Menu

Bratislava en trois jours : le meilleur de la capitale Slovaque

Vous le savez peut-être, Bratislava est vraiment une petite capitale comparée à ses consœurs européennes. Et si beaucoup de touristes décident de la visiter en une journée seulement, comme c’est parfois conseillé sur le net, ils passent malheureusement un peu à côté de ce qu’elle a de meilleur à offrir. Nous préférons donc vous proposer un itinéraire confortable sur trois jours, qui vous permettra d’en découvrir l’essentiel, tout en vous invitant à barouder un peu hors des sentiers battus. 

Jour 1 : le centre-ville de Bratislava

Je saute volontairement le jour 1 (en espérant pour vous qu’il ne tombe pas sur un lundi, quand la plupart des choses à voir sont fermées) qui correspond à la visite du centre ville de Bratislava, dont Marie vous a déjà parlé ICI.

Jour 2 : le Château de Devín et la tour de télévision

Le deuxième jour direction ce gros rocher qui présente quelques fortifications importantes. Il s’agit du Château de Devín. Malheureusement, le château supérieur n’est plus accessible depuis septembre 2008 suite à des dommages conséquents et un cruel manque de fonds. Vous pourrez néanmoins visiter les ruines du palais de Gara ainsi que la partie inférieur du château. Le petit musée, quoique sommaire, donne une vision assez claire de la vie telle qu’elle pouvait se dérouler jadis en ces lieux. Pour vous donner une petite idée de l’importance de cette place au niveau historique, on y a retrouvé des traces de vie datant de l’âge de pierre et l’endroit a été par la suite occupé successivement par les Celtes, les Romains et les Slaves. A partir du Xème siècle, le château de Devín devint même une petite cité prospère et vit défiler sur ses terres la noblesse locale depuis le général autrichien Leopold VI, jusqu’à la famille Pálffy qui s’en désintéressa au début du XIXème siècle, quand les soldats napoléoniens l’endommagèrent lourdement. De sa visite, on retiendra surtout l’impressionnant puits de 55m de profondeur et la vue imprenable sur le confluent de la Morava et du Danube. Parmi les moutons et les chèvres qui vivent aujourd’hui dans le château de Devín, se dressent, en purs anachronismes, quelques œuvres d’art plus ou moins bien intégrées au paysage.

 

Rendez-vous sous le pont du soulèvement national slovaque (celui qui est surmonté d’un drôle d’ovni), à la gare des bus. Montez dans le bus 29 (attention, à l’aller comme pour le retour, il n’y a généralement qu’un bus par heure, ne le ratez pas. On a pris celui de 11h09 et on est rentrés avec celui de 12h34, comme ça vous pouvez calculer les horaires de passage) pour n’en descendre qu’au terminus, situé au pied du château.

 

L’après-midi, direction la tour de télévision, le plus haut point de vue sur Bratislava. C’est un peu physique, mais il y a de grandes chances que vous vous soyez retrouvé seul au milieu de la nature, donc l’effort en vaut la chandelle ! Si l’Altitude Restaurant qui tourne à 360° est un peu cher, le bar du dessus (et sa vue surtout, à plus de 500m au niveau de la mer) mérite largement que vous preniez le temps d’y boire un petit verre, ne serait-ce que pour vous récompenser de vos efforts. On y voit tout Bratislava et parait-il jusqu’aux pays frontaliers lorsque la vue est vraiment dégagée. Avec un peu de chance, si c’est votre cas, le ciel est clair ce jour-la et vous arrivez juste à temps pour profiter d’un grandiose coucher de soleil depuis le point le plus haut de tout le pays.

Rendez-vous à la gare ferroviaire de Železná studnička (les bus 207 ou 212 depuis le centre-ville s’y rendent également) pour une très agréable balade au vert d’une heure environ qui longe la Vydrica, un petit affluent du Danube, avant qu’une bifurcation sur la droite au niveau du lieu dit Sprava MLB ne vous conduise, par un joli sentier de forêt qui grimpe pas mal, à la fameuse tour de télévision de la ville. Le chemin est plutôt bien balisé ; on a suivi la voie C avant que des arbres marqués d’un trait blanc entouré de deux bandes jaunes, sur la gauche, ne nous amènent au sommet de la colline, au niveau d’un car wash. Ne vous inquiétez pas, vous êtes alors quasiment arrivés. Regardez, vous apercevez enfin la tour.

 

 Jour 3 : les environs de Bratislava

Le troisième jour, on vous propose de sortir carrément de Bratislava, direction Svätý Jur . Ce petit patelin viticole vous permettra de découvrir un autre visage de la Slovaquie, déjà plus pittoresque. Ne vous inquiétez pas en arrivant si vous avez l’impression qu’on vous a envoyé dans le trou du cul du monde : le centre-ville de Svätý Jur, beaucoup plus mignon, est à quelques dizaines de mètres seulement de la gare. Il suffit de remonter jusqu’à traverser la route principale et il se trouve un peu plus loin sur la gauche.

Svätý Jur se visite aisément en une demi-journée mais c’est véritablement l’un de nos coups de cœur en Slovaquie

De ses deux églises, la première étant fermée, on a bien aimé celle de Saint-Georges, mais ce qui nous a vraiment plu, c’est la ballade (en forêt encore) pour se rendre aux ruines du château. Le site est abandonné mais très propre, malgré des traces de barbecue sauvage. S’il n’en reste que des ruines, ces dernières laissent tout de même imaginer que cette fortification des petites Carpathes était loin d’être anodine en son temps. L’endroit est beau et calme, idéal pour se ressourcer. Pour déjeuner, on vous conseille le menu du midi du café Korzo, aussi copieux qu’abordable dans ce ravissant petit cadre cosy. Voila, pour nous la Slovaquie c’est déjà fini !

Rien de plus simple, il suffit de monter dans un train depuis la gare principale et de vous rendre dans la petite ville de Svätý Jur, à quatorze kilomètres seulement de la capitale.

 

 

S’il est vrai que la ville de Bratislava en elle-même ne laisse pas forcément une impression inoubliable, on a aimé sa nourriture (ses fameux gnocchis au fromage de brebis), la sympathie de ses habitants qui ont toujours essayé de nous aider même si nous ne comprenions que trois mots de slovaque, et donc sa nature, dans l’ensemble bien préservée. Beaucoup moins touristique que la flamboyante Prague, la géniale Budapest, la charmante Munich ou même d’autres capitales d’Europe de l’Est, Bratislava et ses alentours nous auront ainsi permis de souffler un peu dans un début de voyage au rythme assez soutenu. En bref, une pause idéale, à mi-parcours, pour, on l’espère, repartir de plus belle.

Une réponse to “Bratislava en trois jours : le meilleur de la capitale Slovaque

  • En voyant le titre de l’article, je me suis dis : « Mais qu’est ce qu’ils ont bien pu faire pendant 3 jours à Bratislava ? ». Lors de notre séjour à Bratislava, nous y avions passé qu’une seule journée. Ce qui est (selon moi) suffisant pour découvrir cette ville. Mais vous avez eu raison de sortir de Bratislava pour découvrir un petit village plus pittoresque. Et moi aussi j’ai adoré les gnocchis au fromage de brebis (Bryndzové Halusky) 😉

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :