Menu

Retour à Marseille : de Belsunce au Panier en passant par le MUCEM

On a profité d’une petite éclaircie passagère dans la région pour aller prendre le soleil de Marseille mardi dernier. L’occasion de nous balader dans les quartiers que nous n’avions pas visités lors de notre première escapade dans la cité phocéenne et de recharger les piles autour d’un petit verre (de pastis bien sûr !) sur le Vieux Port.

Depuis la gare nous rejoignons la Canebière par la rue encombrée de mendiants. Le même accueil que la dernière fois. Nous fonçons directement à l’hôtel où nous séjournons pour la nuit, l’occasion de découvrir le quartier de Belsunce que nous avions entrevu, il y a maintenant un certain temps, grâce au tube rap de Bouga. Impression de Barbès méditerranéen. De vieux arabes aux visages parcheminés par de longues années de labeur. Une humble fierté coule dans les plis joyeux de leur peau comme pour cracher à la gueule de la supposée servitude. Ils se sont mis sur leur 31 simplement pour sortir dans la rue, comme si le vêtement, à défaut de faire le moine, faisait l’homme. La génération suivante préfère s’enivrer de fumées. Elle ne veut pas travailler. En cela au moins, elle tente, à sa manière, de poursuivre le lent processus d’intégration. Belsunce, sommes-nous restés assez longtemps pour rentrer dans la ronde ?

 

Le retour du soleil n’est pas sans importance. L’âme méditerranéenne se fane vite au contact de trop de pluie. Le quartier du Panier, celui que nous n’avions pas eu le temps de visiter, déborde de charmes secrets et de ruelles, à priori sans intérêt, où il fait bon glaner. Est-ce le sel de la mer qui a rongé les murs ou le poivre des jours ? Beaucoup de travaux à droite à gauche. La Panier semble vouloir devenir le Montmartre du Sud. On prétend même que ce sont des Parisiens qui rachètent les murs. Plus belle la vie ? Un petit coup de fraîcheur, à condition de ne pas rompre avec son identité et nul doute qu’elle sera plus belle, la ville.

 

A la Goulette, nous goûtons les pâtisseries arabes et les derniers rayons de soleil autour d’un thé à la menthe. Le bonheur parfois n’est rien qu’un concentré de sucre. En cherchant un kebab pour compléter l’expérience nous passons devant les crustacés de chez Toinou, en rénovation lors de notre précédente visite. Comme Marie n’a pas profité des huîtres de Noël, Toinou lui offre l’occasion de se rattraper enfin. Une bonne adresse que vous retrouverez bientôt dans notre rubrique éponyme.

 

©voyagesadeux

©voyagesadeux

Au cinéma Variétés, nous rejoignons les participants à la soirée Passeurs d’aventure pour la projection du documentaire « Himalaya Bothia ». Une soirée fort sympathique qui nous offrira l’opportunité d’échanger quelques idées avec le réalisateur Denis Poulet.

apero-voyageurs-passe-dav-marseille

Le lendemain, nous visitons la Major, plus inoubliable de l’extérieur que de l’intérieur. Si elle ne vaut pas la visite de la Bonne Mère, elle a l’avantage d’être située juste à côté du Mucem, deuxième raison notre présence en la cité phocéenne. Si le musée ne présente actuellement aucune exposition temporaire, les deux salles du rez de chaussée sont bien scénographiées. L’agriculture, la religion, la civilisation et les routes maritimes autour du bassin méditerranéen y sont abordées avec beaucoup d’intérêt. Les installations sont toujours complétées par des vidéos instructives. Dans sa forme, le bâtiment intrigue, mais, plus encore, c’est le fort Saint-Jean (qui peut d’ailleurs se découvrir gratuitement) qui impressionne vraiment. Une belle balade où la culture n’est jamais négligée, mais où l’on peut prendre le temps de s’éterniser aussi sous le soleil, é-blou-i pa-reil jus-qu’à en ou-bli-er tout fer-mer les yeux…

Avant de rentrer, notre ami Alexandre nous rejoint pour le rituel quatre fois répété du Pastis. Le temps de gouter à « Google : meilleur kebab Marseille » au Snack Kenzy. Un sandwich effectivement savoureux, à l’arrière-goût de ratatouille, avec en prime des frites fraîches. Il est déjà l’heure de rentrer, parfumés d’anis et de friture.

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :