on s’y est arrêtés pour s’offrir un coucher de soleil avant de dépenser nos dernières forces dans un retour à la rame vers Ton Sai.

DSC03607

Coucher de soleil à Railey beach – Krabi ©voyagesadeux

 

Ces vacances n’auront pas été de tout repos contrairement à ce qu’on avait prévu au départ, mais on ne regrette pas du tout notre sortie kayak pour aller découvrir Poda même si ça nous a valu un coup de soleil au second degré. Ton Sai est un choix judicieux pour les petits budgets et les voyageurs en manque de tranquillité. Pour 12€, nous avions notre bungalow dans la jungle à deux pas de bars très sympa où on s’est essayés à la stakeline au milieu d’une ambiance baba cool qui nous a vraiment permis de nous détendre. Si je ne sais toujours pas à qui conseiller l’Inde comme destination de vacances, j’adorerais en revanche revenir en Thaïlande en famille et je ne vois pas à qui déconseiller ce doux pays où voyager rime plus que jamais avec facilité.

 

5 réponses to “Vacances à Krabi, où l’on a trouvé la plus belle plage du monde

  • Merci pour la découverte! On a prévu de visiter la Thailande au cours de notre tour d’Asie mais concernant les plages on était un peu hésitant… En mode « c’est quand même dommage d’aller en Thailande sans voir les plages de rêve » mais « si c’est pour aller s’entasser dans des resorts hors de prix où la seule chose à faire c’est la fête pendant 8 jours très peu pour nous » ! Vous semblez nous proposer une alternative très sympa, et pile dans ce qu’on recherche alors encore merci à vous !

  • Booooooh dingue cette plage !!!!

  • bonjour, comment avez vous fait pour rejoindre la plage de poda en kayak ? guide? plan?

  • Je pars en Thaïlande cette été est j’ai trop hâte. Votre article me donne encore plus envie. je passerais obligatoirement pars là, rien que pour voir le coucher de soleil sur Railey 🙂 Au top cette article et votre blog en générale . Il y a plein de d’info utile Merci 😉

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :