Menu

Kerala #4 : Munnar, l’apothéose de notre séjour au-dessus des plantations de thé

Avant d’arrivés à Munnar, nous savions déjà que le Kerala resterait notre plus beau souvenir de l’Inde. Cette dernière étape n’a fait que nous le confirmer en beauté, avec à son avantage des charmes irrésistibles comme des plantations de thé perchées à plus de mille mètres d’altitude. Munnar nous aura ainsi permis de glisser en douceur vers le Tamil Nadu et d’amorcer gentiment la fin de notre voyage en Inde.

Prendre de la hauteur et laisser filer le temps en douceur

Le trajet entre Vaikom est Munnar fut épique, long, fastidieux mais on ne le regrette pas. Il nous aura fallu changer trois fois de bus, monter dans une jeep serrés à douze (!), grimper à travers les plantations de thé sur une route en épingles à cheveux, se faire arrêter par les flics pour souffler dans le ballon (notre chauffeur, pas nous), leur graisser la patte pour garder la bouteille de whisky cachée sous la boîte à gants (l’alcool est interdit dans le coin) et enfin arriver au bout du monde. En tout cas, au bout du Kerala. Après Top Station, l’endroit perché où venait de nous jeter la jeep, il n’y avait plus rien. Plus qu’une route qui redescend doucement vers le Tamil Nadu. Perdus au bout du chemin où la température caniculaire nous avait abandonnés au profit d’un climat de montagne bien plus frais, nous avons vite été apostrophés par une gentille dame qui vient cueillir les quelques touristes de passage pour leur proposer de vivre une expérience des plus singulières : dormir chez son frère, Mano.

DSC01898

Mano et son petit neveu – Munnar ©voyagesadeux

 

Cette fois, nous étions attendus. Mano est un vieil ami d’Arnaud qui avait prévu la fin de notre séjour  avec Darshan Travel dans la montagne de cette star régionale. Mano a en effet ouvert il y a vingt ans Munnar et ses environs au tourisme, en faisant visiter les plantations de thé et la jungle alentour aux guides du Lonely Planet. Depuis, il n’est pas rare que les backpakers bouleversent leurs plans (quand ils en ont) pour goûter à la vie simple de la famille de Mano en louant l’une des trois petites chambres qu’il propose chez lui. On vient souvent à Top Station juste pour admirer la vue mais on en repart en ayant fait une belle rencontre et rechargé les batteries au plus près de la nature.

Difficile de résister à la l’accueil de Mano et sa famille. Une fois encore, on se rend compte que ce sont ceux qui ont le moins qui donnent le plus. En l’occurrence, Mano se contente du minimum et a tellement peu qu’il a préféré laisser ses enfants à la ville pour qu’ils reçoivent une bonne éducation. Pour preuve, on ne trouve pas l’électricité chez lui, à peine un générateur qui offre un peu de lumière dans les trois chambres. Sa femme nous accueille au coin du feu pour partager un thé puis plus tard un repas avec un couple de polonais qui revient d’un trek. Ici, la vie est on ne peut plus simple. Pas de signal pour téléphoner et encore moins Internet, un filet d’eau froide pour se débarbouiller le matin, mais le principal y est : beaucoup d’amour. Mano ne connaît que très peu l’anglais mais arrive très bien à se faire comprendre. Ses nièces font le spectacle et aiment déballer les vieux albums photo de leur oncle pour voir encore et encore les clichés de tous les amis de la famille, ceux venus de 59 pays différents et qui sont parfois restés plusieurs semaines. On peut les comprendre. Si le confort est rudimentaire, on s’habitue vite au cadre. Se réveiller avec une vue pareille et juste le cliquetis des faucilles de ces femmes qui récoltent les feuilles de thé… que demander de plus ?

DSC02021

Les plantations de thé de Top Station – Munnar ©voyagesadeux

 

 Un trek dans les plantations de thé

En plus de louer trois chambres, Mano emmène aussi les touristes se balader dans la montagne, à travers les plantations de thé et parfois un peu plus profondément dans la jungle. Nous ne sommes pas allés très loin, mais suffisamment quand même pour admirer le paysage de carte-postale qui entoure Top Station, boire un chaï dans les villages dans le creux de la vallée avec les amis de Mano et entendre au loin des gorilles. Oui, ici la nature est encore sauvage. Les éléphants viennent grignoter les salades des villageois, et les villageois savent qu’il ne faut pas sortir la nuit pour ne pas se faire grignoter par les tigres. Heureusement, ils ne se montrent pas la journée. La nature est bien faite ! Si bien faite, qu’on a même pu être remontés en voiture par d’autres amis de Mano. On vous le dit : c’est une star ! Et notre chauffeur de nous le confirmer : « vous venez de marcher avec une légende, c’est grâce à lui que tout le monde connaît Munnar ».

DSC01969

Trek au-dessus de Munnar ©voyagesadeux

DSC01963

Trek au-dessus de Munnar ©voyagesadeux

DSC01932

Trek au-dessus de Munnar ©voyagesadeux

DSC01922

Trek au-dessus de Munnar ©voyagesadeux

DSC01918

Trek au-dessus de Munnar ©voyagesadeux

DSC01909

Trek au-dessus de Munnar ©voyagesadeux

DSC01903

Trek au-dessus de Munnar ©voyagesadeux

DSC01890

Trek au-dessus de Munnar ©voyagesadeux

 

Un dernier repas au coin du feu avec notre petite famille d’adoption puis nous sommes repartis en bus. A ce niveau, si vous avez des plans précis pour la suite de votre voyage, mieux vaut vous lever de bonheur ! Il n’existe que deux bus le matin pour regagner Munnar, à 7h puis 9h (ou alors, il vous faudra espérer qu’une jeep passe par là pour vous emmener).  Mais si nous n’avions qu’un seul conseil à vous donner : ne prévoyez rien. Qui sait combien de temps vous voudrez rester dans ce petit coin de paradis ? Nous, en tout cas, on a eu du mal à en partir…

2 réponses to “Kerala #4 : Munnar, l’apothéose de notre séjour au-dessus des plantations de thé

  • Merci pour ce fabuleux récit. Cela donne vraiment envie de y aller. Je pars en novembre en Inde. Je VAIS tout faire pour aller voir Mano et sa famille et faire un trek dans le coin si possible. Merci encore cela M à fait rêver mais je espère que cela sera une réalité dans quelques mois.

  • Bonjour je suis à Munnar et j’ai bien en ie de me poser plusieurs jours en pleine nature comment peux t’on contacter Manolo pour réserver une chambre dans cet havre de paix ?
    Merci de me repondre

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :