Menu

Munich, l’Allemagne comme on l’aime

On a bien failli ne pas y arriver, a Munich. A un moment je m’étais même fait à l’idée et je m’apprêtais déjà à envoyer un mail à nos amis sur place en nous excusant de devoir annuler au dernier moment. J’allais rater la fête de la bière, Oktoberfest, le saint Graal de tous les amateurs de boisson fermentée à base d’orge et de houblon, quand soudain deux places se sont libérées dans notre bus comme d’un coup de baguette magique. München : hier sind wir !

Bon c’est vrai, on n’arrive pas de la plus belle des manières. Le bus d’Eurolines nous dépose au ZOB (magnifique!) vers 2h du matin et c’est l’heure de ranger les shorts et les tee-shirts, ou plutôt de les doubler avec les vêtements les plus chauds que nous ayons prévus (c’est-à-dire pas grand-chose). Comme nos amis habitent à Augsbourg, soit à 60km de Munich, nous préférons attendre le premier train plutôt que de devoir nous prostituer pour pouvoir payer un taxi. Cette nuit bâtarde nous permettra au moins de rencontrer les premiers autochtones vivement décidés à aller jusqu’au bout de l’Oktoberfest et même un peu plus (autant dire des jeunes sacrement bourrés) et de faire plaisir a Marie qui réclamait un Starbucks depuis que nous avions mis un pas à l’étranger.

Nous arrivons vers 6h45 à Augsboug où je bois mon troisième café qui ne m’empêchera guère de dormir. La première journée, grignotée par notre inhabituelle mollesse, nous la consacrerons donc à cette petite sœur de Munich qui n’est pas si petite que ça puisqu’elle est tout de même la troisième ville de Bavière. Et croyez le ou non, Augsbourg c’est assez sympa : belles églises, larges rues piétonnes, joli petit marché… C’est plutôt mignon et ça fait du bien d’émerger au café Dichtl devant une pâtisserie aussi savoureuse que les cafés (et de 4!) de la maison. Et pour ceux qui pensent que ma description n’évoque rien qu’une sympathique ville de vieillards, qu’ils sachent qu’Ausbourg est véritablement une ville industrielle (bon, là ça fait pas forcement rêver) et étudiante. Et vlan ! Et qu’ils sachent aussi que c’est bien à Augsbourg que se trouve le Chuck Norris Club ! Double Vlan dans ta face ! Qu’ils y aillent un peu le samedi pour les soirées Disko Chuck et ils verront alors de quel bois Augsbourg se chauffe.

Quid de Munich dans tout ca ? Munich est une belle ville. A très vite donc pour de nouvelles aventures !

Non, je blague bien sûr (à l’heure où j’écris ces lignes, ça fait plus d’une journée que nous sommes a Bratislava et je suis en plein apprentissage de l’humour slovaque : “Un homme slovaque, un homme polonais et un homme tchèque achètent des voitures allemandes. L’homme slovaque achète une Mercedes-Benz, l’homme polonais achète une BMW. Et l’homme tchèque achète une Trabant” drôle n’est-ce pas ?) (Marie me demande : « mais c’est quoi cette blague de merde ? »)

Au passage, vous aurez sans doute remarqué que la voiture du slovaque, comme celle du polonais et du tchèque, vient d’Allemagne. Si Mercedes a eu la drôle d’idée de naître à Stuttgart (où la culture du vin semble plus importante que celle de la bière, ce qui tend à prouver que ce ne sont pas de vrais Allemands), BMW a construit son empire sur la chaleureuse (un peu moins l’hiver quand même) Munich. (Ok, j’arrête les blagues slovaques.)

Fière représentante de l’Allemagne de l’Ouest (ca dérange ceux de l’Est, mais elle se porte mieux…) Munich est une ville riche aussi bien économiquement qu’historiquement et cela ne date pas d’hier comme l’attestent le somptueux Residenz Munchen (où on pourrait s’y perdre) et son tout aussi démesuré confrère estival : le château de Nymphemboug.

DSC00777

Le Château de Nymphembourg – Munich ©voyagesadeux

DSC00787

Le Château de Nymphembourg – Munich ©voyagesadeux

DSC00796

Le Château de Nymphembourg – Munich ©voyagesadeux

DSC00828

Le parc du Château de Nymphembourg – Munich ©voyagesadeux

 

Du premier, on retiendra l’exubérant Antiquarium et une succession de pièces à y perdre son latin ; du second, le majestueux hall du bâtiment principal qui sent bon l’Italie baroque et son parc assez immense lui aussi, bordé de pavillons charmants. Des deux réunis, on retiendra une certaine mégalomanie de la part des ducs et rois de Bavière. Mégalomanie payante, s’ il en est, vu qu’elle permit la réalisation de ces monuments incroyables et parmi les plus visités de la région.

DSC01076

La Méduse à la Résidence de Munich ©voyagesadeux

DSC01047

Résidence de Munich ©voyagesadeux

DSC01033

Résidence de Munich ©voyagesadeux

Mais Munich ne compte pas seulement d’importants palais, elle recèle aussi d’innombrables musées tous plus intéressants les uns que les autres (ou presque). On vous recommande par exemple le Haus der Kuntz, bâtiment assez massif lui aussi, initialement relié au mouvement nazi et où l’on peut voir aujourd’hui des expositions contemporaines que les chefs d’état de l’époque étaient certainement loin de pouvoir imaginer. En plus, juste derrière, vous aurez la chance de croiser les surfers régionaux en train de taquiner la vague. Et on vous assure que ce n’est pas de l’humour slovaque.

DSC00621

Haus der Kuntz – Munich ©voyagesadeux

DSC00634

Haus der Kuntz – Munich ©voyagesadeux

DSC00598

La vague de surf de Munich ©voyagesadeux

Pour ceux qui sont particulièrement réfractaires à certaines formes d’art moderne, qu’ils aillent faire un tour à la Alte Pinakothek  (même si elle est en partie en travaux jusqu’en 2017) et à sa très complète collection de peinture classique où l’Allemagne, la Hollande (mention spéciale), mais aussi la Flandre, l’Italie, l’Espagne et bien sûr la France (Cocorico!) sont représentées. Et si c’est la peinture qui vous dérange, que direz-vous de sculptures parmi les plus essentielles au monde ? A la Glyptothek, qu’on croirait surgit d’une Grèce lointaine, vous croiserez rien de moins que le faune Barberini et la Méduse Rondanini. On a essayé d’en visiter le maximum, mais impossible de tous les faire, quand on sait que rien que le Deutsches Museum nous aurait certainement pris une bonne journée à lui tout seul. On reviendra donc.

Il fallait bien que l’on profite aussi du reste. Mais c’est quoi le reste justement ? C’est ce qui subsiste d’un ensemble auquel on a retranché une partie.

Concernant Munich, le reste c’est quelques belles églises, la « baroccoco » Asamkirche qui vaut vraiment le détour, mais aussi l’étage supérieur de la Bürgersaal ou l’église Saint-Pierre qui offre (enfin, c’est payant…) une belle vue depuis son clocher. Et Munich c’est aussi Marienplatz bien évidemment avec sa mairie au moins aussi fantastique que celle de Bruxelles et le rituel pittoresque de son carillon enchanteur. C’est la brasserie Hofbräuhaus qui, quoique très touristique, a une ambiance bien à elle. Et c’est du bon manger qui tient bien chaud au corps avec des noms aussi barbares que Schweinshaxe ou l’incontournable Weißwurst.

DSC00569

Marienplatz – Munich ©voyagesadeux

DSC00583

Englischer Garten – Munich ©voyagesadeux

DSC00714

Vue sur la cathédrale – Munich ©voyagesadeux

DSC00732

L’église Asamkirche – Munich ©voyagesadeux

 

Ah oui, et pour aller avec le bon manger, il fallait bien quelques bonnes bières. Augustiner ou encore Hacker-Pschorr s’en sont chargés. Pour réunir les deux (mets et boissons), Munich a pensé à tout puisqu’elle dispose de nombreux Biergarten. Si vous avez visité Munich sans allez au moins une fois dans un Biergarten (on a choisi celui au pied de la tour chinoise dans le gigantesque Englischer Garten, le Central Park de Munich en version « bigger than ever », encore une visite à ne pas oublier) c’est que vous n’avez pas lu cet article jusqu’au bout et qu’en conséquence, vous avez raté votre voyage. Mouhaha ! (rire machiavélique). Pour les autres, vous nous en direz des nouvelles…

Voila, c’est terminé Munich, et cette fois pour de bon. Comment ça j’ai oublié quelque chose… Quoi ? L’Oktoberfest ? Bande de petits soiffards ! Encore un peu de patience, c’est Marie qui vous racontera tout bientôt cet épisode épique de notre voyage. Prost !

4 réponses to “Munich, l’Allemagne comme on l’aime

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :