Menu

Cannes, entre glamour et authenticité

Pendant une douzaine de jours, tous les ans, elle est au cœur de toutes les convoitises. Cette petite cité balnéaire de la Côte d’Azur devient la plus glamour de tout l’hexagone, étendant ses villas éphémères le long d’un boulevard devenu mythique pour répondre à une réputation tout en strass et paillettes. Mais une fois le tapis rouge rentré, que devient-elle ? Non, Cannes ne s’éteint pas comme un feu follet. La magie dort seulement jusqu’à l’année suivante, mais la vie reprend son cours, plus tranquille et surtout, plus authentique. Chanel, Dior et Prada sont toujours là, pour le plaisir de quelques happy-few fortunés et celui des yeux des autres, les yachts sont toujours dans le port, mais l’effervescence de la ville se déplace avec ses habitants, ceux qui vivent à l’année au cœur de Cannes. Pas que des vieilles à caniche (même s’il y en a), pas que des donzelles maigrissimes et trop maquillées (même s’il y en a aussi) ou des Jacky faisant vrombir leurs chevaux sous le capot de leurs décapotables, musique à fond, pour le plaisir des touristes de passage (on s’en passerait encore plus) mais des locaux bon vivants, pittoresques et qui sentent plus la Provence que la crème solaire. Cannes, c’est un savant mélange de ce qu’il faut de « fake » pour répondre aux envies bling-bling de certains et d’authenticité pour ne pas qu’on oublie qu’elle existait bien avant de faire son cinéma.

On vous emmène (re)découvrir Cannes en dix lieux, immanquables et plus secrets

1-La Croisette

Evidemment. On ne peut pas l’éviter. C’est THE attraction de la ville. Fou de se dire qu’un simple trottoir puisse déplacer autant de foules. Mais il faut bien avouer que la vue sur la plage, et plus loin le port, vaut quand même le détour. Nous, on préfère s’y balader la nuit, quand les lumières des yachts et des gros paquebots scintillent sur l’eau au loin et que la Croisette s’habille de toutes les couleurs grâce aux installations lumineuses sur ses rebords. Vous pouvez même squatter une petite chaise pour profiter du moment. Pendant le festival du film, effervescence oblige, toutes les chaises se tournent vers le palais et certains espèrent apercevoir un VIP quelconque déambuler nonchalamment. Facile : pour le repérer, il est entouré d’un nuage de crépitements de flashs ! Nous, à moins de rentrer à l’intérieur, on préfère alors passer notre chemin…

DSC06205

la Croisette – Cannes ©voyagesadeux

DSC06207

la Croisette – Cannes ©voyagesadeux

DSC06209

la Croisette – Cannes ©voyagesadeux

DSC06214

la Croisette – Cannes ©voyagesadeux

DSC06319

la Croisette – Cannes ©voyagesadeux

DSC06321

la Croisette – Cannes ©voyagesadeux

DSC06168

la Croisette de nuit – Cannes ©voyagesadeux

2-Le Palais des festivals

Le deuxième arrêt obligatoire de toute visite à Cannes est situé à deux pas du port, au bout de la Croisette. S’il accueille des événements de différentes envergures toute l’année, il n’a de véritable intérêt, pour les touristes, que pendant le festival du film qui reste le plus important. Il suffit d’ailleurs de jeter un œil au mini « walk of fame » juste devant, où sont cimentées les empreintes de quelques vedettes de cinéma, ou de remarquer que toute la Croisette est décorée aux couleurs de la palme d’or. On peut toujours se prendre en photo sur les marches pour jouer sa star d’un instant, mais sans le tapis rouge, sans la magie du cinéma, sans une projection et ses applaudissements qui n’en finissent pas dans son grand théâtre Louis Lumière, le palais a selon nous beaucoup moins de charme.

 

DSC06220

Palais des festivals – Cannes ©voyagesadeux

DSC06222

Palais des festivals – Cannes ©voyagesadeux

Selfie sur les marches du festival du film - Cannes ©voyagesadeux

Selfie sur les marches du festival du film – Cannes ©voyagesadeux

 

3-Le Marché Forville

Pourquoi aller faire nos courses à Forville quand on a le marché provençal à Antibes ? Aujourd’hui, on pourrait vous répondre : pour les prix ! Plus grand, moins touristique, le marché Forville n’a pas volé sa réputation. Même si celui de la Bocca est encore plus avantageux, c’est à Forville que l’on peut prendre le vrai pouls de la ville. On y trouve de tout, des légumes de saison aux œufs bio en passant par le fromage et les fleurs. Si on y reste assez longtemps, en plus de s’imprégner de l’ambiance, on pourra trouver qui offre le meilleur tarif pour la fleur de courgette, sinon qui propose les plus beaux artichauts… Tout ça loin des paillettes. Oui, c’est aussi ça, Cannes.

DSC06225

Marché Forville – Cannes ©voyagesadeux

DSC06230

Marché Forville – Cannes ©voyagesadeux

DSC06233

Marché Forville – Cannes ©voyagesadeux

DSC06239

Marché Forville – Cannes ©voyagesadeux

DSC06237

Marché Forville – Cannes ©voyagesadeux

4-Le Suquet

Pour continuer à découvrir le Cannes authentique et provençal, il faut se balader dans sa vieille ville. Le Suquet, situé tout en hauteur, est un labyrinthe de petites rues où se serrent des maisons couleurs ocre aux balcons fleuris, d’où pendent du linge et s’émanent des odeurs de cuisine de mamie. Tout ce qu’on aime ! Il y a la petite place à la fontaine où on s’arrête parfois pour boire un verre à l’ombre, une ribambelle de petits restaurants (plus ou moins attrape-touristes, on ne les a pas tous tester et certaines cartes ont l’air plus alléchantes que d’autres) et surtout une vue de fou qui surplombe tout Cannes, jusqu’à l’autre bout de la Croisette.

DSC06253

Le Suquet – Cannes ©voyagesadeux

DSC06252

Le Suquet – Cannes ©voyagesadeux

DSC06251

Le Suquet – Cannes ©voyagesadeux

DSC06250

Le Suquet – Cannes ©voyagesadeux

DSC06249

Le Suquet – Cannes ©voyagesadeux

DSC06244

Le Suquet – Cannes ©voyagesadeux

DSC06243

Le Suquet – Cannes ©voyagesadeux

DSC06241

Le Suquet – Cannes ©voyagesadeux

5-L’église Notre Dame d’Espérance

En plus de proposer dans son enceinte une superbe vue sur Cannes (mais pas LA plus belle, on vous la confie plus tard), l’église de Cannes fait tout le charme du Suquet. Ouverte à toute heure de la journée, c’est surtout pour son architecture extérieure qu’elle vaut le détour et son cadre en lui-même. La petite place accolée est d’ailleurs souvent réservée pour des mariages et on y a croisé un violoniste qui donnait avec sa musique une dimension de conte de fées au lieu.

DSC06270

Joueur de violon – Cannes ©voyagesadeux

DSC06267

Vue de l’église Notre-Dame de bonne Espérance – Cannes ©voyagesadeux

DSC06265

Eglise Notre-Dame de bonne Espérance – Cannes ©voyagesadeux

DSC06264

Eglise Notre-Dame de bonne Espérance – Cannes ©voyagesadeux

DSC06257

Vue de l’Eglise Notre-Dame de bonne Espérance – Cannes ©voyagesadeux

DSC06255

Eglise Notre-Dame de bonne Espérance – Cannes ©voyagesadeux

6-Le musée de la Castre

Situé juste derrière l’église Notre Dame d’Espérance, le musée est installé dans l’ancien château des moines de Lérins. Rien que pour le bâtiment donc, il vaut la visite. A l’intérieur, on retrouve quatre salles où sont réparties : une collection pré-colombienne d’Océanie (armes, trophées, tiki) et du Moyen-Orient (statues, poteries) puis des toiles du XIXe siècle avec la Méditerranée en thématique, vue depuis la Côte d’Azur (on adore celle de la Pinède de Juan-les-Pins) et enfin une dernière salle réservée à l’Iran, au travers de portraits royaux et certaines reliques. Nous n’avons pas pu voir la chapelle où sont exposés des instruments de musique mais en revanche, clou de la visite, on a pu grimper tout en haut de l’ancienne tour qui offre LA plus belle vue sur toute la ville et ses environs. On passe en 360 de la côte aux toits du Suquet puis au Super-Cannes et son ancien funiculaire au loin, malheureusement aujourd’hui privé et à l’abandon. Un vrai spectacle.

DSC06309

Musée de la Castre – Cannes ©voyagesadeux

DSC06304

Musée de la Castre – Cannes ©voyagesadeux

DSC06297

Vue depuis le musée de la Castre – Cannes ©voyagesadeux

DSC06293

Musée de la Castre – Cannes ©voyagesadeux

DSC06292

Musée de la Castre – Cannes ©voyagesadeux

7-La Tour du masque 

Un peu plus bas que le musée de la Castre, quand on redescend vers le port en passant par les jardins du Suquet, on pourra tomber, en prolongement de la résidence de la citadelle, sur l’ancienne tour où se serait, selon la légende, réfugié l’homme au masque de fer après une fugue de sa prison sur les îles de Lérins. Certaines prétendent qu’elle est hantée. La légende toujours, prête à cet homme masqué le visage du jumeau de Louis XIV, voire selon certaines versions celui du Roi lui-même. Si le mystère reste entier, comme beaucoup de mystères sur la Côte d’Azur, les férus d’Histoire pourront tenter de tirer leurs conclusions devant la lourde porte de cette tour, qui reste fermée malgré la petite sonnette. Nous avons bien essayé d’y rentrer, aucun geôlier n’est venu nous ouvrir.

DSC06315

Masque de fer – Cannes ©voyagesadeux

DSC06311

Maison du masque de fer – Cannes ©voyagesadeux

DSC06313

Maison du masque de fer – Cannes ©voyagesadeux

 8-Les îles de Lérins

Si Matt y a fait une retraite chez les moines de Saint-Honorat, les îles de Lérins peuvent aussi se visiter juste pour le plaisir de la balade dans un cadre sublime qui donne vue sur toute la baie de Cannes. Accessibles en quinze petites minutes de bateau depuis le port de Cannes (13€ euros l’aller-retour pour une île) les îles de Lérins abritent, sur Saint-Honorat une abbaye ainsi qu’un monastère et sur Sainte-Marguerite (la plus grande) l’ancienne prison où était retenu l’homme au masque de fer, aujourd’hui reconvertie en musée.  Pendant les journées du Patrimoine, le monastère ouvre même ses portes secrètes. Le reste de l’année, et surtout quand il fait chaud, on peut venir sur Saint-Honorat ou Sainte-Marguerite se baigner loin de la foule des plages de la Côte d’Azur.

DSC04450

Iles de Lérins – Cannes ©voyagesadeux

DSC04415

Iles de Lérins – Cannes ©voyagesadeux

DSC04438

Iles de Lérins – Cannes ©voyagesadeux

DSC04398

Iles de Lérins – Cannes ©voyagesadeux

DSC04390

Iles de Lérins – Cannes ©voyagesadeux

9-La Malmaison

Cannes est un véritable vivier en matière de villas plus sublimes les unes que les autres, avec leur architecture soignée et, pour certaines, leurs beaux jardins. On aurait bien voulu vous parler de celle de Champfleuri, mais personne, même la mairie, ne semble savoir si elle se visite ou non (alors que le site de la ville la présente pourtant). On aurait aussi pu vous indiquer la villa Domergue ou encore la Rothschild, la Fiorentina et bien d’autres du quartier luxueux de la Californie (un nom comme ça, ça ne s’invente pas !) mais on vous conseillera tout simplement la plus accessible : la Malmaison. Située sur la Croisette et transformée en centre d’art contemporain, elle abrite des expositions temporaires. La prochaine débutera le 28 juin et présentera une collection sur les arts naïfs.

DSC06342

Malmaison – Cannes ©voyagesadeux

10-Les Arcades

Pour des cinéphiles comme nous, difficile d’évoquer Cannes sans parler un peu plus de cinéma. Pour ce faire, nous vous conseillons enfin un de nos cinémas préférés, le meilleur de Cannes et où nous allons le plus souvent possible : le cinéma les Arcades. Coincé discrètement entre deux boutiques et un restaurant de la rue Felix Faure, Les Arcades est l’un des rares cinémas proposant des films en VO sur la Côte d’Azur (c’est pour ça qu’on l’aime) et proposant, au passage, des films d’art et essai. Vous n’y trouverez peut-être pas le dernier blockbuster à la mode, mais un personnel accueillant et des salles bien entretenues à des tarifs raisonnables (9.50 € ou 7€ avec la carte Fnac) surtout le mercredi (6.50 €). Honorable.

Cinéma Les Arcades – Cannes ©voyagesadeux

Maintenant, vous saurez quoi voir à Cannes !

 


Une réponse to “Cannes, entre glamour et authenticité

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :