Menu

Ce que nous avons appris à Arequipa, au Colca, à Pisco et Paracas

Histoire et civilisation

Arequipa est la troisième plus grande ville du Pérou et certainement la plus jolie en terme d’architecture.

La plupart des villages du canyon du colca sont appelés à disparaître puisque les jeunes les ont quitté. Nous sommes tombé sur un pueblo qui ne compte plus que 6 familles !

Pisco et ses alentours jusqu’à Paracas ont été touché par un terrible tremblement de terre en 2007 qui a détruit plus de 80.000 foyers. Aujourd’hui les villes peinent à se reconstruire.

Paracas vit à 70% du tourisme entre sa réserve naturelle et les îles Ballestas et à 30% de l’agriculture et de la récolte du guano.

Gastronomie

La meilleure tarte aux myrtilles et chocolat blanc du Pérou (du monde !) est servie au restaurant El Dorado de Pisco.

Les habitants du canyon du Colca vivent de leur récoltes qu’ils troquent entre eux pour éviter de remonter le plus souvent à la ville la plus proche.

Le “volcan”, de la pâtisserie Capricio d’Arequipa, est le meilleur fondant au chocolat du Pérou (du monde !).

Il ne faudra pas oublier de goûter le “leche de tigre” à Paracas dans une gargote de poissons (cevicheria) même si on le trouve parfois pour moins cher dans les marchés, comme à Cuzco.

Transports

Depuis Arequipa, nous nous sommes offert le luxe d’un bus cama pour 90 soles par tête (27€) avec Flores pour rejoindre Pisco, mais on peut faire le voyage pour deux fois moins cher. (environ 8h de bus). Entre Pisco et Paracas, la liaison était assurée dans le tour par agence que nous avons payé 50 soles chacun. (25 minutes)

Pour rejoindre Arequipa depuis Juliaca près de Puno, nous avons payé 20 soles par personne avec la compagnie Julsa mais on peut le faire pour moins cher, sans toilettes à bord (4h de bus).

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :