Menu

Journée détente aux thermes de Baden Baden

Il a suffi d’un petit échange de tweets avec La creaminelle, pour choisir la destination de notre escapade en Allemagne. La frontière avec Strasbourg étant toute proche, on vous en parlait même ICI, ça aurait été trop bête de s’en priver ! Après avoir hésité entre Fribourg et Baden Baden, c’est finalement la deuxième ville qui a retenu notre attention. Il faut dire qu’elle avait un avantage de taille en sa faveur : des thermes !

Mais avant d’y accéder, nous nous sommes arrêtés une petite heure – changement de train oblige –à Offenbourg. Sur le net, nos recherches ne nous avaient pas dépeint une ville très attrayante, limite un peu flippante. On lui a tout de même trouvé un certain charme, toujours grâce à l’architecture tout en colombage qui orne les grandes maisons du centre-ville, et sa promenade au vert en contre-bas de la place principale. Juste le temps de prendre quelques photos et de découvrir le bon goût allemand que nous sommes remontés dans le train direction Baden Baden.

Située à seulement une petite heure de train de Strasbourg, Baden Baden est une ville plutôt bourgeoise réputée pour son eau thermale et donc les thermes de Caracalla, ouverts en 1985 et construits en partie sur d’anciens thermes romains datant de 2000 ans (on peut encore en visiter une partie transformée en musée).

Mais avant d’aller nous prélasser dans les vapeurs d’eau chaude, nous allons faire un petit tour dans le centre-ville. Arrivés aux alentours de midi, la faim au ventre, on se perd d’abord un peu aux alentours de la gare. Aux premiers abords, Baden Baden est loin de l’image chic à laquelle on s’attendait. Depuis les fenêtres du bus qui nous emmène au centre-ville – car la gare est très excentrée – nous découvrons petit à petit un paysage bien plus joli. Des maisons bourgeoises, des rues proprettes…  La population, plutôt âgée, nous conseille gentiment où nous arrêter en nous parlant en français. De quoi me réconcilier avec les Allemands ! A peine arrivés, on ne cherche pas très longtemps avant de s’attabler dans un restaurant proposant une carte très typique : le Badische Strube. Au menu, Goulash et spätzle pour Matt, grosse saucisse pour moi. Le tout servi avec une pinte de soda à la pomme aux faux airs de bière blonde. En dessert, je décide de goûter la forêt noire. Quitte à être pas loin de la région du même nom, autant y goûter ! On me sert une énorme coupe de glace où tous les ingrédients sont bien réunis mais le résultat n’a rien à voir avec une part de gâteau. Je ne vais pas m’en plaindre, c’était quand même sympa. Une adresse touristique en somme pas désagréable mais loin d’être excellente.

On se balade pour digérer tout ça dans les petites rues du centre-ville. Les façades des maisons grignotées par le lierre sont très jolies et l’ambiance paisible malgré la saison. Avec en plus  les décorations de Noël, Baden Baden a de quoi faire de l’ombre à l’Alsace. Sans parler de son marché de Noël, que j’ai même trouvé plus vivant, pittoresque, et moins touristique. La gastronomie qui y est proposée est légèrement similaire à celle des marchés de Noël de Strasbourg, mais garde quelques spécificités comme des liqueurs saveur… forêt noire encore une fois !

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

DSC04623

La pluie revenant de plus belle nous accompagner, pas qu’on l’ait particulièrement invitée, on se réfugie cinq minutes sous les arches du Trinkhalle (un très beau bâtiment thermal du XIXe siècle qui abrite également le casino), avant de nous diriger enfin vers le clou du spectacle, la cerise sur la forêt noire, la première raison de notre visite à Baden Baden : les thermes !

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

Sur le papier, ils ressemblaient plus à un spa chic qu’une piscine municipale. On est donc quelque peu déstabilisé à l’arrivée, surtout de voir une file interminable de gens attendant de passer le tourniquet pour se mettre en maillot de bain. Heureusement, on arrive très vite à entrer, contre seulement 15€ chacun pour 2h de pure détente. Certes, il faut passer outre la foule (on vous déconseille d’ailleurs d’y aller un dimanche en fin d’après-midi) mais il y a assez de place pour tout le monde. Après s’être acclimaté aux 30° des bains intérieurs, on décide d’aller nous baigner dehors. Avec le contraste de la température extérieure, la fumée qui se dégage de l’eau chauffée à 34° apporte un petit côté féerique au décor.

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

Une petite trempette dans les remous du jacuzzi et sous les cascades hydro-massantes puis on retourne à l’intérieur tester les salles attenantes aux bassins : un premier sauna aux huiles essentielles, une grotte d’eau glacée puis une salle d’inhalation pour finir d’éradiquer ma grippe. Ici, la vapeur d’eau salée passe dans des branches de pruniers pour aider à déboucher les bronches. Et ça marche ! Vraiment, les thermes de Baden Baden valent à eux seuls le détour par cette petite ville allemande.

On finit par tester le sauna à l’étage… nudiste ! Drôle d’expérience, plus étouffante pour la chaleur des 90° que pour le malaise de se retrouver à côté d’un gros tout nu, mais il fallait qu’on le fasse au moins pour voir. Verdict : on préfère barboter que suer avec nos attributs à l’air libre.

Juste le temps de se sécher les cheveux après avoir bien profité de notre fin d’après midi très relaxante et on repart avec une peau de bébé  – et les bronches bien dégagées en ce qui me concerne –  vers Strasbourg. Pour la route, on essaiera un petit chocolat aux marshmallows au café de la gare qui n’a rien à envier à Starbucks et un Bifi pour Matt : un hot-dog lyophilisé, acheté dans un distributeur automatique et qui l’a visiblement rendu très heureux.

©voyagesadeux

©voyagesadeux

Peut-être que l’on ira à Fribourg une prochaine fois, mais on n’est pas déçu d’avoir choisi Baden Baden pour ce premier voyage à deux en Allemagne !

7 réponses to “Journée détente aux thermes de Baden Baden

  • « Verdict : on préfère barboter que suer avec nos attributs à l’air libre. »

    C’est pour moi une évidence, il suffit d’ailleurs d’avoir essayé une fois.

    En Allemagne, c’est quasiment toujours le cas, nu et mixte. Il n’y a que près de la frontière française qu’on trouve des espaces ou des horaires avec maillot de bain.

    • Aux thermes de Caracalla, il n’y a bien que le sauna à l’étage qui est nudiste, pour tout le reste de l’établissement le maillot est bien obligatoire. L’expérience est marrante en tous cas, mais il fait beaucoup trop chaud, les saunas, ce n’est pas pour nous, nudiste ou pas 🙂

  • Bonjour, vous souvenez-vous quel est le bus reliant la gare de Baden-Baden au centre ville ? Je cherche les horaires de fin de service … Merci !

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :