Menu

Trois jours à Bruxelles #2 : Musées et gastronomie

Ce deuxième jour à Bruxelles aura été placé sous le signe de la culture. Au menu : des moules, de l’anguille et un waterzooi, du chocolat bien entendu, mais surtout des musées, beaucoup de musées.

 Basilique et Godiva : Sacré-Cœur et Chocolat

La journée aura commencé un peu tard suite à la soirée bien arrosée de la veille. On ne décolle vraiment de l’appart qu’aux alentours de midi, un peu pressés vu que les musées qui nous intéressent ferment entre cinq et six heures. Pour autant, on commence par le lieu le plus excentré de notre visite : la Basilique du Sacré-Cœur de Bruxelles. L’impressionnant bâtiment du quartier de Koekelberg en jette, vu de loin. On a décidé d’aller y faire un petit détour parce qu’il propose, paraît-il, un impressionnant panorama sur Bruxelles. Plus on se rapproche de cette géante de béton, plus le style moderne du bâtiment datant du siècle dernier, s’il impressionne toujours, n’éveille pas forcément toute l’élégance des monuments gothiques. Construite dans le style Art déco, elle détonne d’abord par ses proportions. Il est vrai que même de l’intérieur, quand on se retrouve sous la coupole on se sent tout petit. Pour le reste l’émotion artistique n’est pas forcément au rendez-vous, si bien qu’on abandonne même l’idée de monter voir le panorama quand le guichet automatique ne nous indique pas comment  bénéficier de la réduction proposée par notre carte Visit Brussels. Pour le panorama, on attendra donc le dernier jour. Heureusement ce détour n’aura pas été vain, on en profite pour faire quelques emplettes à prix d’usine chez le chocolatier Godiva.

Chez Léon (de Bruxelles), le vrai !

Mélangée avec les restos attrapes-touristes dans la vilaine Rue des Bouchers (il faut quand même y passer ne serait-ce que pour rendre visite à la facétieuse Jeanneken Pis), au numéro 18, se trouve l’ancestrale adresse de Chez Léon, le seul, l’unique (enfin non, le vrai), celui qui inspira la grande chaîne de restaurants spécialisée dans les moules-frites. Marie les as goûtées, ce n’était pas mauvais. Moi j’ai opté pour l’anguille au vert, ce n’était pas génial. Ce n’était pas mauvais non plus, mais rien d’inoubliable. L’anguille m’a semblé plus grasse que d’habitude, un peu trop même. Les frites étaient bonnes, ce qui n’a rien d’exceptionnel en Belgique. La bière du restaurant n’était pas mauvaise non plus, mais, vraiment, là non plus, rien d’exceptionnel. Au niveau des prix, c’est plutôt honnête et le service est assez professionnel. Au final, c’est plutôt sympa de passer dans cette adresse « historique » où plusieurs stars ont laissé leur nom sur le banc où ils se sont assis, mais on aura préféré La Fin de siècle, et de loin.

 

Un dessert au Musée du chocolat…

Toujours à la bourre, on file prendre le dessert au musée du chocolat, dont l’entrée est comprise dans notre carte Visit Brussels. Si le musée n’est pas inoubliable au niveau de sa collection, il propose une approche ludique et instructive pour découvrir les différentes étapes qui conduise le cacao à se transformer en chocolat. On avait déjà fait un musée du chocolat à Cuzco au Pérou, du coup on ne s’est pas attardé sur le processus de récolte. Au passage, on en a quand même profité pour déguster quelques petits chocolats à l’état pur jusqu’au clou de la visite : la démonstration en live de fabrication de chocolats. C’est là la partie la plus intéressante de la visite qui se clôt avec bonheur par la dégustation d’un petit chocolat. Un musée pas indispensable mais très plaisant, pour les gourmands comme pour les autres.

… et pour digérer, les vieux maîtres

Direction le Musée royal d’art ancien au pas de course. Nous n’aurons que quarante minute pour le visiter avant qu’il ne ferme. Autant vous dire d’emblée que ce n’est franchement pas beaucoup. Il nous aura donc fallu faire des choix. J’avais choisi ce musée du fait que Jérôme Bosch est mon peintre préféré et que je n’avais jamais eu l’occasion de voir une de ses peintures en vrai. Premier choix donc, contemplation obligée du magnifique Triptyque de la Tentation de Saint Antoine. Pour le reste on a surtout profité des talents des Brueghel, le Jeune comme l’Ancien. Une visite éclair fort plaisante dans un lieu très beau et beaucoup trop riche pour être visité sérieusement en quarante minutes. En effet, le musée royal d’art ancien ne constitue qu’une aile des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, des musées qui ne conservent rien de moins qu’aux alentours de vingt mille œuvres réparties entre la collection du musée d’Art ancien, celle du musée d’Art moderne, celle du musée Antoine Wiertz et celle du musée Constantin-Meunier. Les visiter tous d’un coup, ce serait un peu comme espérer se faire le Louvre en entier en une journée. En bref, une utopie. Si on repasse un jour à Bruxelles (ce qu’on espère), il n’est pas impossible qu’on repasse du même coup par ce très beau musée que l’on vous recommande chaudement.

De jolies bulles pour bien terminer

En moins d’une heure encore et toujours grâce à notre carte Visit Brussels, on se dirige enfin au Musée de la Bande Dessinée dans le très beau Centre Belge de la Bande Dessinée signé Victor Horta. Un musée très bien scénographié avec un espace réservé, à chaque fois, pour les plus grands (Tintin, les Schtroumpfs, Lucky Luke…) et plein de découvertes avec des auteurs moins connus qui ont néanmoins marqué l’histoire de la BD. A l’étage, un hommage au Spirit ainsi qu’à la BD Suisse. Dans l’ensemble une très belle visite, malheureusement une fois de plus trop courte. Elle nous aura au moins donné l’idée de vous proposer notre Top 10 des meilleures BD de voyage.

Six heures, ce dernier musée ferme et la journée se termine dans la foulée, plus calmement que la veille. Nos hôtes nous ont concocté un délicieux waterzooï, un plat emblématique de la gastronomie belge dont on vous reparlera bientôt dans notre rubrique « saveurs du monde ».

A suivre aussi, notre troisième et dernière journée qui viendra conclure en beauté notre séjour bruxellois. A bientôt donc et, en attendant, gardez la frite !

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :