Menu

Marseille 2e partie : au frais dans les Calanques

Après un réveil difficile, rien ne vaut un petit déj’ bien copieux. Avec deux bonnes heures de retard sur le planning on décolle à quasiment 13h direction Sugiton. Les Calanques sont particulièrement imposantes, elles vont de Marseille jusqu’à Cassis. Difficile de tout visiter en une journée. Il faudrait compter environ onze heures de marche ! Nos amis se sont donc proposés de nous accompagner à celle de Sugiton, à environ vingt minutes de voiture du centre ville, l’un des endroits les plus charmants d’après leur expérience.

Le parking, en face de l’université, est quasi plein. Voilà qui promet ! Dans les bois de Luminy, passage obligé pour rejoindre la calanque, il n’y a pourtant pas grand monde. En même temps, à cette heure de la journée, c’est presque suicidaire : le soleil est parfaitement au dessus de nos têtes et les coins d’ombre se font rares. Le sentier commence pourtant assez tranquillement puis au bout d’une quinzaine de minutes, ça descend sec. Au détour d’un virage, la vue est tout simplement spectaculaire avec les imposants massifs partout autour et la mer, au fond, où le turquoise se mêle à l’azur. On voudrait plonger déjà mais il reste un bon bout de chemin.

2013-08-23 13.26.06 2013-08-23 13.38.45

Le reste est plus athlétique et nous fait craindre pour le retour. En effet, ce que tu descends maintenant, il va falloir le remonter plus tard. Les pierres sont glissantes, usées par les pas et le chemin n’est dès lors plus de tout repos. Mais ce petit côté sauvage quoique bien apprivoisé rajoute du cachet au site. Les calanques sont incontournables lors d’une visite à Marseille et s’il fait bon s’y baigner, on vous déconseille vivement de vous y rendre en tongs. Prévenus par les amis, on avait prévu le coup. On était tout de même contents de se poser, après une petite heure de marche, à l’ombre de quelques pins pour déguster nos sandwichs avant le grand plouf.

2013-08-23 13.48.54

La première plage étant très fréquentée, on avance jusqu’à trouver un endroit moins encombré. A cause de nous, les journalistes et les bloggeurs qui vous refilons tout nos bons tuyaux (mais certainement aussi victime de son bouche-à-oreille) la calanque de Sugiton est de plus en plus peuplée chaque été. Dernier bon tuyau donc : pour un peu de tranquillité, il faut pousser jusqu’à la plage nudiste où évolue fièrement, son blaze tagué à même la roche, la tribu des Qnus. Les vrais de vrai se sont reculés jusqu’aux pierres plates à l’extrême bout de la plage tandis que quatre ou cinq d’entre eux ne veulent pas céder de leur territoire et préfèrent se mêler à la tribu des emmaillotés, dont nous faisons partie, et qui a envahi leur terre.

2013-08-23 17.36.18

A part un individu un peu louche qui passe la majorité de son temps à caresser son tuyau certainement pour qu’il ait justement l’air meilleur (à chacun ses bons tuyaux…), la plage est juste parfaite. Un peu d’espace, beaucoup de soleil et une eau fraîche et propre. Il y a même quelques rochers où sauter pas trop loin, dont le plus pointu connaît une légende qui dit que monsieur le curé se serait jeter de quarante mètres afin de gagner de l’argent pour ses ouailles. De notre côté, on se contentera des plus petits, sur cet imposant roc, en face de nous, en forme de baleine.

2013-08-23 13.52.00

La journée, comme toutes les belles journées, passe trop vite. Entre baignades et bronzettes alternées, il est déjà six heures trente, l’heure de rentrer. Le chemin du retour, comme prévu, est éreintant. Arrivés au bout, on termine nos cinq petits litres d’eau pour quatre personnes. La fiole de pastis a petite mine et plus d’eau pour diluer la dernière rasade. Heureusement, une étroite fontaine, à la sortie des bois, finit de combler notre soif. Direction le centre ville pour récupérer nos affaires et retourner à la gare.

2013-08-23 19.34.55

Arrivés, la veille, au Pastis, on repart en trinquant à la Cagole, la fameuse bière de cabanon, forcément locale. C’est un beau séjour qui se termine. Marseille, c’est sûr, on reviendra !

3 réponses to “Marseille 2e partie : au frais dans les Calanques

  • C’est vraiment super joli…

  • c’est vraiment une balade magique, que ce soit en randonnée (12 heures de marche quand même ^^) ou en bateau. Il y a plein de petits coins sympas et tranquilles où s’arrêter, ou pour faire de l’escalade pour les plus aventuriers 🙂 merci pour ces superbes photos

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :