Menu

Cinq Terres : 1e partie « Eat swim love »

Marie qui a toujours d’excellentes idées quand mon esprit (ou mon portefeuille) limité s’arrête à une bouteille de lait, m’a offert, pour mon anniversaire, un weekend tout compris à Cinque Terre, en Italie. Exit la Côte d’Azur pour un azur encore plus doux. Direction donc la côte ligurienne et ses petits villages colorés.

Nous partons à deux voitures pour huit paires de jambes et après quasiment quatre heures d’autoroute, direction Gènes puis la Spezia, nous nous enfonçons enfin dans des petites routes pour rejoindre le bord de mer. Après quelques détours aventureux et une tentative d’explications avec un local, tandis que Franck (notre conducteur) commence à s’impatienter, Paul (l’autre conducteur) décide de brancher son GPS. Joies et dépendances du monde moderne… Déjà depuis la chaussée qui surplombe les villages, le panorama est magnifique. Une vaste étendue d’un bleu intense et pur où nous avons envie de plonger sans attendre.

DSC01552

A Riomaggiore, où nous avons réservé le dortoir, le parking affiche complet. C’est qu’à  l’intérieur des Cinq Terres, la voiture est interdite ! Direction le village suivant, Manarola, en espérant avoir plus de chance. Une fois garés, nous descendons dans le village et après une visite sommaire des ruelles pavées entourées de maisons de toutes les couleurs, nous nous arrêtons dans l’un des nombreux restaurants qui se suivent en direction de la mer. De tous les convives, je serai le seul à avoir bien mangé. La technique : faire confiance aux spécialités. En premier plat, pâtes maison all’Inferno, une espèce de sauce all’arrabiata tunée de calmars et en deuxième plat (oui les Italiens, comme les gros, mangent deux plats) du poulpe frais grillé avec des herbes locales et qui a un délicieux goût de poulet. Tout ça arrosé d’une bouteille de vin blanc local pendant que les autres se régalent de plats réchauffés au micro-ondes.

DSC01575 DSC01570 DSC01559 DSC01595

DSC01586

Petite glace artisanale au bord de l’eau, histoire de digérer (ou pas) et on opte pour le bateau, plutôt que le train, direction Riomaggiore. La traversée, très courte, est très sympathique et elle ne coûte que deux euros. Riomaggiore, petit village de pêcheurs un peu apprêté pour que le touriste ne trouve rien à redire, est encore plus charmant et pittoresque que Manarola. Ce serait un sans faute si le gérant du dortoir que nous avions réservé n’avait pas fait n’importe quoi. Ayant déjà loué une partie du dortoir privatif de huit personnes (un petit appartement en fait) que nous avions pourtant réservé depuis deux semaines, il nous sépare après de longues palabres dans une chambre pour trois et le reste du fameux dortoir. N’en déplaise au flegme, que dis-je, à la flemme locale, il en faut plus pour ruiner notre séjour. Nous filons à la plage et nous baignons enfin dans l’eau claire et rafraîchissante.

DSC01603 DSC01608 DSC01620

DSC01626

La journée passe, trop vite, comme toutes les belles journées, entre deux trempettes et la sieste sur les cailloux. C’est déjà l’heure de l’apéro. Un premier verre sur la plage, histoire de goûter la fameuse bière Moretti et direction le restaurant qu’on a pris, cette fois, un peu plus de soin à choisir. L’effort est payant, La Lampara plaît à tout le monde. Pour ma part, je reste une fois de plus sur le plat du jour, des raviolis de poisson aux scampis tandis que Marie déguste le « meilleur risotto de fruits de mer de sa vie ». Un petit tiramisu maison et, le temps que le feu d’artifice se termine sur la plage, nous visitons le village, par les rues escarpées jusqu’au château qui domine tout le village où une fête bat son plein pour la célébration d’un mariage. De jour comme de nuit, Riomaggiore a décidément beaucoup de charme. Nous décidons d’en profiter jusqu’au bout et redescendons là où le port épouse la mer pour boire un dernier verre les pieds dans l’eau et laisser filer, après une longue et plaisante journée, nos dernières forces dans la nuit capiteuse.

DSC01644 DSC01639

DSC01662

Rendez-vous dans quelques jours pour le récit de la suite de notre séjour racontée par Marie.

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :