Menu

Et donc, on part en Inde… mais pas que

Des mois qu’on en parle ici et à tout le monde autour de nous. Quasiment depuis notre retour d’Amérique du Sud à vrai dire. On veut partir en Asie ! Et puis, un 19 juillet vers 15h, alors que j’allais me reservir une limonade, je me suis dit : « et si je le faisais maintenant ? ». En quelques clics, pouf, comme ça (en vrai, ça a été un peu plus compliqué, mais je vous raconterai un autre jour) tout est devenu tangible.

J’ai acheté nos billets pour partir en Inde.

sjgr

A partir de ce moment, je suis progressivement passée de ça

nervs

A ça

tumblr_n35fr14IxQ1tw1vhco1_250

Sauf que, assise devant mon petit écran d’ordinateur et abandonnée par Matt parti fêter ses 30 ans entre potes au fin fond de l’Andalousie, je n’avais personne à secouer dans tous les sens pour partager mon : a) excitation, b) coup de flippe, c) stress intense, d) ascenseur émotionnel (toutes les réponses sont bonnes). Alors j’ai commencé à sauter partout sur The Pointer Sisters, j’ai envoyé un mail à Matt pour le prévenir (quand même), un petit sms à ma mère, puis j’ai très sobrement publié une capture d’écran de notre réservation sur Facebook, pour l’annoncer au reste du monde des proches. Et, rassurez-vous, je me suis quand même servie ma limonade.

Sans titre

 

Voilà nous partirons donc de Bucarest pour aller en Inde.

Euh… wait ! De Bucarest, comme la capitale de la Roumanie ?

lkrwtf

 

Oui oui, de Bucarest la capitale de la Roumanie. Tout à fait. Et c’est là que je vous annonce, l’autre bonne nouvelle.

Avant de rejoindre l’Inde et de commencer notre petit périple en Asie, nous allons vadrouiller en bus dans une bonne partie de l’Europe. C’est pas chouette ça ? Mais comment ? Pourquoi ? Où ? Dans quelle étagère ?

Je vous explique. Nous avons été choisis pour devenir les ambassadeurs (c’est super classe écrit comme ça) de la compagnie de bus Eurolines, avec qui nous étions déjà partis à Murcie. Pendant un mois, nous aurons donc pour mission de tester le pass Eurolines valable dans 46 villes européennes pendant 30 jours (bah oui, un mois quoi) et de nous arrêter un peu où on veut, puis de rapporter nos trouvailles (bonnes adresses, idées de visites, petits plats à ne pas manquer) ici sur notre blog, mais aussi sur le site de la compagnie, à travers des fiches pratiques qui pourront être utiles (comme toute bonne fiche pratique, en fait) aux futurs clients d’Eurolines, dont on espère que vous ferez partie (désolée, cette phrase est super longue).

Parce que, oui, le voyage en bus, c’est quand même bien sympa. Déjà, c’est économique (surtout si on veut partir à la dernière minute et Matt lui-même s’en est rendu compte pour aller en Andalousie justement), mais surtout parce que ce pass octroie une quasi totale liberté. Mais on rentrera dans les détails techniques du pass dans un prochain post.

Avant d’arriver à Bucarest, nous partirons donc le 20 septembre de Nice puis nous passerons par :

  • Venise
  • Milan
  • Munich (pendant la fête de la bière et on l’a même pas fait exprès !)
  • Prague
  • Bratislava (doubidou stach stach)(désolée, j’ai ça dans la tête depuis que je sais qu’on y va)
  • Budapest
  • Vienne
  • et donc Bucarest

Alors oui, vu comme ça, ça a l’air de faire beaucoup de route, mais on a justement étudié l’itinéraire pour ne pas avoir de gros trajets entre chaque ville, à part entre Milan et Munich (8h de route, mais de nuit, ça passe) et entre Vienne et Bucarest (20h de route. Oui bon là, c’est vrai que ça pique un peu, mais on a fait pire en Amérique du Sud : 32h de route dans la pampa jusqu’en Patagonie #tupeuxpastest). On a laissé une petite marge d’erreur sur le planning au cas où : a) on rencontrerait un chauffeur de bus tchèque bien sympa qui voudrait nous inviter à boire des coups chez lui, b) on tomberait dans un ravin des Carpates, c) on tomberait amoureux d’un lieu où on aurait envie de rester plus longtemps que prévu (comme un ravin des Carpates) d) on serait confrontés à une grève de bus ou un désagrément du genre e) on aurait oublié de se réveiller (ici encore, toutes les réponses sont envisageables).

Maintenant, on est en train de préparer ce qu’il faut voir dans chacune de ces villes pour vous rapporter la crème de la crème. A ce jour, on sait juste qu’on veut :

  • aller se faire peur à Poveglia, l’île hantée en face de Venise
  • s’assurer que la mode à Milan est moins moche que celle que l’on voit sur les podiums (oui, bon d’accord, chacun ses goûts !)
  • manger une vraie forêt noire en Bavière
  • tester tous les hostinec de Prague (parce que ce nom de bar est encore plus mignon qu’estanquet et on ne pensait pas que c’était possible)
  • trouver le vrai Grand Budapest Hotel
  • vérifier ce que deviennent, que deviennent les valses de Vienne, si les mots sont les mêmes
  • et dire bonjour à Dracula

Tout un programme et plus encore, qu’il nous tarde de partager avec vous.

Et après avoir dansé le Time Warp en Transylvanie, nous décollerons donc pour Delhi, le temps d’une petite pause express à Dubaï. Pour ça aussi, on rentrera dans les détails techniques plus tard.

On a tellement hâte de vous raconter nos aventures bonnes ou mauvaises, nos rencontres, bonnes ou… enfin, non, juste bonnes on espère, nos prises de têtes (parce qu’il y en aura), nos coups de cœur (parce qu’il y en aura encore plus), nos coups de gueule, nos premiers pas en tchèque, roumain, slovaque et hindi et on espère même vous emmener beaucoup plus loin.

Oui, une dernière nouvelle pour la route : on ne prend pas de billets de retour ! Nous disons encore une fois adieu à la France, notre belle Côte d’Azur, meubles, appartement (veaux, vaches, cochons) pour une aventure que l’on espère aussi riche que notre périple en Amérique du Sud. On rentrera peut-être pour Noël, ou peut-être pour celui de l’année prochaine. Et tout ça nous excite beaucoup.

poppin1

 

Une réponse to “Et donc, on part en Inde… mais pas que

  • C’est génial comme projet. Profitez en bien.
    Et je me retrouve totalement dans les 4 émotions qui se bousculent dès qu’on achète pour de vrai un billet sans date de retour !

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :