Menu

Cinétrip : Voyageurs et magiciens, un road-trip en stop sur les routes du Bhoutan

On avait suggéré, il y a plus d’un an maintenant, l’idée de vous reparler du Bhoutan, ce petit pays qui nous fait beaucoup rêver. Le cinéma est donc pour nous l’occasion d’y retourner, et pour de bon cette fois, avec le second film de Khyentse Norbu : Voyageurs et magiciens.

voyageurs et magiciens affiche

 

C’est drôle, Marie qui est presque complétement insensible au cinéma asiatique, prend pas mal de plaisir à regarder le cinéma bhoutanais. C’est triste aussi, alors que j’arrive enfin à l’attirer vers le cinéma de ce continent, il s’avère qu’en deux films elle a déjà vu une bonne partie de la cinématographie du pays. Gageons qu’elle continuera de se développer de façon exponentielle avec autant de réussite que l’œuvre de Khyentse Norbu. Après La Coupe qui nous faisait partager l’univers d’un monastère en pleine coupe du monde football, Voyageurs et magiciens nous invite cette fois sur les routes du Bhoutan, en bordure de villages perdus auprès d’un échantillon assez hétéroclite de la population. Au lieu de nous faire pénétrer dans l’intimité si secrète des moines, c’est donc au quotidien d’habitants comme les autres que nous convie plus généralement le réalisateur.

L’histoire est celle de Dondup, fonctionnaire dans un minuscule village des montagnes du Bhoutan, qui rêve de partir faire fortune aux Etats-Unis. Pour cela, il lui faut un visa qu’il doit aller chercher à pied dans une lointaine grande ville. Chemin faisant, il fait la rencontre d’un moine. Celui-ci lui raconte l’histoire de Tashi, un jeune fermier qui, lui aussi, voulait changer son existence mais vit ses plans modifiés par une rencontre amoureuse. Lorsqu’un marchand et sa très belle fille se joignent aux marcheurs, la fable du moine trouve, chez Dondup, un écho qui va changer son destin…

voyageurs-et-magiciens1

voyageurs-et-magiciens4

voyageurs_et_magiciens2

 

Comme dans La Coupe, Khyentse Norbu mêle judicieusement philosophie et humour dans un film porté par des paysages à couper le souffle. Si le rythme peut paraître exigeant (dans un road-trip à pied, vu que le stop marche moyen, il ne faut jamais être pressé), dès que l’on se laisse happer par la poésie du film, on ne sent plus le temps passer. Certains regretteront que les réflexions d’ordre spirituel soient peut-être un peu moins appuyées que dans La Coupe, mais c’est sans compter la touchante parabole du film. Aussi naïve qu’imparable, elle prône l’amour comme étant la vertu suprême. Et quel meilleur pays que le Bhoutan pour vanter la plus belle des idées ? Ce dernier y est présenté comme un petit paradis encore préservé, tandis que la mondialisation (baskets, poste CD, cigarettes…) commence à pointer le bout de son nez jusque dans les villages les plus reculés. Dans la forme, Voyageurs et magiciens s’essaie avec plus (le montage alternant entre les deux histoires) ou moins (certains effets spéciaux) de réussite à l’élaboration d’un récit plus sophistiqué que celui de La Coupe. Le résultat, moins essentiel, bénéficie malgré tout d’une candeur bienveillante et reste assez contemplatif et très plaisant à regarder. C’est peut-être une image d’Epinal (pas seulement peut-être aussi), mais Voyageurs et magiciens donne envie d’aller faire au tour au Bhoutan et, pourquoi pas, d’y poser ses valises un moment.
Enfin, le dernier film de Khyentse Norbu, Vara: A Blessing, est terminé depuis 2013 mais n’a toujours pas trouvé de distributeur par chez nous. Espérons que cela va changer. Et pour tous ceux qui se disent « « voyageurs », passe encore, même si on ne voyage pas bien loin, mais « magiciens », il faudra m’expliquer », plutôt que de leur conseiller de retourner voir Harry Potter, on leur suggérera d’essayer une dernière production bhoutanaise assez surprenante (on la doit par ailleurs aux mêmes producteurs que ceux de Khyentse Norbu) : Milarépa – La voie du bonheur. Bon cinétrips !


Voyageurs et magiciens – Bande annonce FR

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :