Menu

Notre coup de cœur en Europe : Budapest

Le moins que l’on puisse dire quand on débarque de nuit à Budapest et qu’on arrive au bord du Danube, c’est que la ville en jette. Et depuis la terrasse de l’executive lounge du Marriott, c’est carrément incroyable (mais ça, vous le saurez bientôt dans un autre post dédié à ce « Grand Budapest Hotel »). Buda d’un côté de la rive, irradiée de lumière jaune avec sa citadelle où trône la statue de la liberté et l’imposant château, et Pest de l’autre, avec le superbe bâtiment du Parlement, juste monumental. Il nous aura suffit d’un coup d’œil pour savoir qu’on allait adorer cette ville aux multiples visages. En voici quelques uns pour mieux la découvrir.

Budapest, la musicale

Apres Bratislava et ses tendres balades, on a voulu continuer dans la verdure et on a entamé Budapest sur l’ile Margit. La balade était plaisante, idéale pour se mettre  dans l’ambiance et ce n’est que sur le retour qu’on a découvert l’existence de la fontaine musicale. On a tellement aimé qu’on y est même retournés deux jours plus tard pour voir le spectacle de nuit.

C’est vraiment l’une des choses qui nous aura le plus émerveillés du voyage.

La nuit, la musique, complétée par les effets lumineux, offre un divertissement absolument magique. Mais Budapest a plus d’un tour dans son sac et elle nous réservait beaucoup d’autres surprises !

DSC02402

L’ile Margit – Budapest ©voyagesadeux

Budapest, architecturale et monumentale

Pour une fois, on a passé notre tour sur les églises et c’est justement parce qu’on ne savait plus où donner de la tête. On aura tout de même visité la Basilique Saint-Etienne pour aller serrer la pince du Saint Patron de la Hongrie, conservée à l’état de relique dans un petit temple rien que pour elle. Pour le reste, on sera restés bouche-bée devant le Parlement sans même avoir le temps de le visiter, juste ébahis par son architecture. On aura, après avoir traversé le pont des Chaines, savouré la vue du château de Buda au moins autant (voire un peu plus) que les œuvres des peintres nationaux logées en son enceinte. Pas indispensable mais fort appréciable, ne serait-ce que pour mieux se familiariser avec l’art hongrois, ce musée m’aura notamment permis de découvrir les toiles et l’univers de Tibor Csernus. Au Bastion des pêcheurs, on se refait un dernier shot de panorama avant de remonter jusqu’à la Place des Héros, immanquable, avec le musée des beaux-arts juste à côté, qu’on nous avait conseillé autant pour la variété de sa collection que pour la richesse architecturale de son bâtiment.

DSC02396

Le Parlement – Budapest ©voyagesadeux

DSC02379

L’oiel du Sziget – Budapest ©voyagesadeux

DSC02452

La Basilique Saint Etienne – Budapest ©voyagesadeux

DSC02605

Le Bastion des Pêcheurs – Budapest ©voyagesadeux

DSC02591

Vue depuis la colline de Buda – Budapest ©voyagesadeux

DSC02570

Le Château de Buda – Budapest ©voyagesadeux

DSC02706

La Place des Héros – Budapest ©voyagesadeux

 

 

Budapest by night

La nuit… Il nous en aura manqué a Budapest tant la ville fourmille de ruinbars et d’endroits originaux où la célébrer en grande pompe. Si le Szimpla Kert reste notre petit préféré (mais ça aussi on vous en parlera bientôt dans un post dédié), la capitale hongroise a su nous séduire plus d’une fois ne serait-ce que grâce a ses singulières virées nocturnes.

Budapest en profondeur

Impossible donc de tout faire. Un peu de nuit par ci, un peu de jour par là et pour gagner du temps on a profité des services de la city card et on s’est offert les services d´un guide pour en découvrir le plus possible en une matinée. Zoltan (notre guide) nous en aura appris beaucoup sur l’histoire et la politique de son pays. Il nous aura confié quelques tips vraiment sympa dont certains que nous partagerons prochainement dans notre rubrique « bonnes adresses ». La matinée est passée super vite en sa compagnie et on n’aurait pu rester une journée entière avec lui pour en découvrir davantage encore.

 

 

Si comme nous vous n’avez pas beaucoup de temps et que vous avez vraiment envie d’en apprendre un peu plus sur Budapest, n’hésitez pas a faire appel à Zoltan. Nous sommes certains qu’il saura vous concocter, comme il l’a improvisé pour nous, un programme très adapté à vos envies.

 

Budapest, la (drôle de) gastronome

Pour terminer, on se sera gardé le Marché n°1 (parce que c’est le premier  de la vile qui fut bâti) pour un petit tour des spécialités gastronomiques. Si l’endroit est très touristique, avec plusieurs étales où trouver des souvenirs par milliers, on peut aussi y déjeuner sur le pouce ou au restaurant à l’étage.

 

 

Goûter aux différentes spécialités hongroises, comme le poivron farci ou le goulash, pour 10€, en prenant la planche de grosses verrines pour avoir un aperçu d’un peu tout ce que la cuisine hongroise propose de meilleur.

 

De quoi nous réconciler avec la gastonomie locale après avoir goûté  le langos, cette drôle de spécialité culinaire qui repousse un peu trop loin, selon notre goût, les limites de la junkfood. Le langos, quèsaco ? Prenez un beignet bien huilé, tartinez-le de crème fraiche et saupoudrez le généreusement avec du fromage râpé. C’est comme ça qu’on le déguste sur place surtout après une bonne cuite apparemment. Mouais… on aura préféré les pâtisseries aussi calorifiques quoi qu’autrement plus raffinées : les tartes délicieuses ou encore l’incontournable isler. Pour cela direction Cukarszda, derrière le Parlement, une autre bonne adresse historique et familiale qui propose de goûter ce double cookie au chocolat fourré à la confiture d’abricot dans un cadre très chic.

 

Budapest dans les vapeurs d’eau

Evidemment enfin, Budapest c’est aussi la ville des bains ! Les adresses pour se détendre dans l’eau chaude sont légion et très accessibles. On a d’abord testé ceux de Luckas de nuit, dont l’entrée est gratuite avec la city-card (mais pensez à prendre votre propre serviette ou il vous en coûtera 8€ à deux et ça, on ne vous le dit pas à l’entrée !). Après une longue journée à marcher dans tout Budapest, il faut bien avouer que ça fait le plus grand bien de mariner dans les bassins en plein air… mais on a testé encore mieux que les bains de Luckas, et ça on vous en parlera encore une fois dans un article dédié !

DSC02618

Les bains de Luckas – Budapest ©voyagesadeux

Vous l’avez compris, on a vraiment adoré Budapest. C’est même l’une de nos villes préférées d’Europe. Si on devait émettre deux petites réserves, la première concerne les Hongrois eux-mêmes qu’on aura trouvé un peu rudes après la gentillesse des Slovaques (apparemment, il y aurait aussi une vieille rancune envers la France depuis le traité de Versailles) et la seconde : le langos donc.Voilà pour l’essentiel. Pour le coup, on aura du mal à vous dire « Budapest c´est déjà fini » puisqu’il reste pleins de choses que l’on espère découvrir prochainement. On change donc un peu la formule de fin et, pour cette fois, on se laisse aller à un petit « Budapest, see you soon » en espérant que cela ne tarde pas trop à arriver !

Les commentaires sont fermés.

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :