Menu

De l’autre côté du pont : Kehl

Depuis Strasbourg, on nous avait dit qu’il était possible d’aller faire un tour en Allemagne à pied. Même si sur place on nous a confirmé que la ville frontière n’était pas des plus inoubliables, on a décidé d’aller s’y promener un court après-midi.

Depuis le terminus du tramway à Strasbourg, il faut compter une bonne demi-heure de marche, dans un décor très « routier » pour arriver à un pont. Si vous ne vous trompez pas, vous arrivez directement sur la passerelle des deux Rives. De notre côté, à suivre trop volontiers les voitures nous sommes arrivés par le pont d’à côté, le bien moins charmant Pont de l’Europe, mais qui nous aura au moins permis d’emprunter une route différente au retour et de profiter un peu plus des jardins qui bordent le Rhin : les jardins des deux rives. Pas de poste frontière ici, ni de douane. Juste un pont à traverser, le temps d’admirer la vue sur le Rhin et vous voilà déjà en Allemagne. On est passé devant la Villa Schmidt qui sert de restaurant et la fameuse sculpture en forme de chaise sur laquelle un jeune garçon essayait de se hisser non sans difficultés.

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

Un peu comme avec Vintimille par chez nous, ville frontière dans le sud avec l’Italie, on va essentiellement à Kehl, quand on est Français, pour faire quelques courses, acheter des cigarettes ou (comme me l’a précisé un ami originaire de Strasbourg) des DVD vierges. Nous, on était juste venus se balader. Et il faut bien avouer que la ville de Kehl n’a pas un charme fou. Mais, ne désespérons pas, elle n’est pas sans charme pour autant et offre, a une demi-heure seulement de Strasbourg, un léger dépaysement qu’il serait idiot de refuser. On vous conseille donc de faire le déplacement soit pour faire vos emplettes, soit simplement parce qu’il fait beau, pour vous promener sur les rives du Rhin, très vertes et joliment aménagées, avec des sculptures un peu partout au hasard de la balade. Voilà qui vous donnera l’occasion d’apprécier ce petit quartier calme, bordé de charmantes maisons bourgeoises.

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

Concernant la ville elle-même, vous pouvez pousser, comme nous l’avons fait  jusqu’à la MarkPlätz, où se trouve notamment l’office de tourisme de la ville de Kehl. Pas de miracle à l’horizon, juste une grande église rouge (l’église de la Paix) à visiter éventuellement et la fameuse HauptStrasse des deux côtés de la place, rue très commerçante où vous pourrez faire vos affaires sans problème et pourquoi pas prendre un café ou un petit plat typique de la région du Bade-Wurtemberg en terrasse si le temps le permet. Pour le reste, la visite de Kehl est assez rapide, vous pouvez encore vous arrêter, comme nous, à l’église St-Johannes Nepomuk ou passer devant le bâtiment abritant le tribunal d’instance. C’est à peu près tout ce qu’il y a à voir. Le plus agréable reste les bords du Rhin, le jardin des deux rives offrant de belles opportunités de promenade du côté français déjà, mais peut-être plus encore du côté allemand. La passerelle des deux rives, uniquement accessible aux piétons et aux vélos et assez plaisante à traverser, de par son architecture moderne travaillée. On n’y retournera peut-être pas, mais sur toute la durée de notre séjour strasbourgeois, un petit détour par Kehl ne nous aura pas fait perdre notre temps.

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

©voyagesadeux

5 réponses to “De l’autre côté du pont : Kehl

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :