Menu

Trois recettes provençales bien de chez nous

On aurait pu conseiller la recette de la soca, mais on préfère vous dire d’aller Chez Pipo à Nice pour manger la meilleure du monde. On aurait aussi pu vous confier comment faire un super aïoli maison, mais celui du Lisbonne à Antibes ou Chez Toinou à Marseille sont bien meilleurs. Alors on est resté simple tout en respectant la Provence et en suivant des recettes de famille. Après tout, on a la chance d’avoir des parents et beaux parents connaisseurs des bonnes choses, vivant depuis toujours dans notre belle région et qui se dépatouillent comme des chefs en cuisine. On a préféré leur faire confiance et leur demander leurs conseils pour vous proposer trois recettes provençales qui viendront conclure notre mois spécial Côte d’Azur.

Notre menu provençal  ? Une pissaladière, des farcis et des ganses

La pissaladière de Lulu (la vraie, sans anchois mais avec du vin blanc)

La pissaladière qu’est-ce que c’est ? Elle est à Nice ce que la quiche Lorraine est… à la Lorraine. En somme, notre tarte régionale que l’on déguste chaude ou froide (mais c’est quand même meilleur quand c’est un peu chaud).

Ingrédients : pour un plat à tarte

  • 800 g d’oignons
  • 1 verre de vin blanc
  • 1 verre d’huile olive
  • 1 pâte à pain
  • sel – poivre – thym – laurier
  • olives noires

Recette :

  • Se munir d’une paire de lunettes de plongée et se couvrir les yeux avec. Éplucher les oignons et les découper en rondelles (vous comprenez maintenant le coup des lunettes ?)
  • Faire revenir les oignons dans un grand faitout. Couvrir avec les verres d’huile d’olive et de vin blanc puis ajouter de l’eau à hauteur. Assaisonner avec le sel, le poivre le thym et le laurier. Recouvrir et laisser mijoter à feu doux 4h
  • Préparer la pâte. Proposition 1 : soit étaler la pâte à pain achetée chez le boulanger (c’est mieux). Proposition 2 : sortir la pâte brisée de son emballage (c’est moins bien mais c’est plus rapide)
  • Quand les oignons ont bien confit dans leur jus, les disposer sur la pâte. Ajouter des olives noires. Un peu ou beaucoup, c’est selon les goûts
  • Enfourner à 220° jusqu’à ce que les bords de la pâte soient bien cuits (ça dépend un peu du four)
  • Sortir la pissaladière et la manger. Chaude ou froide, elle est bonne à tous les coups

 

Les farcis de Solange (la Maman de Matt, donc c’est le meilleur label de qualité)

Les farcis, qu’est-ce que c’est ? LE plat emblématique de toute la région, que l’on déguste aussi bien l’hiver que l’été.

Ingrédients :

  • Poivrons – champignons – pommes-de-terre (mais on peut aussi prendre des tomates et des courgettes)
  • Chair à saucisse (ou farce à légumes toute prête)
  • Persil, ail, oignons
  • Deux œufs
  • Chapelure

Recette :

  • Couper les queues des champignons, nettoyer l’intérieur. Couper les poivrons en deux dans le sens de la longueur. Faire blanchir les pommes de terre, les vider pour laisser assez de place à la farce
  • Préparer la farce en ajoutant l’assaisonnement persil ail oignons à la chaire à saucisse. Battre les œufs et les ajouter à la fin
  • Farcir les légumes puis les recouvrir de chapelure
  • Asperger d’un filet d’huile d’olive et enfourner à 180° pendant 45 minutes.
  • Manger chaud (avec du riz ou une salade verte)

 

Les ganses de Lili (la petite sœur de Matt et la reine du roulé au Nutella aussi)

Les ganses qu’est-ce que c’est ? Les petits beignets de la région de Nice que l’on déguste surtout à l’occasion du carnaval (ou toute l’année si on est gourmand).

Ingrédients :

  • 250g de farine
  • 30g de sucre
  • Deux œufs
  • 3 cuillères de fleur d’oranger
  • 50g de beurre
  • Un demi sachet de levure

Recette :

  • Mélanger la farine, la levure et le sucre
  • Faire un puits et y ajouter le beurre fondu, la fleur d’oranger et les œufs battus
  • Pétrir la pâte et former une belle boule
  • Laisser reposer la pâte pendant une petite heure sous un torchon (l’été, s’il fait très chaud, je remets la pâte un peu au frigo avant de la travailler)
  • Pour former les ganses, commencer par faire des petites boules, puis des bandes (ou des petits boudins) et faire un nœud avec
  • Les plonger une minute dans l’huile frémissante
  • Eponger sur un papier absorbant
  • Saupoudrer de sucre glace et se régaler

 

Ganses de Nice ©voyagesadeux

Ganses de Nice -recettes provençales ©voyagesadeux

 

 

 

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :