Menu

Bonne adresse : le Banyan Tree Yoga à Mandrem

Depuis notre retraite à l’ashram de Rishikesh, nous étions plein de bonnes résolutions, à commencer par faire du yoga le plus souvent possible dans notre voyage et continuer une fois rentrés en France. Sauf que, comme toute bonne résolution, on a souvent du mal à s’y tenir si bien que nous n’avions pas pris le temps de nous relaxer depuis un bon moment. L’occasion nous a été donnée de nous rattraper à Goa, au Banyan Tree Yoga, et on l’a saisie haut la main.

L’hôtel : un havre de paix au milieu de la nature

Le Banyan Tree Yoya est une adresse qui se mérite. Bien sûr, on aurait pu y aller en taxi ou en moto (comme tout le monde à Goa) sauf qu’on ne sait pas conduire de moto (même si ce n’est pas très dérangeant ici, on n’a pas voulu tenter le diable). Alors nous voilà partis à pied au milieu de la jungle, en plein cagnard et avec notre maison sur le dos, pour trouver ce joli écolodge où nous étions invités les quatre prochaines nuits. Premier point de repère : le fameux banyan qui a donné son nom à l’hôtel, un arbre gigantesque et sacré qui offre un petit moment à l’ombre de ses imposantes lianes. Rapidement, le silence. Plus un klaxon (bien qu’ils sont rares à Goa), juste le vent dans les arbres et les vagues au loin. Une toute petite pancarte nous indique de tourner à gauche et nous y voilà : le paradis. Il ne nous reste plus qu’à emprunter le chemin de terre qui serpente entre les jardins en fleurs pour rejoindre la réception installée sous une hutte ouverte, où nous sommes accueillis par un duo de choc au sourire contagieux : Annu et Chino. Ils nous expliquent rapidement qu’ils ont tout construit de leurs mains, à cinq avec des amis et des cousins, entièrement à partir de produits naturels. Feuilles de palmiers tressées pour le toit, murs en bambou et en pisé… les matériaux ont été récupérés sur le terrain qui a été défriché pour être transformé en Banyan Tree Yoga. Rien à la poubelle, zéro plastique et que de la récupération. Oui, c’est possible en Inde ! Et on est très contents de le constater. Prochaines étapes de cette toute jeune adresse qui connaît seulement sa deuxième saison ? Une piscine naturelle ou encore un système d’énergie solaire. Mais chaque chose en son temps, tout ça demande de l’argent.

DSC00897

Banyan Tree Yoga – Goa ©voyagesadeux

 

DSC00834

Banyan Tree Yoga – Goa ©voyagesadeux

 

La chambre : une petite cabane respectueuse de l’environnement

Toujours en suivant les jolis chemins de terre, nous arrivons jusqu’à notre hutte, elle aussi en bambou et feuilles de palmiers. Au centre, un grand lit double nous attend caché sous une moustiquaire et un petit coin salon pour bouquiner un peu. Ici, pas de WIFI, la déconnexion sera totale ! Côté salle-de-bain, le même esprit écologique a été conservé : toilettes sèches et douche à la belle étoile. Pas besoin d’eau chaude si on se lave en plein après-midi, ni même de serviette pour se sécher ensuite (bien qu’il y en ait cette fois), croyez nous ! C’est la première fois que l’on était confrontés à ce genre de salle de bains et on a aimé bouleverser nos habitudes modernes (on aurait peut-être juste préféré tester tout ça sans la tourista chopée à Arambol). Dur de quitter sa chambre tant on s’y sent tout de suite très détendu. Notre couple de voisins, visiblement très épris l’un de l’autre, nous l’a d’ailleurs bien montré. Bon à savoir : la jungle ce n’est pas comme l’espace, ici, tout le monde vous entendra crier ! Même si les huttes sont assez éloignées les unes des autres pour garantir une vraie intimité, il ne faut pas non plus croire que l’on peut jouer à Tarzan et Jane version moins de 18 ans tout en passant inaperçus… Reste à les imiter ou partir se promener en vélo, avec les VTT fournis par le Banyan Tree Yoga.

On adore : la balade en vélo jusqu’à la plage, au milieu de la nature. La première fois depuis le début de notre voyage en Inde qu’on n’a pas eu peur de se faire renverser par une voiture… parce qu’il n’y a justement personne !
DSC00877

Banyan Tree Yoga – Goa ©voyagesadeux

DSC00745

Banyan Tree Yoga – Goa ©voyagesadeux

DSC00806

Banyan Tree Yoga – Goa ©voyagesadeux

DSC00882

Banyan Tree Yoga – Goa ©voyagesadeux

 

DSC00747

Banyan Tree Yoga – Goa ©voyagesadeux

DSC00754

Banyan Tree Yoga – Goa ©voyagesadeux

 

Le petit-déjeuner : du bio, du fruit, du frais !

Comme le Banyan Tree Yoga n’en est qu’à sa deuxième saison, les cultures ne sont pas encore complètement autosuffisantes, mais elles ont été installées dans cette logique : produire les ingrédients nécessaires aux repas proposés dans le petit restaurant. Pour le moment, Annu et Chino ont encore besoin d’acheter certaines choses à l’extérieur, ce qui fait marcher le commerce local de façon équitable. Tout le monde est content, à commencer par nos estomacs ! Chaque matin, nous avons pu goûter une bonne salade de fruits frais de saison : papaye, pastèque, banane, grenade, raisin, orange, pomme et coco râpée. Ou comment faire le plein de vitamines pour le reste de la journée ! Avec en plus un dosa (la fameuse crêpe indienne) ou une autre forme de galette locale, servie en buffet, à déguster seule ou avec un chutney maison.

On a adoré : les autres repas (mention spéciale pour l’assiette de hummus et son pain goannais maison !) et retrouver les autres pensionnaires (sauf nos voisins acteurs porno, qui ne sont bizarrement pas sortis de leur hutte pendant deux jours) pour échanger sur le voyage, le yoga, l’Inde, la vie… Que des gens peace et sympathiques !
DSC00800

Petit déjeuner au Banyan Tree Yoga – Goa ©voyagesadeux

 

Le truc en plus : les cours de yoga, évidemment

On l’évoquait au début de cet article, c’est un peu la raison première pour laquelle nous sommes venus. Matt ayant récupéré ma dysenterie, il n’a pas pu essayer les cours dispensés ici, mais j’ai apprécié la douceur et l’accessibilité de la gentille professeure (une Polonaise installée depuis longtemps à Goa). J’ai pu rectifier certaines postures apprises (et déjà rouillées) à Rishikesh et en apprendre de nouvelles, le tout dans un cadre de rêves. Quand la prof n’est pas là, on peut aussi profiter de l’espace de méditation à tout moment de la journée. Des groupes viennent d’ailleurs parfois faire des retraites avec leur propre prof.

On adore : le yoga de bon matin, au milieu de la nature. Quoi de mieux que de se détendre au son des petits oiseaux et des vagues au loin ?
DSC00799

Cours de yoga au Banyan Tree Yoga – Goa ©voyagesadeux

 

Verdict ? Si vous cherchez une bonne adresse où dormir à Goa, loin des tumultes trans d’Anjuna et Vagator, des pensions à touristes d’Arambol et des resort trop chic trop chers de Mandrem, on vous recommande chaudement le Banyan Tree Yoga. Un petit paradis naturel, calme et propice à la relaxation, situé à quinze minutes à pieds de la plage. On souhaite à toute l’équipe de réaliser ses rêves pour apporter l’exemple d’une nouvelle ligne de conduite à ses voisins, en parfaite adéquation avec l’environnement. Et on espère, nous-mêmes, revenir un jour rien que pour tester la future piscine naturelle !

 

 

Infos pratiques :

Banyan Tree Yoga –  près du terrain de foot à Mandrem

Tarif : une semaine pour deux avec petit-déjeuner et cours de yoga  : 375 €

 

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :