Menu

Food tour : les spécialités culinaires de Toscane

Si Matt préfère la cuisine asiatique (et risque de bientôt être servi à ce niveau #teasing), je pense que la gastronomie italienne reste l’une de mes favorites. Manque de bol quand on est intolérante au gluten, n’est-ce pas ? Heureusement pour mon ventre, ce beau pays qu’est l’Italie propose bien d’autres choses toutes aussi bonnes que les pâtes et les pizzas. Après les spécialités de la Ligurie que nous avons découvertes à la frontière ou à Turin, je lui ai présenté celles de la Toscane. A l’instar de Florence qui reste la plus belle ville d’Italie selon nous, sa cuisine reste aussi la meilleure du pays… 

Que déguster lors d’un séjour en Toscane ?

Pas besoin d’aller bien loin pour se régaler : le marché San Lorenzo de Florence est THE « place to eat ». S’il est devenu (ou l’a-t-il toujours été ?) aussi touristique que le marché de la Boqueria à Barcelone, il reste un rendez-vous tout aussi prisé par les locaux. Une valeur sûre si on veut manger typique sans se faire allumer ni sur les prix, ni sur la qualité des produits. Le rez-de chaussée tout d’abord est dédié aux traiteurs. C’est là que l’on pourra trouver pêle-mêle des étals de poissons, de fruits et de légumes, ou encore des épiceries où trouver de l’huile d’olive et surtout du saucisson et du fromage.

Le saucisson : au piment, à l’anis ou au sanglier 

Trois spécialités assez originales pour y pencher ses papilles. L’un des traiteurs du marché San Lorenzo les propose en dégustation pour savoir à quoi s’attendre… avant de craquer et d’en acheter. On s’est laissé convaincre par les trois et on en déguste encore en famille à l’heure où j’écris ces lignes. Le premier, le salame piquante, est aussi fumé que piquant. Un délice en apéro. Le second, le saucisson à l’anis, est beaucoup trop gras et mou à mon goût mais Matt l’aime assez. Le troisième enfin, le saucisson au sanglier, pas un vulgaire saucisson de porc complété d’un pourcentage infime de viande de sanglier comme on en trouve souvent chez nous, mais une vraie petite saucisse où le sanglier est à l’honneur, se mange aussi bien cuite qu’en l’état. On la préfère cuisinée. En poêlée, on lui a fait son compte en deux repas.

IMG_20140617_131500

Charcuterie de la région – spécialités culinaires de Toscane ©voyagesadeux

Le fromage : ricotta, mozzarella et brebis, pardi !

L’Italie c’est le pays de la ricotta et de la mozzarella cela va sans dire. On en a dégustées fourrées dans des raviolis au marché Local Food Market de Lucques et j’en garde un souvenir impérissable. Mais l’Italie, et surtout la Toscane, c’est aussi la région du fromage de brebis. Comme pour le saucisson, on peut le déguster au marché San Lorenzo. Le meilleur ? A la truffe blanche. Une vraie petite bombe (mais assez onéreuse).

La truffe : blanche ou noire

Si on en trouve dans le fromage, on en trouve aussi évidemment à l’état pur et bien moins chère qu’en France étant donné qu’elle pousse ici, c’est le cas de le dire, comme un champignon. A déguster d’urgence si ce petit produit de luxe vous est complètement inconnu.

Une fois l’apéro pris au rez-de-chaussée, à picorer avec des cure-dents ou autour d’une bonne planche de charcuterie pour 10€ avec un verre de vin, on peut monter à l’étage pour passer aux choses sérieuses. Exit l’ambiance pittoresque des petits marchés à l’ancienne. La déco ici est plutôt design et l’agencement complètement moderne.

IMG_20140617_133344

Deuxième étage du marché San Lorenzo – spécialités culinaires de Toscane ©voyagesadeux

Les gnocchis

Il n’y a qu’à voir chez La Pasta Fresca, le spécialiste des pâtes, où touristes et locaux en pause déj’ font la queue pour goûter aux spécialités maison préparées minute par une armada de cuisto-hipsters. Matt se laisse tenter par une assiette de gnocchis verde à la sauge et au beurre, pour 6€ seulement, pendant que je digère encore ma soppressata du rez-de-chaussée. Pour faire vraiment typique, préférez les gnocchis ricotta épinards.

On se balade ensuite de stands en stands au cas où il nous resterait une petite place dans l’estomac. Je picore une brochette de mozzarella et de tomates cerises, on hésite à tester un carpaccio ou une assiette de fritures pour 10€ ou encore à prendre un petit cours d’œnologie à L’Enoscuola puis on reste finalement raisonnables. Le soir, on décolle pour Lucques où nous attendent d’autres spécialités culinaires tout aussi typiques, il ne faudrait pas gâcher notre appétit !

Les antipasti : crostini et coccoli 

Direction Chez Giulio, sur les conseils de notre hôte au B&B La Mimosa, grâce à qui nous obtenons une ristourne de 10% sur l’addition. Ici, toutes les spécialités toscanes sont à l’honneur et comme c’est notre dernier soir dans la région, on décide de mettre le paquet pour ne rien manquer. On commence par  une assiette d’antipasti pour deux. J’avais noté au préalable les petites choses que je voulais absolument goûter et elles étaient presque toutes présentes dans notre assiette d’entrée. Si je n’ai pas été particulièrement fan du crostini, un pâté de foie et de cœur qui n’arrive pas à la cheville du haggis selon moi, et que les coccoli n’étaient pas au rendez-vous, j’ai appris a réapprécier l’aubergine, dans une version marinée à tomber.

IMG_20140617_215638

Antipasti – spécialités culinaires de Toscane ©voyagesadeux

 

La ribollita : la soupe de légumes 

Après cette petite mise en bouche, on goûte à la soupe locale à base de différents petits légumes : la fameuse ribollita. Difficile de ne pas suer un peu si on la déguste en été. Comme dans la cazuela chilienne, on y trouve à boire et à manger. Autant dire que ça tient chaud !

IMG_20140617_221147

la Ribollita – spécialités culinaires de Toscane ©voyagesadeux

 

Cantuccini al vin santo : les gâteaux à l’anis 

Pour finir sur une touche sucrée, au marché Local Food Market de Lucques, on découvre ces petits croquants à l’anis que l’on trempe dans du vin doux très liquoreux pour les ramollir. Un délice qui fait tourner un peu la tête si on le déguste après quelques verres de Chianti.

IMG_20140618_132056

Cantuccini et vin santo – spécialités culinaires de Toscane ©voyagesadeux

 

On espère vous avoir mis l’eau à la bouche avec toutes ces petites spécialités culinaires de Toscane, et si vous en avez d’autres à nous suggérer pour un prochain voyage en Italie, nous sommes preneurs ! 

Une réponse to “Food tour : les spécialités culinaires de Toscane

  • Effectivement, j’en ai déjà les papilles toutes excitées ! vivement notre prochaine visite en Toscane 🙂 sinon une suggestion pour un prochain séjour : peut être des Picci au ragout de canard ! ou encore des ravioli aux truffes à déguster au bord de l’arno dans un des resto près du Ponte Vecchio à Florence … et là on s’approche du divin 😉 on ne rentre plus !

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :