Menu

I ♥ Montpellier

Dans la vie, il y a des petites choses qui te filent instantanément le smile . Entendre la voix de Madame SNCF prononcer « Montpellier Saint Roch, ici Montpellier Saint Roch » en a toujours fait partie. Cela tient sûrement à l’impression que j’ai de rentrer à la maison, alors que je l’ai quittée il y a pourtant six ans.

Montpel, comme on la surnomme, et moi, ça a toujours été une grande histoire d’amour. Je l’ai même nommée parmi mes lieux préférés du monde entier dans une interview donnée il y a quelques mois à Trip85. Et pour cause ! C’est là que j’y ai fait mes premiers pas – bien que je ne m’en souvienne évidemment pas – et aussi mes premiers pas d’étudiante. Elle a su m’accueillir à bras ouverts et aujourd’hui, c’est toujours un réel plaisir d’aller lui dire « bonjour old friend ! ». J’y ai laissé des amis chers et maintenant c’est au tour de ma petite sœur d’y faire ses études. Autant de raisons d’y retourner donc, pour la redécouvrir avec de nouveaux yeux, ceux de mon amoureux, et même les miens.

Montpellier évolue en effet à vue d’œil. Les chantiers d’Odysseum (un quartier très moderne situé un peu en dehors de la ville) que j’ai laissé à mon départ pour Paris sont désormais bien finis et de nouvelles attractions (un aquarium, un mur d’escalade, des restos et nouveaux apparts en pagaille) ont poussé comme des champignons. On y a même découvert un merveilleux snack sucré, Ma Première Cantine, dont on vous parlait ICI. Sans compter de nouvelles lignes de tram de toutes les couleurs qui t’emmènent tout doucement vers les plages de Carnon ou dans toute l’agglomération.

2013-08-29 16.10.26 2013-08-29 16.21.42

Notre récente escapade d’une semaine pour revoir tout ce petit monde que j’aime, a donc été l’opportunité de nous balader dans des lieux qu’en six ans je n’avais pas eu, ou plutôt pris, le temps de voir. L’occasion aussi de partager mes endroits préférés avec ma sœur, comme la place Saint Roch, son petit café si tranquille et les ruelles piétonnes environnantes où se cachent des boutiques sympathiques et bien sûr des bars ! Car, que serait Montpellier, l’une des premières villes étudiantes de France, sans eux ? Il faut bien amuser tous ces jeunes si travailleurs qui ont besoin de décompresser après leur dur labeur !  Ces derniers ont d’ailleurs eu le mérite de me donner un sacré coup de vieux (les étudiants, pas les bars, quoi que je pense ne plus pouvoir enchaîner les shots de rhum du Barberousse avec le même entrain qu’il y a quelques années). La rentrée approchant, le futur de la France était donc de retour pour ses premiers bizutages et autres soirées d’intégration. Où sont passée mes 18 ans ?

2013-08-28 15.22.38 2013-08-28 15.16.55 2013-08-28 15.21.50 2013-08-28 14.10.57

Mais quand au petit matin, les rues se sont vidées des derniers fous-rires avinés, Montpellier reprend son cours et avec lui sa douceur de vivre sous un soleil de plomb.  Pour se cacher de la chaleur réfléchissante sur le marbre blanc de la grande place centrale de la Comédie (un incontournable cela va sans dire), nous sommes alors allés nous balader à l’ombre des pierres fraîches du quartier de l’Ecusson, le quartier historique de Montpellier, à travers ses rues principales de la Loge et de l’Aiguillerie pour faire (encore) un peu de shopping.  Nous sommes ensuite montés jusqu’au paisible jardin du Peyrou qui domine l’aqueduc des Arceaux, et qui se situe dans la perspective exacte du quartier plus moderne d’Antigone. Nous avons alors poussé l’expédition jusqu’au jardin botanique situé à deux pas d’ici : une jolie promenade au vert,  que je n’avais jamais faite, entre les bambous et les nénuphars. L’idéal pour faire une sieste en amoureux sur la pelouse.

2013-09-01 17.46.55 2013-09-01 17.49.17 2013-09-01 18.00.08 2013-09-01 18.17.22

Pour continuer dans l’esprit grand-mère feuillage, nous sommes partis, en famille cette fois, dire bonjour aux bestioles de la serre amazonienne. Je l’ai laissée à son ouverture pleine de bébés à peine visibles entre les branches, je la retrouve grouillante de reptiles gigantesques, dans une ambiance aussi moite que celle de la vraie jungle. Un petit tour par le zoo de Lunaret (qui a su rester gratuit depuis toutes ces années et ça, c’est top !) pour apercevoir quelques lions et deux trois ours, et notre semaine à Montpellier touchait déjà à sa fin.

2013-08-30 15.30.44 2013-08-30 15.38.38 2013-08-30 16.25.28

Comme d’habitude, c’est avec un petit pincement au coeur que j’ai laissé ma belle Montpellier, même si je sais que vivant plus proche d’elle maintenant je la reverrai bien vite. Oui, très vite !

Retrouvez plus de photos de Montpellier sur notre compte Flickr et notre compte Instagram

3 réponses to “I ♥ Montpellier

Trackbacks & Pings

  • Confession du mercredi : j’ai la poisse en voyage. | Voyages à deux :

    […] J’avais en mémoire un prix beaucoup moins important que celui annoncé par l’agent SNCF au moment de notre départ de Montpellier pour Nîmes. En réalité, deux fois moins cher. Les tarifs sont en effet passés de 10 à 20 € par personne en 6 ans. Pour juste 30 minutes de trajet. Ne voulant pas payer autant qu’un retour pour Antibes, située à 4 h de trajet, nous avons abandonné l’idée d’aller à Nîmes, au dernier moment. Résultat : un faux-plan à une amie pas vue depuis longtemps, mais une après-midi au jardin botanique de Montpellier… […]

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :