Menu

Bundi, notre chouchou du Rajasthan

Nous avons vu plein de choses à Jaipur, nous avons vécu le désert à Jaisalmer, nous avons apprécié Jodhpur, nous nous sommes relaxés à Pushkar, nous avons adoré le Shekhawati et la seule ville qui soit encore capable de rivaliser avec ce dernier lors de notre voyage dans tout le Rajasthan reste Bundi. Difficile à expliquer, mais Bundi nous a franchement tapé dans l’œil.

Nous y avions choisi un hôtel des plus modestes, dans une ancienne haveli autour du lac Nawal qui jadis servit d’école. Le confort était des plus sommaires, quoiqu’économique, mais le quartier très agréable. C’est certainement cette douceur de vivre qui nous aura le plus marqué à Bundi. Même les commerçants y sont moins pressant, plus amicaux, alors qu’ils proposent pourtant des tarifs beaucoup plus concurrentiels que dans les cités voisines. Nous avons par exemple trouvé des peintures trois à six fois moins chères qu’à Jaisalmer et nous avons bien regretté d’avoir déjà envoyé notre colis souvenir.

Nous avons profité du calme de Bundi pour travailler un peu dans des cadres paisibles, comme le restaurant Out of the Blue où le petit déjeuner anglais nous a bien requinqués (vous auriez du voir la tête de Marie quand elle a vu du bacon sur la carte…) ou encore au Rainbow café où j’ai gouté au bhang lassi, ce yogourt au hachisch qui fait remonter la commissure des lèvres mais vous fait bosser un peu plus lentement…

Pour ce qui est des visites, le Sukh Mahal, au niveau du lac Jait, ne nous aura pas occupés bien longtemps, son musée étant fermé lors de notre passage. Si Rudyard Kipling y est resté deux jours, nous n’aurons pas même passé la barre des deux heures. Mais le chemin pour y aller, qui fait traverser toute la vieille ville, est assez agréable. Idem avec le Raniji-ki-Baori, compris dans le même billet et qui nous a fait sortir des murs pour nous mêler à la foule du centre-ville. Si c’est l’un des plus beaux baoris que nous ayons vu après l’Agrasen ki Baoli de Delhi, il n’en demeure pas moins un « simple » puits et donc une visite rapide.

DSC09970

Lac de Bundi ©voyagesadeux

DSC09976

Lac de Bundi ©voyagesadeux

DSC09989

Protection anti chauve-souris au Baoli de Bundi ©voyagesadeux

DSC09990

Baoli de Bundi ©voyagesadeux

 

 

La seule visite qui fut vraiment inoubliable est celle du palais de Bundi. De ce dernier, le même Kipling disait qu’il était l’ «œuvre des lutins plutôt que celles des hommes». Et on le comprend aisément quand on se retrouve au pied de cet immense bâtiment qui semble tout droit sorti d’un film d’aventure teinté de fantastique. De tous les palais que nous avons visités en Inde du Nord (et nous en avons visité un paquet) c’est certainement celui qui nous aura le plus touchés. Outre son architecture merveilleuse, la raison de ce succès tient aussi dans le fait que le palais de Bundi est encore épargné par le tourisme de masse. On le visite paisiblement, souvent seuls, dans cette parfaite tranquillité qui résume si bien la sereine Bundi. Contrairement à beaucoup de palais plus touristiques, celui de Bundi est encore dans son jus et mériterait néanmoins quelques rénovations. On ne peut d’ailleurs en visiter qu’une partie, le reste étant présentement habité par des chauves souris. Petite frustration. Mais il suffit de monter d’un niveau en repassant sous la jolie porte des éléphants et d’arriver dans le jardin féérique du petit Chitrasala pour que le charme opère à nouveau. Le palais de Bundi est définitivement plein de surprises.

DSC09877

Palais de Bundi ©voyagesadeux

DSC09870

Palais de Bundi ©voyagesadeux

DSC09867

Palais de Bundi ©voyagesadeux

DSC09865

Palais de Bundi ©voyagesadeux

DSC09853

Palais de Bundi ©voyagesadeux

DSC09850

Palais de Bundi ©voyagesadeux

DSC09846

Palais de Bundi ©voyagesadeux

DSC09840

Palais de Bundi ©voyagesadeux

 

Avant de quitter le site, on vous conseille absolument de pousser la balade jusqu’au fort de Taragarh. Le billet s’achète directement à la billetterie du palais. Si le fort en lui-même n’est pas particulièrement beau ni admirablement conservé, c’est toujours cet aspect paisible qui le rend particulièrement attachant. Là, la végétation a repris le dessus et l’on croise plus de singes que d’êtres humains. Si à la nuit tombée ces derniers peuvent devenir agressifs, le jour ils règnent en maîtres discrets sur cette demeure qui semble oubliée des hommes. S’y promener fait un bien fou, d’autant que la vue sur la ville (dont le palais) et le lac Jait est des plus réjouissantes. Un dernier passage par le temple de Shiva, le plus isolé du site et c’est une douce journée qui s’achève en beauté. Voilà un site mineur qui nous aura pourtant fait forte impression.

DSC09931

Le temple Taragarh à Bundi ©voyagesadeux

DSC09925

Le temple Taragarh à Bundi ©voyagesadeux

DSC09901

Le temple Taragarh à Bundi ©voyagesadeux

DSC09898

Le temple Taragarh à Bundi ©voyagesadeux

DSC09891

Vue depuis le temple Taragarh à Bundi ©voyagesadeux

 

Que dire de plus ? Bundi est une destination bien modeste en comparaison à ses voisines du Rajasthan ou à d’autres villes autrement plus renommées de l’Inde du Nord ; pourtant, on aurait beaucoup aimé que ces endroits ressemblent un peu plus à Bundi, petit havre de paix qui a su conserver, malgré la ruine des années, la fantaisie léguée par les lutins d’un autre temps.

2 réponses to “Bundi, notre chouchou du Rajasthan

  • OK je met tout de suite cet endroit sur ma to-do list de l’Inde du Nord ça a l’air juste canon ! *_*
    Très chouette cet article 🙂

  • je reviens d’un troisième séjour en inde, je suis passé par Bundi, je suis d’accord avec vous cette petite ville est magnifique et à découvrir.

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :