Menu

On a testé : le 3.14 un hôtel pour voyager sans quitter Cannes

Vous vous en doutez, les hôtels de luxe ne sont pas ce qui manque à Cannes. Sous le feu de tous les projecteurs pendant le festival du film, au même titre que les stars qu’ils abritent, ils comptent même parmi les visites immanquables de la ville. On lève la tête pour tenter d’en apercevoir le sommet, pour prendre une photo devant ces véritables mythes de l’hôtellerie puis on se laisse à rêver que l’on aimerait bien passer une nuit dans l’une de leurs chambres, juste pour vivre un peu comme des stars. Pour nous, ce rêve est devenu réalité. Nous avons été invités à tester l’un des plus beaux hôtels de Cannes et vivre comme des vrais VIP le temps de notre petit séjour… qui s’est transformé en un vrai voyage au bout du monde !

Notre résidence secondaire à Cannes ? Le 3.14

L’hôtel : un chiffre spécial pour un tour du monde

Situé à deux pas de la Croisette, l’hôtel 3.14 a choisi de mettre le voyage à l’honneur. Une adresse d’ores et déjà faite pour nous donc ! On a failli demander conseil à la voyante hébergée par l’hôtel, dans son cabinet d’inspiration très mille et une nuits, pour connaître notre destination. Patricia, médium héréditaire, reçoit sur rendez-vous et travaille avec la cartomancie et les photos. On a finalement préféré laisser notre destin suivre son cours naturellement et avons d’abord fait le tour de tout l’hôtel, armé de notre petit passeport spécial, avant de nous prononcer.

Embarquement immédiat au 3.14 ©voyagesadeux

Embarquement immédiat au 3.14 ©voyagesadeux

DSC06093

Toujours à l’heure au 3.14 ©voyagesadeux

DSC06094

La vache sacrée du 3.14 ©voyagesadeux

DSC06091

Hall d’entrée du 3.14 ©voyagesadeux

DSC06095

Bibliothèque du 3.14 ©voyagesadeux

 

DSC06180

Salon de voyance du 3.14 ©voyagesadeux

DSC06103

Piano-bar du 3.14 ©voyagesadeux

DSC06105

Piano-bar du 3.14 ©voyagesadeux

 

Le 3.14 abrite 94 chambres réparties sur cinq étages. A chaque étage un continent donc, où on est transporté au bout du monde en un bouton d’ascenseur. Et au septième ? Le ciel bien-sûr ! Hammam, jacuzzi et piscine de rêve avec vue sur les toits et la plage au loin, nous ont tendu les bras toute l’après-midi dans une ambiance cool et décontractée. Nous avons même parlé chique suédoise avec deux Norvégiens en vacances, dans les remous du jacuzzi. Comme quoi, on fait toujours des rencontres improbables, même sur un rooftop à Cannes…

DSC06194

Ascenseur du 3.14 ©voyagesadeux

DSC06197

Piscine du 3.14 ©voyagesadeux

DSC06200

Jaccuzzi du 3.14 ©voyagesadeux

DSC06201

Jacuzzi du 3.14 ©voyagesadeux

Selfie sur le rooftop du 3.14 ©voyagesadeux

Selfie sur le rooftop du 3.14 ©voyagesadeux

Mais revenons sur Terre, ou repartons en voyage plutôt. Olfactivement d’abord, puisqu’à chaque étage, un diffuseur d’huiles essentielles propose une senteur particulière qui invite à l’évasion. Ensuite, la décoration se charge de vous transporter définitivement avec des objets chinés aux quatre coins du globe par l’amoureuse des voyages qu’est la propriétaire des lieux.

On commence le voyage en Amérique époque seventies pour se rappeler les années hippie en Californie.

L’Afrique ensuite, aux couleurs chaudes et tribales puis l’Asie avec une déco minimaliste très japonisante.

Escale en Océanie aux couleurs claires très épurées des îles…

 

…et enfin atterrissage en Europe, notre étage, celui où nous avons posé notre valise, où deux suites mettent à l’honneur respectivement Marseille et le Paris de la belle époque. Devinez sur laquelle s’est arrêté notre choix ?

 

La chambre Moulin Rouge, because we Cannes Cannes Cannes !

C’est la suite la plus prisée par les amoureux. Pour la Saint-Valentin 2015, elle est même déjà réservée. Et quand on voit la déco, on comprend pourquoi. Qui n’a jamais rêvé de se mettre dans la peau de Christian et Satine (bon, la tuberculose en moins) le temps d’une nuit ? Quand on a vu tout ce rouge et cette décoration tout en placards capitonnés de velours (même les toilettes !), on s’est dit qu’on aurait bien emménagé plus longtemps. Grande cage à oiseaux côté salon, appliques en abat-jour de dentelles, lit à baldaquin relié par un faux corset très french cancan, lourds fauteuils Louis XV… tout y était, sans oublier le jacuzzi dans la baignoire deux places, un peu anachronique mais tellement relaxant qu’on n’a pas pu s’empêcher de refaire trempette au retour de la piscine (en mode bain moussant puisque les bubulles étaient malheureusement en panne). Un vrai cocon romantique pour voyager de Cannes au Paris des années folles en un clin d’œil.

DSC06141

Suite Moulin Rouge du 3.14 ©voyagesadeux

DSC06135

Suite Moulin Rouge du 3.14 ©voyagesadeux

DSC06129

Suite Moulin Rouge du 3.14 ©voyagesadeux

DSC06146

Suite Moulin Rouge du 3.14 ©voyagesadeux

DSC06127

Suite Moulin Rouge du 3.14 ©voyagesadeux

DSC06136

Suite Moulin Rouge du 3.14 ©voyagesadeux

DSC06152

Suite Moulin Rouge du 3.14 ©voyagesadeux

DSC06178

Suite Moulin Rouge du 3.14 ©voyagesadeux

DSC06132

Suite Moulin Rouge du 3.14 ©voyagesadeux

Et si vous n’avez pas saisi la référence, petit rappel cinématographique

 

Le petit déjeuner : tout bio tout bon

Comme d’habitude, c’est notre étape préférée quand nous testons un hôtel. Tous les produits proposés au buffet sont bio, donc pour nous c’est déjà un sans-faute. Thés issu de l’agriculture biologique, confitures et pâtes à tartinées, bacon et œufs brouillés, jus de fruits pressés, chocolat russe, charcuteries du monde entier… on a à peu près tout essayé pour bien commencer la journée, sous la tonnelle très design de la terrasse du restaurant. Pour tout vous dire, c’est simple, on a rarement aussi bien petit-déjeuné dans un hôtel. Et si vous êtes du genre à larver au lit le matin, vous pouvez aussi demander à être servi sous la couette (ou dessus, c’est plus pratique) pour déguster vos croissants en amoureux dans votre chambre. Dans ce cas par contre, il vous faudra faire abstraction du salé.

Le truc en plus : la plage privée !

On était déjà bluffé par la déco de l’hôtel en général et de notre chambre en particulier, on avait passé un moment super dans la piscine sur le toit, on était prêt à repartir dans notre petit appartement (oui, plus petit que la suite dans laquelle on a dormi !) et là, surprise : on peut aussi tester la plage privée du 3.14 et son restaurant. Evidemment, on ne se fait pas prier, direction la Croisette dès 12h30 pour goûter aux produits toujours bio de la carte. Encore un peu calé par le super petit-déjeuner, on choisit quelque chose de light (même si la côte de veau nous a fait de l’œil).

Salade de quinoa, orange et crevettes au piment d’Espelette, avec mirepoix de pomme Granny, pousses de soja et sauce aux saveurs de pain d’épice pour moi et émincé de filet de bœuf cru et mariné dans un mélange huile d’olive, balsamique et citron vert pour Matt.

DSC06328

Restaurant de la plage du 3.14 ©voyagesadeux

 

DSC06329

Restaurant de la plage du 3.14 ©voyagesadeux

Des plats estivaux et originaux. On est déjà aux anges (et bien remplis) quand on nous propose la carte des desserts. On hésite, puis Matt craque finalement pour une touche anglaise avec le trifle aux fraises, métissé d’un crumble d’amande et noix de coco et moi juste pour un thé menthe (avec de la vraie menthe qui infuse dans ma grande théière, comme une dernière invitation en voyage au Maroc).

DSC06333

Restaurant de la plage du 3.14 ©voyagesadeux

Pour digérer tout ça, on file sur nos transats au bord de la plage, bronzer à moitié sous le parasol. Pour citer ce grand philosophe qu’est Tony Montana : « La vie de rêve ».

DSC06339

Plage du 3.14 ©voyagesadeux

DSC06338

Plage du 3.14 ©voyagesadeux

 

Le verdict ? Evidemment, vous l’aurez je l’espère compris, on A-DO-RE le 3.14. Même si on n’a pas pu tester le jacuzzi de notre suite, on ne trouve absolument rien à redire. Du super accueil de toute l’équipe (big up et plein de beaux voyages au « p’tit jeune » de la plage privée) aux produits des différents restaurants en passant par la piscine sur le toit et la thématique du voyage respectée à fond à chaque étage, cet hôtel est sans nul doute l’un des plus aboutis que l’on ait eu l’occasion de tester. Tant et si bien qu’on pourrait prendre goût à cette fameuse « vie de rêve » et même y revenir à l’occasion des soirées silence (celles où tout le monde danse avec un casque sur les oreilles) organisées dans le restaurant de l’hôtel.

Maintenant, vous saurez où vous faire plaisir lors de votre prochain passage à Cannes !

 

Infos pratiques :
3.14
5, Rue François Einesy – Cannes
Tarifs :
-Suite Prestige (Moulin Rouge) : 574€ en semaine hors saison et jusqu’à 1394€ en haute saison (pendant le festival du film)
-Petit-déjeuner : 25 € par personne
-Plage privée : 25 € le transat
-Restaurant de la plage privée : entre 6€ le coca et 35€ la côte de veau

Une réponse to “On a testé : le 3.14 un hôtel pour voyager sans quitter Cannes

  • en effet, toutes ces chambres font voyager, c’est certain ! Quelle belle décoration originale, j’adore !

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :