Menu

A la découverte de Contes, dans l’arrière pays niçois

L’arrière pays niçois est riche en petits villages provençaux où il fait bon se balader pour découvrir une autre facette de la Côte d’Azur, loin des paillettes de Cannes, Monaco ou Saint-Tropez. Parmi les trésors cachés de la région, nous avons récemment pu découvrir celui de Contes, situé à moins d’heure de voiture d’Antibes, dans un décor de montagnes magnifique et surtout très authentique.

Pour s’en rendre compte, il faudra bien-sûr ne pas s’attarder sur le nouveau Contes, en contrebas, où les chantiers en construction sont légion et gâchent malheureusement un peu le paysage. Ce qui nous intéresse, c’est bien le vieux Contes, situé au sommet d’une petite colline, auquel on accède par un funiculaire flambant neuf (et gratuit !), semblant avoir été importé tout droit de Valparaiso au Chili.  La population de Contes comptant une moyenne d’âge plus toute jeune, ce moyen de locomotion est parfait pour palier aux centaines de marches qui grimpent jusqu’en au sommet du vieux Contes.

IMG00420-20130608-0928

Arrivé tout en haut, on se laisse surprendre par le point de vue que l’on peut obtenir depuis la petite place des victoire. On pourra s’amuser à comparer le panorama actuel à celui de 1910, grâce à une photo installée là, et constater combien la modernité a parfois de mauvais côtés… Les photos du village au début du siècle dernier sont d’ailleurs nombreuses à travers les rues de Contes. Un bon moyen, ludique et illustré, de faire un petit bond dans le temps et de découvrir l’histoire de l’arrière pays niçois tel que les jeunes de moins de 20 ans (voire de 80 ans !) ne peuvent pas connaître.

IMG00429-20130608-0934

La balade continue à travers les rues calmes (surtout à 9h du matin, heure à laquelle nous les avons visitées), presque désertes, où seuls les nombreux et énormes chats se prélassent sur les marches en pierre des anciennes demeures. Celles-ci forment une architecture provençale typique, très agréable à découvrir notamment pour leur histoire : la plupart, avant de devenir des habitations, étaient des boutiques et on peut encore voir leurs vieilles enseignes gravées sur leurs devantures presque effacées par le temps. Les rideaux patinés et les balcons fleuris d’où pendent des cordes à linges, rappellent même la frontière italienne. Une fois l’église ralliée, on a fait le tour du vieux Contes. Une balade courte donc, mais qui valait le détour.

IMG00433-20130608-0949 IMG00434-20130608-0951

[Il ne faudra pas oublier avant de repartir de pousser la visite  jusque derrière l’ancienne chapelle d’où l’on peut obtenir un magnifique point de vue sur la forêt environnante.] 

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :