Menu

On a testé : dormir dans un couvent, à l’Ostello del Bigallo de Florence

Si Matt a déjà eu l’occasion de tester la vie monastique sur les îles de Lérins, je n’avais en ce qui me concerne jamais dormi dans un monastère. L’occasion nous a été donnée à l’auberge Ostello del Bigallo, située dans le petite village de Bagno de Ripoli, juste au-dessus de Florence.

Alors, dormir comme une religieuse en Italie, c’est comment ?

L’hôtel

A l’instar de l’auberge Casa Gracia à Barcelone, l’Ostello del Bigallo réunit les avantages d’un hôtel douillet et d’une auberge de jeunesse afin de proposer un panel de différents budgets aux routards de passage et aux amoureux comme nous en recherche d’un petit cocon romantique. Et peut-on imaginer plus romantique comme cadre qu’un établissement installé dans un ancien couvent dont les fondations remontent au XIIIe siècle et qui offrait l’hospitalité en son temps aux voyageurs de passage ? Nous, on ne voit pas. Entièrement retapé par l’association Le Rifiorenze, qui a à cœur le tourisme responsable, l’auberge offre qui plus est une vue magnifique sur tout Florence, au-delà des oliviers. Il a suffi d’un tour dans l’ancienne chapelle ou dans l’ancienne cuisine des religieuses (avec ses poutres apparentes, ses éviers en pierre et son immense cheminée) pour nous séduire. Sans parler de l’ancienne terrasse où on a failli prendre notre petit-déjeuner pour profiter du lever du soleil (mais il faisait trop froid), ou encore du cloître réhabilité en petite cours intérieure pour papoter entre voyageurs après le dîner. Cette auberge Ostello del Bigallo est un véritable havre de paix où l’on retrouve la décontraction d’une auberge de jeunesse, le côté cocooning d’une maison d’hôtes, le tout dans un cadre de rêves, jamais trop bruyant.

DSC06542

Ostello del Bigallo ©voyagesadeux

DSC06470

Ostello del Bigallo ©voyagesadeux

DSC06508

Ostello del Bigallo ©voyagesadeux

DSC06525

Ostello del Bigallo ©voyagesadeux

DSC06533

Ostello del Bigallo ©voyagesadeux

DSC06534

Ostello del Bigallo ©voyagesadeux

DSC06536

Vue depuis l’Ostello del Bigallo ©voyagesadeux

DSC06537

Vue depuis l’Ostello del Bigallo ©voyagesadeux

La chambre

Nous avons choisi la chambre double plutôt que le lit en dortoir, même si l’idée de partager ce grand espace avec nos nouvelles rencontres de voyage était tentante. Dans l’un des dortoirs, les lits sont séparés par des sortes de petits box en bois, un peu comme dans les vieux hôpitaux, et dans l’autre, on ne trouve pas de séparations, mais les lits sont assez éloignés des uns des autres. Notre chambre quant à elle était dans l’une des ailes du cloître. Très simple mais très accueillante à la fois, elle était assez nue et ne proposait que le minimum (un lit, une armoire, un bureau et une chaise) avec une pointe de décoration champêtre qui nous a tout de suite coupés du monde. Pas de télé, ni de WIFi (on ne la trouve que difficilement dans la salle d’accueil). De quoi faire une vraie parenthèse avec le monde moderne. Il y a quand même évidemment l’eau courante (et chaude !) dans la salle de bain privée. De toute façon, pas besoin de plus quand on a une telle vue sur le jardin avec un accès direct par une petite porte en bois. Pour le dépaysement, nous avons donc été servis.

DSC06523

La chambre de l’Ostello del Bigallo ©voyagesadeux

DSC06488

DSC06485 La chambre de l’Ostello del Bigallo ©voyagesadeux

DSC06493

La chambre de l’Ostello del Bigallo ©voyagesadeux

Le petit-déjeuner

Encore une fois, on retrouve l’esprit « comme à la maison » qui marque de son empreinte tout l’Ostello del Bigalo, à l’heure du petit-déjeuner. On le prend sur les grandes tables d’hôtes en bois installées dans la salle commune, tandis que le buffet ne désemplit jamais. Quand le gâteau aux noix maison est terminé, la cuisine en rapporte un nouveau au chocolat. Quand tous les roulés à la confiture de myrtilles ont été engloutis, on peut tester ceux à la pâte à tartiner saveur noisette. A côté, le jus de fruit et les différentes sortes de café complètent le menu libre, inclus dans le prix de la chambre.

 Le truc en plus : les pâtes maison

Comme toute auberge de jeunesse qui se respecte, l’Ostello del Bigallo propose des activités à ses hôtes et des dîners maison pour trois fois rien. On a ainsi pu tester les pennes à la sauce tomate pour 6€ chacun, avec un grand verre de vin rouge. Comme pour le petit-déjeuner, le dîner se prend sur les longues tables d’hôtes entre voyageurs. On a ainsi pu rencontrer un moniteur de ski de Chine, une Mexicaine à qui on a confié plein de conseils sur Barcelone, un Australien et une Anglaise d’origine indienne, une Québécoise en vadrouille dans toute l’Europe et un Singapourien très loquace qui nous a partagé son avis concernant la Coupe du Monde. Une toile et un rétroprojecteur étaient d’ailleurs installés dans la pièce pour les matchs, mais personne n’y a finalement fait très attention.  Une vraie bonne soirée comme il y en a tous les jours à l’Ostello del Bigallo, organisée par l’équipe chaleureuse qui tient la barre de l’hôtel.

Pour conclure, cette auberge est l’une des rares que nous connaissions où l’ambiance est tellement propice aux rencontres et aux échanges qu’une fois arrivé sur place, on n’a plus envie de s’en aller. Dans certaines auberges, des petits groupes se forment puis se ferment, certains sont là pour se beurrer la tronche et ne rien partager de leurs voyages. Ici, un lien naturel se créé, aussi bien avec les routards de passage qu’avec les murs accueillants de l’établissement. Et si elle venait de là, la force mystique qui permet l’union pérenne des religieuses ? Je pourrais (presque) en être convaincue…

 

Infos pratiques :
Ostello del Bigallo
14, Via del Bigallo e Apparita – Bagno a Ripoli
Tarifs : entre 18€ et 25 € pour un lit en dortoir, entre 58€ et 78€ pour une chambre double

2 réponses to “On a testé : dormir dans un couvent, à l’Ostello del Bigallo de Florence

  • Très originale comme expérience, dommage que je tombe sur ton article après avoir visité Florence. Tu te souviens du prix de la nuit ?

    • Oui tu fais bien de me le demander, je viens de remarquer que j’avais oublié de le préciser dans l’article 🙂 Entre 58 et 78€ la chambre double donc.

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :