Menu

Pise, le Disneyland Italien

Premier arrêt de notre petit séjour en Toscane : Pise. Comme beaucoup de monde on était venus pour voir la tour… comme beaucoup de monde, en effet.

DSC06390mod

Welcome to Disneyland ! – Pise ©voyagesadeux

C’est très joli la place du Dôme, avec son impressionnant baptistère, sa grande cathédrale, et la fameuse tour de Pise, tous dans le même axe (même si la tour a un peu l’air de chercher à s’évader) et tous en marbre. Sur le côté, le camposanto vient compléter cette singulière collection de monuments. Ce n’est pas pour rien si on l’appelle la place des Miracles, cette place. Cela viendrait justement de la beauté et de l’originalité architecturale des différents bâtiments. Et c’est vrai que ça en jette. Dommage simplement qu’on soit des milliers à essayer de se prendre en photo (toujours la même qui plus est) en train d’essayer de redresser cette pauvre tour alors que des spécialistes s’en sont déjà chargé depuis les années 90. En plus, on est tellement nombreux qu’il y en a même certains qui ratent complètement leur photo, faute de pouvoir s’approcher plus. C’est la dure loi de la jungle urbaine…

DSC06389

Strike the pose ! – Pise ©voyagesadeux

DSC06393

Des anges et des hommes – Pise ©voyagesadeux

Du coup, avec tout ce beau monde (on a même croisé des Lamas) et ses marchés aussi artisanaux qu’un Mac Do, le centre névralgique de Pise prend très vite des faux airs de Disneyland… jusque dans les prix : 18€ par personne pour monter sur la tour. Aïe ! 5€ pour les autres monuments. Il n’y en aurait pas une qui abuse un peu ? On a fait comme tout le monde, une photo très originale et on a du s’en contenter. On voulait bien visiter la cathédrale, le seul bâtiment dont l’accès est gratuit, mais il y avait tellement de monde qu’il fallait attendre 19h (peut-être que ceux qui payent ont des entrées plus rapidement) et on ne pouvait pas. Tant pis ! On s’est quand même rapprochés un peu pour la voir de plus près et profiter du beau rideau qui t’empêche de jeter un œil à l’intérieur. C’est vraiment un beau rideau !

DSC06467

Le Dalai Lama à Pise ? ©voyagesadeux

DSC06386

La place des miracles ©voyagesadeux

DSC06397

C’est beau un rideau ©voyagesadeux

DSC06398

Le camposanto – Pise ©voyagesadeux

On est retournés 100m en arrière, dans le quartier étudiant en espérant moins se faire allumer pour le déjeuner. On n’a pas dû reculer assez. Bon, ce n’était pas ignoble, mais on vous confirme qu’on peut trouver mieux en Toscane. A Pise, surtout autour de la place des Miracles, à moins d’un miracle justement, rien n’est moins sûr. Pas de food-tour à Pise donc, mais on s’y attendait après tout. Ce n’est pas grave, on est heureux quand même, jamais découragés, on décide de s’enfoncer un peu dans le reste de la ville.

On critique, on critique, mais, promis, on est venus en paix. Pise and Love !

Si le reste de la ville est globalement moins accrocheur, on vous conseillera tout de même d’y passer une petite journée si vous avez le temps. Se promener sur les rives de l’Arno est assez agréable pour découvrir plus en profondeur toute l’architecture de la cité. Sinon, on a bien aimé le Corso Italia pour faire quelques achats, la Piazza dei Cavalieri avec notamment le Palazzo della Carovana ou encore le Borgo stretto avec ses vielles arcades. Niveau visite, on aura profité de la Fondazione Palazzo Blu pour observer de plus près l’intérieur d’un palais. Enfin, les sympathiques Cappella di Sant’Agata (on dirait la maison d’Hagrid) derrière la Chiesa di San Paolo a Ripa d’Arno et l’Église Santa Maria della Spina, isolée sur les bords de l’Arno, nous auront émus.

DSC06458

Hashtags et magouillages – Pise ©voyagesadeux

DSC06456

Balade dans Pise ©voyagesadeux

DSC06443

En pleine conversation – Pise ©voyagesadeux

DSC06408

La maison d’Hagrid – Pise ©voyagesadeux

DSC06435

Berlusconi ce bouffon – Pise ©voyagesadeux

DSC06405

Dans la ruelle – Pise ©voyagesadeux

DSC06442

Au bord de l’Arno – Pise ©voyagesadeux

DSC06403

Au bord de l’Arno – Pise ©voyagesadeux

DSC06415

Balade à Pise ©voyagesadeux

DSC06411

Santa Maria della Spina – Pise ©voyagesadeux

DSC06446

Tout petits sous les églises – Pise ©voyagesadeux

DSC06457

Call me maybe -Pise ©voyagesadeux

Dernière info et non des moindres : on a eu de la chance d’arriver le jour de la fête Luminara di San Ranieri où la ville entière est éclairée à la bougie. Malheureusement on avait rendez-vous à Florence le soir même et on n’a pas pu profiter du plus beau de la soirée où environ 70 000 bougies, sous verre et accrochées à des cadres, éclairent tous les bâtiments qui entourent l’Arno. Il paraît même que la tour penchée, à cette occasion, est illuminée grâce à des chaudrons d’huile disposés sur les remparts de la place des Miracles ! Tout ça malheureusement, on ne l’aura pas vu et, rien que pour cette raison, on y retournera peut-être à Pise, un 16 juin prochain, célébrer nous aussi le patron de la ville.

DSC06441

Luminara di San Ranieri ©voyagesadeux

DSC06440

Luminara di San Ranieri ©voyagesadeux

3 réponses to “Pise, le Disneyland Italien

  • J’ai l’explication du prix de la tour: pour limiter le nombre de personnes a y accéder ( pour ralentir sa chute!), ils ont choisis de mètre un prix exorbitant comme ça : premier écrémage, puis seulement ils limitent le nombre Par jour… Money is Money!

  • C’est vrai que le prix de visite de la tour est élevé. Soyons tout de même content que l’accès à la place des miracles ne soit pas payant. Lors de notre visite de Pise nous ne sommes pas monté dans la tour mais regarder les gens taper des poses pour les photos est très distrayant.

Trackbacks & Pings

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :