Menu

Infos pratiques : ce qu’on a appris au Canal du Midi

Histoire du Canal du Midi

Le Canal du Midi a été bâti par l’ingénieur français Pierre-Paul Riquet, au début du XVIIe siècle et rallie Toulouse à Marseillan, soit la Garonne à la Méditerranée. Il compte de nombreuses écluses, rien que 13 entre le Somail (notre point de départ) et Trèbes (notre arrivée).

Après avoir longtemps servi au commerce et au transport des marchandises, l’économie du Canal se concentre aujourd’hui beaucoup sur le tourisme notamment fluvial, avec en été de nombreux navigateurs qui louent des péniches sans permis. Si cette forme de tourisme n’est pas encore très répandue en France (30% seulement), le Canal du Midi reste avec la Bretagne la région la plus fréquentée par les touristes fluviaux.

Aujourd’hui, les villages se transforment au gré des nouveaux habitants, pour beaucoup d’origine allemande, norvégienne ou hollandaise, à l’instar des touristes fluviaux que l’on a pu croiser sur le Canal du Midi.

Les arbres bordant le Canal sont malades : plusieurs rumeurs prétendent que le virus qui les tue serait transporté par les bateliers dans leurs cordages. L’association qui défend les droits de ces derniers n’est pas d’accord avec cette hypothèse.

Il est complètement déconseillé de se baigner dans le Canal du Midi où s’écoulent tous les déchets des bateaux de croisière.

Le château de Paraza a été revendu par un ancien héritier, parmi 15 châteaux dont il était propriétaire, pour pouvoir s’offrir un bateau avec le produit des ventes…

Un fort patrimoine culturel est présent autour du Canal, avec des petites adresse comme une librairie au Somail ou une galerie d’art vidéo à Ventenac. On trouve beaucoup d’animations l’été,  comme des tournois de pétanque, des fêtes de villages, des vide-greniers, auxquels se mêlent les touristes les plus farouches.

Gastronomie du Canal du Midi

Il n’est pas difficile de faire des provisions auprès des petits producteurs locaux, mais on ne trouve que très peu de supermarchés autour du Canal du Midi. Ce sont souvent des épiceries très chères ou des stations-service.

On trouve beaucoup de culture bio et de produits artisanaux. De quoi manger sainement !

Les restaurants, compte tenu de l’affluence touristique, ne sont en revanche pas trop chers et on peut trouver certaines adresses ou bien dîner  pour 40€ à deux.

Le Canal du Midi, entre le Somail et Trèbes, est situé dans la région du Minervois, riche en vignes. Plusieurs villages proposent des dégustations des productions locales où on peut aussi acheter des bouteilles, comme au château de Paraza ou celui de Ventenac en Minervois.

 Transports au Canal du Midi

Le taxi pour rejoindre la base du Somail depuis Béziers ou Narbonne est assez cher. Il faut compter environ 30 € pour Narbonne et 70 € pour Béziers. A l’aller, nous avons privilégié un covoiturage depuis Montpellier pour 16€ à deux.

A part le stop ou le vélo, il n’y a pas d’autres moyens de rejoindre les grandes villes.

Le Canal  du Midi est bordé de rives très charmantes où l’on peut pédaler sans problème. De nombreux navigateurs prennent même des vélos sur leur pénichette pour se balader en famille et les agences de location de bateau en proposent également.

Hébergements autour du Canal du Midi

Comme nous avons testé un bateau Primo de la flotte Nicols, nous avons évidemment dormi dessus ! La plupart des navigateurs font d’ailleurs la même chose, c’est le côté pratique du voyage fluvial. Nous avons toutefois remarqué de nombreuses petites auberges et des B&B pas trop chers dans les villages bordant le Canal.

Les commentaires sont fermés.

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :