Menu

On a testé : l’Oktoberfest à Munich, la meilleure fête d’Europe !

A la base, Munich n’était pas prévue sur notre itinéraire. Nous l’avons rajoutée au dernier moment pour des raisons de logistique puisque nous ne pouvions pas faire de connexion directe en bus entre l’Italie et la République Tchèque avec notre pass Eurolines. Et le hasard faisant bien les choses, nous sommes arrivés dans la capitale bavaroise … en plein Oktoberfest. « Quoi ? Excellent ! » fut la réaction de Matt quand je lui appris la nouvelle, un peu au dernier moment. Après tout, dans Oktoberfest, il y a bien oktober (octobre) alors pourquoi fêter la bière en septembre ? On est allés vérifier…

L’Oktoberfest c’est quoi ?

Avant de devenir la fête de la bière et le 2e événement populaire rassemblant le plus de gens au monde après le carnaval de Rio, l’Oktoberfest  fut la journée de célébrations du mariage de la princesse Thérèse de Saxe-Hildburghausen et de Louis 1er de Bavière. Pour impressionner sa future femme, le Roi organisa une course hippique dans une énorme prairie de 42 hectares, le fameux « Theresienwiese » que les Bavarois ont simplement renommée  « la prairie ». Depuis le mariage, les traditions ont bien changé. Aujourd’hui, on se donne rendez-vous avant tout pour boire de la bière sous quatorze tentes estampillées aux noms des brasseries allemandes partenaires. Et si le mariage de Thérèse a bien eu lieu en octobre, l’Oktoberfest, lui, commence toujours la deuxième quinzaine de septembre… parce qu’il fait plus chaud ! Le maire de Munich vient inaugurer les festivités sur Marienplatz, puis trois semaines de beuveries fêtes s’en suivent. En 2013, plus de six millions de visiteurs se sont donnés rendez-vous pour boire des litres de bières. Et cette année, on en a fait partie !

DSC00856

Bienvenue à l’Oktoberfest 2014 – Munich ©voyagesadeux

D’accord, donc à l’Oktoberfest on boit de la bière. Mais comment ?

Bah, tu ouvres la bouche et tu avales ! Tu fais comment toi ? Plus sérieusement, l’Oktoberfest c’est toute une organisation. Et ce n’est pas un cliché que de dire que les Allemands sont très organisés… ils le sont vraiment ! Il y a ceux qui font confiance à leur bonne étoile (comme nous) et qui arrivent le jour même, en plein après-midi de week-end, puis cherchent une place de libre autour d’une grande  table, puis il y a les vrais de vrais. Ceux qui ont posé trois semaines de congés pour ne pas rater un jour de la fête, qui ont nettoyé à sec leur lederhose (mais on y reviendra plus tard), qui ont réservé une table pour toute leur famille depuis des mois et qui sont à 10h pétantes (à l’ouverture de « la prairie ») devant leur tente fétiche.

IMG_20140928_175942 (1)

Notre gentille serveuse à l’Oktoberfest 2014 – Munich ©voyagesadeux

Oui, parce qu’aussi fou que cela puisse paraître, l’Oktoberfest commence à 10h, tandis qu’à 22h, toutes les tentes arrêtent de servir.

Une fois sur place, qu’on ait réservé ou pas, il faut s’asseoir pour commander. On n’est pas dans un pub ! On ne peut pas prendre une bière au comptoir puis aller se balader. Non, pour consommer, il faut être assis à une table et commander auprès des charmants serveurs et serveuses. Impossible de trouver une pinte ou un demi. Ici la bière se boit en mass (et ce n’est pas un jeu de mots), autrement dit : un litre de bière !  Notre amie bavaroise nous a même appris à manier la chopine comme de vrais Allemands :

DSC00910

Prost ! Oktoberfest 2014 – Munich ©voyagesadeux

On ne tient pas l’anse de la mass comme celle d’une tasse de thé, mais fermement, toute la main à l’intérieur, agrippée à la chope pour plus de maintien !

DSC00908

Comment boire de la bière à l’Oktoberfest 2014 – Munich ©voyagesadeux

 

Quatorze tentes de l’Oktoberfest ! Mais laquelle choisir ?

En ce qui nous concerne, nous avons fait confiance à nos amis et sommes allés directement à l’autre bout de l’Oktoberfest, où se trouve le quartier traditionnel : l’Oide Wiesn, comme on l’appelle ici. Contrairement aux autres tentes, plus jeunes et festives (mais aussi plus blindées !) l’ambiance y est beaucoup plus familiale et pittoresque. On compte 98% de clients habillés dans leurs beaux costumes bavarois et qui n’oublient pas de lever leur bière dès que l’orchestre joue un morceau traditionnel. Le jeu est joué à fond, c’est l’idéal pour être entourés de plus d’Allemands que de touristes.

DSC00885

La tente traditionnelle de l’Oktoberfest 2014 – Munich ©voyagesadeux

DSC00915

L’orchestre traditionnel de l’Oktoberfest 2014 – Munich ©voyagesadeux

DSC00894

Petites danses bavaroises à l’Oktoberfest 2014 – Munich ©voyagesadeux

DSC00896

Les joyeux lurons de l’Oktoberfest 2014 – Munich ©voyagesadeux

DSC00889

Sous la tente traditionnelle de l’Oktoberfest 2014 – Munich ©voyagesadeux

Et à l’Oktoberfest, on ne mange pas un peu pour éponger toute cette bière ?

Bien sûr que si, et heureusement d’ailleurs ! Et comme on boit beaucoup, on mange beaucoup pour compenser. Les cartes proposent très peu de plats légers. De toute façon, n’allez pas nous faire croire que vous êtes ici pour suivre votre régime spécial à base de houblon. Même les bretzels sont gigantesques ! Si ces derniers sont vendus à la volée, par des Bavarois munis de jolis paniers bien remplis, les plats sont eux indiqués sur des menus à chaque table, en allemand ! Heureusement que notre amie nous a fait la traduction. Matt a choisi un demi canard et moi un demi poulet, le tout accompagné de knuddles. On ne pensait pas arriver au bout de nos assiettes, mais l’appétit vient en mangeant et il fallait bien ça pour absorber toute la bière que l’on a bue : un litre chacun ! Moi qui ne pensais pas aller plus loin qu’une pinte, j’ai fini ma mass la première !

DSC00902

Le petit canard de l’Oktoberfest 2014 – Munich ©voyagesadeux

Donc à l’Oktoberfest, on ne fait que boire de la bière et manger, en fait, c’est ça ?

On pourrait croire qu’avec quatorze tentes servant de la bière en masses et des plats pantagruéliques, l’Oktoberfest se résume à une orgie de pochetrons… mais pas que. Evidemment, on a vu des gaillards de 2 mètres de haut et 100 kilos au garrot s’écrouler contre des poteaux dans une station de gare qui n’était pas celle où ils devaient s’arrêter. On a même été accueillis le premier soir par une demoiselle au degré d’alcoolémie si élevé qu’elle montrait ses fesses aux agents nettoyant les rues ! (mais je ne vais pas trop me moquer, étant capable de faits bien plus ridicules quand j’ai un peu d’alcool dans le sang #nocomments).

DSC00760

Les ravages de l’Oktoberfest 2014 – Munich ©voyagesadeux

L’alcool est dangereux pour la santé, on le sait, vous le savez, mais on le rappelle un peu quand même.

Ceci dit rassurez-vous, l’Oktoberfest ce n’est pas QUE la fête de la bière et du bon manger. C’est aussi la plus grande fête foraine au monde avec les meilleures attractions possibles et imaginables. Des vintage qui font rire et des manèges à sensations qui font vomir. On en a testés quelques-uns au grand dam de Matt qui a horreur des trucs qui tournent. Evidemment, j’étais pour ma part plus qu’aux anges ! On vous recommande avant tout la grande roue qui vaut largement son ticket à 7€ pour prendre de la hauteur et contempler l’ampleur incroyable de l’événement. Une fourmilière géante, pleine de couleurs dont ont peine presque à voir la sortie. Le grand-huit aux cinq loopings d’affilé est excellent aussi, un peu court, mais sensations garanties, et du côté de l’Oktoberfest traditionnel, on peut aussi trouver quelques manèges intéressants pour s’amuser sans se ruiner, comme le fameux cylindre d’époque, à un euro seulement l’entrée.

DSC00960

La super grande roue de l’Oktoberfest 2014 – Munich ©voyagesadeux

  

Pour fêter l’Oktoberfest, on s’habille comment ?

L’Oktoberfest étant une fête traditionnelle, les Bavarois ont à cœur de lui rendre honneur comme il se doit, entraînant dans leur sillage les touristes de passage ravis de se prêter au jeu. Ainsi, 90% des festoyants ont troqué le casual jean-baskets pour une tenue plus appropriée : le dirndl pour les filles et la lederhose pour les hommes.

Le dirndl des filles est composé d’un chemisier blanc bouffant (souvent largement rempli par une poitrine généreuse et savamment mise en avant par un wonderbra peu traditionnel !), d’une robe ample au niveau des jambes et corseté au niveau de la poitrine (ou d’une jupe et d’un corset) et d’un tablier que l’on noue d’un côté ou de l’autre des hanches, selon que l’on est célibataire ou pas. Les Bavaroises portent aussi souvent un bijou un peu clinquant qui tombe dans le décolleté, et/ou un cœur en pain d’épice marqué d’une citation d’amour, du type « j’adore l’Oktoberfest ». Le mieux est encore de porter des chaussures confortables, même si certaines n’ont pas peur de mettre un petit talon. La bière tenant bien chaud, on croise peu de jeunes-filles couvertes, mais des gilets assortis existent pour les plus frileuses autant que des petits sacs pour mettre deux trois affaires mais pas plus. Quant à la coiffure, rien n’est obligatoire, mais on retrouve souvent des coiffes en forme de tresses et parfois des petits chapeaux assortis, avec de belles plumes décoratives.

Le traditionnel dirndl de l'Oktoberfest  - Munich ©voyagesadeux

Le traditionnel dirndl de l’Oktoberfest – Munich ©voyagesadeux

Encore merci à Jasmin de m’avoir prêté son dirndl pour que je puisse ressembler à une vraie Bavaroise !

Les mœurs ayant bien changé, le dirndl s’est érotisé avec les années. La jupe ample sous le genou arrive parfois mi-cuisse, le chemisier bouffant ne retient que difficilement la poitrine compressée, prête à jaillir tous seins dehors, et le cheveu se laisse voler à l’air libre pour une version de la Bavaroise bien plus sexy.

La véritable lederhose chez les hommes est une culotte de cuir (de cerf, de chèvre ou de porc), bien souvent  taillée sur mesure et monogrammée de symboles forestiers signifiant la région de Bavière d’où l’on vient. C’est LA pièce maîtresse du costume traditionnel masculin de l’Oktoberfest, qui tient grâce à une paire de bretelles, et est décorée d’une ceinture richement travaillée. Elle vient s’articuler autour d’une chemise, blanche de préférence, ou à petits carreaux et d’un gilet sans manche en laine bien chaude. Certains portent aussi des protège-mollets et bien sûr, tous les hommes portent de grosses chaussettes de laine dans des chaussures de montagne, et certains complètent le tout d’un chapeau richement ornementé, qui change lui aussi en fonction de sa région. Malheureusement, Matt n’a pas pu jouer le jeu, le prix d’un tel costume coûtant une belle petite fortune. Mais chaque Bavarois en possède un, comme un Ecossais possède un kilt.

Dit comme ça, la lederhose paraît très peu sexy… mais je vous assure que certains Allemands la portent très très bien.

IMG_20140927_193107

Le costume traditionnel de l’Oktoberfest – Munich ©voyagesadeux

 

 L’Oktoberfest, ça coûte cher ?

Outre le prix du costume traditionnel, que l’on n’est pas obligé de s’offrir, mais qui s’élève entre 150€ et 1000€ (parfois beaucoup plus) pour une lerderhose de bonne facture, et un petit peu moins pour le dirndl, l’Oktoberfest a un certain coût. Le prix des mass augmente chaque année. En 2014, une bière d’un lite coûtait entre 9.80€ et 10.50€. Il est de bon ton de laisser un pourboire à la serveuse (en général entre 50 centimes et 1€ par mass) qui il faut l’avouer est bien méritante : vous imaginez porter 10 mass par tournée, à bout de bras, toute la journée ? Nous avons donc payé 22 € pour deux bières ! Côté nourriture, les plats ne sont également pas donnés : le demi-canard de Matt a coûté 23€ et mon demi-poulet environ 15€. Je vous laisse donc faire le calcul moyen d’un Bavarois authentique qui arrive à 10h et repart à 22h, tous les jours !

Les manèges, c’est encore un budget à prévoir. Outre la  grande roue à 7€, la plupart des manèges à sensations coûtent entre 5 et 6€ le tour.

Enfin, si on va sous la tente traditionnelle, il faudra également payer 3€ par personne en plus.

Pendant l’Oktoberfest, on dort où ?

Nous avons eu la chance d’être hébergés chez nos amis à Augsbourg, mais trouver un lit en dortoir à moins de 65€ la nuit pendant l’Oktberfest relève presque du miracle. Et je ne vous parle même pas d’une auberge de jeunesse centrale ou bien située, mais plutôt d’une adresse assez éloignée ! Alors imaginez le budget pour trois semaines de fête dans un petit hôtel deux étoiles au cœur de Munich… Quant au couch-surfing, un seul conseil : prenez-vous y très longtemps à l’avance. Les Munichois sont assaillis de demandes pendant l’Oktoberfest et la plupart héberge déjà ses amis. Dernière solution : la tente, ou plutôt The Tent. On ne l’a pas vue, mais on sait qu’elle existe. Un moyen de dormir au milieu de milliers de personnes (puisque la tente fait 600 m²), pour 7,50€ par lit et par nuit.

 

L’Oktoberfest, au final, on a aimé ?

 

Si on a aimé ? On a adoré même ! Matt était d’emblée hyper enthousiaste à l’idée de faire la fête de la bière, mais j’étais dans mon cas plus mitigée. Je m’imaginais une espèce d’horrible Spring Break (mais en plein automne) avec des jeunes soulards prêts à te vomir dessus en chantant. Finalement, j’espère juste pouvoir y revenir un jour, en famille ou entre amis, tellement j’ai passé une journée incroyable. Cet Oktoberfest m’a réconciliée avec les Allemands que j’avais un peu dans le nez depuis Berlin et m’a fait découvrir une tradition chaleureuse et amicale, où, l’alcool aidant peut-être, tout le monde est heureux. D’ailleurs, les statistiques prouvent qu’un véritable baby-boom existe 9 mois après la fête…

DSC01007

Heureux au-dessus de l’Oktoberfest 2014 ! – Munich ©voyagesadeux

Quelque soit votre âge et votre appréciation de la bière, allez fêter l’Oktoberfest au moins une fois dans votre vie, vous ne le regretterez pas !

Et une dernière fois merci à nos amis Jasmin et Laurent de nous avoir permis de découvrir cette incroyable fête qui reste à ce jour le plus grand moment de notre trip Eurolines !

4 réponses to “On a testé : l’Oktoberfest à Munich, la meilleure fête d’Europe !

  • Je vous conseille aussi la fête de la bière à Stuttgart ! Rien à envier à Munich !

  • Super récit. Je n’avais pas non plus une top image de cette fête mais là, ça a l’air assez sympa. J’avoue que je ne comprends quand même pas ce que les gens peuvent faire de 10h à 22h. Ils boivent 10 litres??
    lls passent la moitié de la journée à défiler aux toilettes pour faire pipi??

    La photo du canard m’a donné super faim en revanche et ça c’est pas cool parce qu’il est 2h du mat et que je n’ai pas de canard sous la main, je dois manger avec les yeux.

  • Très bien raconté ! Je n’ai pas eu autant de souvenirs que vous ! et les photos sont hyper drôles ça résume bien l’oktoberfest. L’année dernière je suis partie avec Stoke Travel, je sais pas si vous connaissez mais vraiment super je ne regrette pas mon voyage
    Vous y retournez cette année j’imagine ?

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :