Menu

Mahabalipuram, pour quitter l’Inde en douceur

A la base, nous devions conclure notre voyage en Inde par une virée à Gingee, une nuit à Tiruvannamalai et deux jours à Chennai. De quoi explorer un peu mieux le Tamil Nadu avant de décoller pour la Thaïlande. Ça, c’était avant que Marie ne craque devant le marché indien de Pondichéry qui fit remonter, via une marre d’égouts et un type pissant devant un chien mangeant de la merde (vivement que je puisse vous écrire en Odorama), une bonne part des traumatismes subis durant les quatre derniers mois. Pour sa santé mentale, nous avons décidé d’alléger le programme.

Exit Gingee et son temple à la Indiana Jones, désolé pour la fervente Tiruvannamalai et pas de regret pour le chaos de Chennai, nous avons eu notre dose. A la place, nous sommes partis pour Mahabalipuram pour deux raisons. La première, sur le papier ça avait l’air bien. La seconde, ça nous rapprochait de l’aéroport. Dès qu’on est arrivés sur place, on a tout de suite su qu’on avait fait le bon choix.

DSC02788

Dans les rues de Mahabalipuram ©voyagesadeux

 

Mahabalipuram est une petite ville paisible au bord de la mer avec ses éternels pêcheurs, ses traditionnels tailleurs de pierre, ses habitants sympathiques et ses touristes de circonstance. Mahabalipuram est une ville d’un autre temps, héritière d’un passé où se mélange la gloire des rois Pallava et la beauté de l’art dravidien. Aujourd’hui, Mahabalipuram s’est refait une santé grâce au tourisme. La ville a même changé de nom : Mamallapuram. On ne doute pas que Mamallapuram soit un peu moins pittoresque que Mahabalipuram, mais on cherchait surtout un endroit calme pour se décontracter, d’autant que Marie venait de choper, pour finir en beauté, une salmonellose carabinée, doublée d’une grippe (enfin on espère que c’est « juste » une grippe).

DSC02740

La plage de Mahabalipuram ©voyagesadeux

DSC02743

La plage de Mahabalipuram ©voyagesadeux

DSC02832

Le marché de Mahabalipuram ©voyagesadeux

DSC02827

Le marché de Mahabalipuram ©voyagesadeux

DSC02794

Criket sur la plage de Mahabalipuram ©voyagesadeux

DSC02782

Dans les rues de Mahabalipuram ©voyagesadeux

DSC02780

Marie regarde comment faire un colam à Mahabalipuram ©voyagesadeux

 

Au programme donc, du repos pour elle et un mi-temps d’aide soignant à domicile pour moi. Quand je n’étais pas à son chevet, j’ai pu visiter Mamallapuram : son joli parc archéologique autour de l’Arjuna’s Penance, bas-relief géant qui sert de pièce maîtresse avec l’impressionnante Krishna’s Butter Ball à sa droite. Les five Rathas et le Sea Shore Temple qui font également leur petit effet. Pour le reste, beaucoup de boutiques et de restaurants qui abusent parfois sur les prix (surtout les premiers), mais une ambiance décontractée. Des plages pas dégueulasses (pour l’Inde) et beaucoup de vagues. Un hôpital assez inquiétant (dixit Marie qui a toujours le mot pour rire) en guise de visite dont on se serait bien passée.

DSC02962

Les temples de Mahabalipuram ©voyagesadeux

DSC02899

Les temples de Mahabalipuram ©voyagesadeux

DSC02848

Les temples de Mahabalipuram ©voyagesadeux

DSC02837

Les temples de Mahabalipuram ©voyagesadeux

 

Enfin, j’ai apprécié également y trouver un office du tourisme compétent, ce qui n’est pas si fréquent en Inde. Si vous avez besoin d’un renseignement il se trouve à côté de la mosquée, juste avant le marché. Marché que je me suis empressé de visiter, seul cette fois. Pas de résurgences de mon côté, je me suis réconcilié avec l’Inde avant de la quitter. Sans rancune. Heureux de poursuivre l’aventure en d’autres contrées, sans dire qu’elle va nous manquer, je peux maintenant supposer qu’on y retournera.

 

 

Une réponse to “Mahabalipuram, pour quitter l’Inde en douceur

  • merci bcp pr ces commentaires, nous partons en octobre, impatientes et anxieuses en même temps

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :