Menu

Ko Pha Ngan : retour en Thaïlande, cinq ans plus tard

J’avais voyagé en Thaïlande avec un ami il y a maintenant cinq ans, ce qui au passage ne me rajeunit pas. On avait terminé ces vacances sur les îles pour finir en beauté sur le sable chaud. De Ko Pha Ngan j’avais retenu une impression de déchirure entre ses teufs et ses touristes au sud et son nord encore « préservé ».

Que reste-t-il de cette Thaïlande d’il y a cinq ans dans cette Asie qui fuse plus vite que la musique ?

L’arrivée à Ko Pha Ngan n’a pas été des plus enthousiasmantes. Le beau temps n’était pas au rendez-vous et nous avons été accueillis par un comité de gestion du tourisme qui ne laissait aucune place à l’improvisation. Entendez par là que vous êtes pris en charge dès la sortie du bateau (même avant en fait, depuis Surat Thani déjà il fut bien compliqué de chercher à venir par nos propres moyens). Pratique certes, mais peu excitant… Nous voilà donc dans une jeep collective direction la Why No Guest House pour rejoindre nos amis au nord de l’île.

Je remarque surtout qu’il me semble y avoir plus de structures hôtelières qu’il y a cinq ans. Pas étonnant, ça a du construire pas mal vu le nombre de touristes qui viennent tout les ans. Nous sommes tellement nombreux que l’île semble avoir été faite pour nous. Un petit paradis blanc qui ne ressemble pas du tout à celui de la chanson. Paradoxalement, il y a bien peu d’ambiance le soir venu et les restaurants sont tous à moitié-désert, tout comme les bars, ce qui ne donne pas vraiment envie de s’y attarder. Trop de concurrence aurait-elle tué la concurrence ? Si le nord de l’île reste plus sympa, le sud non plus n’est pas particulièrement animé en ce moment. Nous sommes en fait dans un moment vide. Pas de full moon, pas de half moon, pas de black moon non plus… ça ne manque pas, même si je suis un peu déçu pour Marie qui ne pourra connaître le bonheur de boire un bucket de mauvais alcool au milieu d’un troupeau de poivrots sur de la mauvaise techno. Il y a cinq j’en avais fait une sous la pluie. Je n’en garde pas un mauvais souvenir mais de là à être pressé de remettre le couvert… Comme dirait l’autre, je suis trop vieux pour ces conneries.

DSC03354

Bienvenue à Ko Pha Ngan ©voyagesadeux

DSC03397

Ko Pha Ngan ©voyagesadeux

 

Ces petites considérations mises à part, cela fait de bien de changer d’air, d’autant que l’ambiance à la Why Not Guesthouse est particulièrement cool et la cuisine excellente. Pour compenser ce manque d’aventures, nous louons des scooters pour arpenter l’île. C’est même mon « dépucelage de scooter » ! Plutôt que de se dorer la pilule toute la journée, nous optons alors pour des vacances variées et décidons d’aller voir des cascades, mais la saison est sèche et nous ne trouvons rien de bien captivant.

DSC03365

Notre bungalow à la Why Not Guest House de Ko Pha Ngan ©voyagesadeux

 

DSC03371

Plage au nord de Ko Pha Ngan ©voyagesadeux

 

Comme notre plage est belle mais pas très agréable à cause des rochers qui nous font regretter les méduses en plastique d’autrefois, je propose d’essayer de retrouver la plage d’il y a cinq ans. Je pointe Bottle beach sur la carte et nous choisissons d’abandonner le scooter pour y aller à pied via un petit trek dans la forêt soi-disant facile. Balisé par des bouteilles (d’où son nom), le trek s’avère plus dur qu’il n’y parait et vire rapidement à un mauvais épisode de Koh Lanta. Les filles sont obligées de partir à la nage après que nous ayons raté une bifurcation tandis que nous jouons les Indiana Jones entre mecs pour rejoindre le sentier.  Nous arrivons finalement à la plage au moment où le soleil passe derrière la montagne. Echec ! A peine le temps de faire un plouf et de boire un coca (ce qui était suffisant pour me rendre compte que je m’étais trompé de plage) qu’il nous faut déjà repartir avec le dernier bateau direction Coconut Beach, où nous avions garé les scooters. A peine arrivés je reconnais enfin ma plage, mais le rêve s’est évaporé : il y a des maisons sur le sable désert de ma mémoire et toujours ces rochers dans l’eau qui vous taillent les pieds. De toute façon il fait nuit, il est peut-être temps de laisser la place à de nouveaux rêves…

DSC03394

Balade dans la jungle de Ko Pha Ngan ©voyagesadeux

DSC03405

Bottel Trek à Ko Pha Ngan ©voyagesadeux

DSC03410

Trek Bottle Beach à Ko Pha Ngan ©voyagesadeux

DSC03419

Bottle Beach à Ko Pha Ngan ©voyagesadeux

DSC03428

Retour en bateau à Ko Pha Ngan ©voyagesadeux

DSC03435

Coucher de soleil à Ko Pha Ngan ©voyagesadeux

DSC03437

Coucher de soleil à Ko Pha Ngan ©voyagesadeux

 

Le temps d’aller fêter les 28 ans de Marie dans un restaurant (belge !) moins vide que les autres et nous quittons déjà Ko Phan Gan pour la péninsule de Krabi et de nouvelles aventures. De ce nouveau voyaye, je retiendrai surtout une île qui n’a pas tant changé mais qui continue à avancer vers ce qui se dessinait déjà il y a cinq ans : une foire à touristes. Et comme tout bon vieux qui se respecte, j’ai envie de dire : même si c’est toujours pas si mal, c’était mieux avant !

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :