Menu

Les voyageurs viennent-ils de Mars et les voyageuses de Vénus ?

(article actualisé trois ans plus tard, parce que malheureusement, peu de choses ont changé et beaucoup ont empiré, surtout dans la blogosphère)

On dit que les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus. On nous apprend depuis tout petit que les filles font de la danse et jouent aux poupées, et que les garçons aiment le foot et se battre avec des pistolets en plastique. Dans la pub ou les médias, on reste encore entourés de stéréotypes sexistes, comme si les nanas ne pouvaient pas aimer le rugby et la bière, ou les garçons ne pas rire devant une comédie romantique. Dans le voyage, c’est pareil. Des blogs jouent sur l’étiquette « voyage au féminin » ou « destinations girly », tandis que des sites dédiés aux treks ou aux restaurants carnivores ne s’adressent qu’aux hommes.

Cela voudrait-il dire qu’il y a une façon différente de voyager en fonction de ce que l’on a entre les jambes ? Peut-on parler de question du genre en voyage ?

giphy

 

Comme notre nom de blog l’indique si bien, nous voyageons à deux. Nous sommes partis sept mois en Amérique du Sud, puis 8 en Asie et avons tout fait ensemble, en écoutant les envies de chacun, mais jamais sans nous dire que je ne pourrais/voudrais pas quelque-chose parce que je suis une femme, ou que Matt ne voudrait pas me suivre dans certains délires parce que c’est un homme. Il regrette autant que moi de ne pas avoir pu voir un spectacle de tango à Buenos Aires et est fier de savoir que j’ai pu escalader le volcan Villarrica, sans lui, mais à l’aide de mon guide : une femme. Je suis contente de savoir qu’il apprécie autant que moi un bon massage, traîner dans les boutiques – où il reste toujours plus longtemps que moi d’ailleurs – et découvrir les spécialités culinaires d’un pays. Je me tape volontiers une bonne viande à l’occasion (en vrai je mange comme quatre) et il pioche allègrement dans ma trousse de toilette, parce que – devinez quoi ? – les mecs aussi aiment être propres, oui, même en voyage. Dingue non ? Je pourrais continuer comme ça encore longtemps mais je pense que vous avez compris le principe.

Dans tous nos voyages, nous avons croisé plus de femmes voyageant seules que d’hommes

En parlant avec elles, nous apprenions qu’elles n’avaient ni peur de faire du stop ni du Couch Surfing. Je vous invite d’ailleurs à lire les aventures de la blogueuse Globstoppeuse, qui a rejoint le Kazakhstan en vélo solaire, entre autres voyages en solitaire. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Je pourrais vous sortir une longue liste de voyageuses dont la moitié des exploits n’ont pas été accomplis par le plus macho des machos. De même, les garçons croisés en voyage ou que nous lisons sur la toile, sont les premiers à confesser avoir besoin d’un peu de confort pour tenir la route, prendre un taxi en Inde plutôt que les transports en commun, entre autres exemples. Tout ça n’a rien avoir avec de la faiblesse, mais juste une façon de voyager qui leur appartient et qui n’a strictement rien à voir avec leur sexe !

Alors, en 2016, peut-on espérer arrêter de lire des blogs « girly » qui prônent certaines destinations plus accessibles aux nanas (pas les destinations à éviter non, mais celles où tu peux faire du shopping, bah ouais !) et qui renvoient l’image de la femme à l’an Pépin alors qu’on ne s’est quand même pas battues pour se retrouver à juste savoir quoi fourrer dans notre foutue valise (rose à paillettes, bien sûr), quel maillot nous fera le moins ressembler à un gigot d’agneau cet été sur la plage, quels produits de beauté nous donneront l’air de ne pas avoir tapé 12h de vol, tout en « voyageant léger » (comprendre « ta salle de bain entière » #groslol), j’en passe et des meilleurs (oui je vais finir par mettre un point à cette phrase t’inquiète pas, tu vas bientôt pouvoir respirer, c’est bon). Pareil côté mec, arrêtez de vous croire plus forts parce que vous en êtes à votre cinquième 6000m – bon nombre de nanas l’ont fait avant vous – ou parce que vous allez chasser de l’aurore-boréale ou du caribou façon Man vs Wild. On sait tous que vous êtes entourés d’une équipe de quinze touristes pour vous accompagner.

week-in-review-ryan-gosling-gifs-katy-perry

Les voyageurs ne viennent donc pas de Mars, ni les voyageuses de Vénus, mais bien de la même planète : la nôtre. Celle qu’ils découvrent avec une sensibilité singulière certes, mais qui n’a rien à voir avec une question de genre.

2 réponses to “Les voyageurs viennent-ils de Mars et les voyageuses de Vénus ?

  • J’aime bien cette idée que vous développez……joliment.
    Idée qui m’est étonnante,moi qui voyage immobile,étonnante
    mais heureuse et qui casse les pattes des doux parfums de la misogynie,qui reviennent empester notre quotidien……
    tous freres!toutes soeurs!SURTOUT avec un sac à dos!
    bonobises!

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :