Menu

Souvenirs du Portugal

Nous avons l’habitude de partir du ressenti pour relater nos voyages et que nous illustrons ensuite avec nos photos. Ce travail m’a paru trop compliqué pour évoquer le Portugal. Les souvenirs ont commencé à s’emmêler et je craignais de glisser trop d’imprécisions, voire d’erreurs. J’ai préféré réaliser le processus inverse : partir des photos et les habiller avec la mémoire. Peut-être une façon de voyager à nouveau…

 

Je suis arrivé par cette plage. Il a du y avoir un avion avant, et une route, mais je ne m’en souviens pas très bien. Je suis arrivé par cette plage. Il y avait des dunes, c’était immense, plus immense encore qu’en Bretagne. Je me suis allongé sur le sable et j’ai dormi.

DSCI0001

***

 

Nous avons passé au moins trois jours à Lisbonne, une semaine peut-être. Alexandre, quasi de dos, avec la veste rose, au premier plan, m’avait invité à visiter son pays d’enfance et de vacances. Nous sortions dans les bars, nous allions aux musées. J’ai pris beaucoup de photos floues. De Lisbonne, il ne reste pas grand-chose : un arbre dans la nuit, une façade d’immeuble, un urinoir, deux petites vieilles…

***

 

A Pastéis de Belém je me souviens avoir été impressionné par les salles en enfilades et cette ambiance d’une autre époque. Les pâtisseries valaient largement leur réputation. On regrettait à peine l’effervescence touristique, trop concentrés sur les Pastel de nata, ces délicieux petits flans portugais, pour se soucier vraiment du monde. Je n’ai aucune photo de Sintra. Comme avec Lisbonne, il devait y avoir des pellicules argentiques qui depuis doivent traîner au fond d’un carton et qui, plus tard, me feront voyager à nouveau. Aujourd’hui, c’est dommage, je ne pourrai pas m’épancher sur le château de Sintra qui m’avait fait une forte impression.

***

 

J’aime assez visiter les églises. Là, c’était une église blanche et monumentale. A côté, se trouvait le musée de la Marine que nous avons visité dans la foulée. C’est ici que j’ai découvert l’histoire du Portugal, ce petit pays des grands découvreurs.

DSCI0026 DSCI0025

Pas très loin, nous sommes restés longtemps au jardin botanique. J’en ai toute une panoplie de photos de touriste, comme des cartes postales tristes. Il n’y avait personne ou presque. L’ambiance était étrange et douce. Un coin du jardin était aménagé à la mode asiatique. Nous avons croisé plus d’animaux que d’êtres humains.

***

 

C’est le principal souvenir que j’ai gardé du Portugal, cette vie qui s’installe où elle peut et jusque dans la rue, le menu écrit sur la nappe des bouis-bouis familiaux, un pays à la bonne franquette. En même temps, j’essayais d’être attentif à ce qui, pour moi, constituait les éléments négatifs de ce charmant pays : les travaux infinis avec pour résultat des chantiers fantômes, les bouches des vieilles en sirènes d’alarme avec, souvent de paire, un racisme souterrain. Il y a toujours un verso de l’autre côté de la carte-postale et que le tourisme essaye souvent d’ignorer. Le soleil était entre les deux, superbe, éclatant et dangereux.

 

DSCI0072

Le Portugal fut aussi mes Carpates, j’ai passé quatre jours au moins sous une ombrelle, irrigué de Biafine pour me remettre de mes brûlures. Là-bas il n’y a que deux types de personnes qui s’endorment sur la plage, les précautionneux (ceux qui emportent avec eux toutes sortes de protections : parasol, crème solaire…) et les idiots. Je n’appartenais définitivement pas à la première catégorie.

***

 

Ce poulet, on aurait dit qu’il dansait. On aurait dit Elvis dans un corps de poulet. Chose étrange, il n’avait pas de tête.

DSCI0086

***

 

La maison de Saint-Bras, et mon lit. Le calme délicieux. A Saint-Bras, on aurait cru que la semaine était composée de sept dimanches. Un soir il y eut une grande fête. C’était la foire aux tracteurs d’un côté, un concert de l’autre et des gens partout autour.

***

 

Quelques rues pavées et les plages surtout. Autour de Faro, dans le sud du Portugal, on s’est surtout baignés. J’ai même abandonné mon slip de bain pour tester une plage nudiste. Les plages étaient sublimes, avec des cabanes de pêcheurs, parfois, en guise de décor. Un cadre par endroits quasi surréaliste.

***

 DSCI0249

Le seul plat que j’ai en photo, c’est mon risotto de poulpe. Pourtant, au Portugal on mange vraiment bien, et pour pas cher. Il y a aussi cet homme. Lui, je ne l’ai pas mangé, mais il travaillait dans la Churrasqueira (Churrasqueira Paraiso « Luis dos Frangos », Rue Jose Dias Sancho 132, Sao Bras de Alportel, Portugal, si je ne dis pas de bêtises) où j’ai dégusté le deuxième meilleur poulet de ma vie (après celui d’Han Lim). Il était enfermé dans les odeurs de poulets braisés. Je me suis demandé s’il faisait cela tous les jours et j’ai pensé que même en période de repos l’odeur du poulet avait dû s’imprégner suffisamment dans sa chair pour le parfumer éternellement. Cet homme-là devait sans cesse ouvrir l’appétit à ses proches, sinon les dégoûter du poulet… Je ne voyais pas d’autres possibilités en dehors de ce paradoxe. J’espérais me tromper.

DSCI0206

***

 

C’est la dernière photo que j’ai prise. Cette fois, je me souviens de la gare. J’étais à l’intérieur du train. Enfin, je crois…

DSCI0358

***

 

C’est moi. Je mens. Je n’ai jamais appris à jouer du piano. Les lunettes ne m’appartiennent pas, les souvenirs un peu plus. Je souris, même si ça ne se voit pas trop. Je suis heureux. J’ai aimé le Portugal. Un jour peut-être j’y reviendrai avec mon amoureuse.

DSCI0117

2 réponses to “Souvenirs du Portugal

  • Bonsoir,
    tres jolis clichés!merci pour ce magnifique article qui m a permis de découvrir un merveilleux pays…
    Ca m a permis de faire une petite escapade virtuelle..
    bon weekend!

  • Je viens de découvrir votre blog et j’ai adoré le ton donné à vos articles.
    J’espère que le peut-être de la fin de l’article se transformera en me revoilà au Portugal !
    Dés que vous pouvez venez faire un tour dans ce beau pays, j’en suis sur que vous ne serez pas déçus 😉

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :