Menu

Chasse aux extraterrestres dans La Valle del Elqui

J’ai commencé à décortiquer le guide du Chili alors que nous étions en plein rattrapage des neuf saisons de X-Files. Du coup, quand j’ai lu que de nombreux allumés croyants aux extraterrestres s’étaient installés dans la Valle del Elqui, je me suis dit : “je VEUX voir ça !”. Matthieu a très vite été motivé aussi. Après un mois et des poussières au Chili, nous voilà donc dans la peau de Mulder et Scully au milieu de cette fameuse région aux étoiles que j’avais placée en numéro 1 de mes endroits à visiter dans le pays. Si nous n’aurons finalement croisé que de gentils hippies vivant de leurs massages et cours de méditation, niveau étoiles et histoires d’ovnis, nous n’aurons en revanche pas été déçus.

Après un petit passage par La Serena et sa jolie voisine Coquimbo pour manger des fruits de mer qui ne poussent qu’ici (les locos très locaux mais loin d’être fous en bouche), nous arrivons à Vicuña, petit patelin planté au milieu de la fameuse Valle del Elqui, gorgée de soleil et de vignes. Un petit tour par la ville, histoire de poser nos sacs dans un charmant  hostel agencé autour d’un patio fleuri, et nous voilà partis vers un village tout proche : Villaseca. La spécialité du coin ? La cuisine solaire. Ici, tout, du riz au pain, en passant par le cabri en sauce (un délice), est cuit dans un four solaire. Comprenez par là une machine bizarre en alu, reflétant la lumière de l’astre dans une petite antichambre pressurisée.

Pour digérer le tout, on s’offre une petite balade par les vignes, en passant par la distillerie de pisco Capel (le 1er du pays) puis, en soirée, direction l’obervatoire El Pangue. Une petite escalade en voiture et nous voici plongés dans la nuit noire. Enfin, presque ! Le ciel est tellement pur que la lumière de la voie lactée parasite la noirceur de la nuit. Vous imaginez bien qu’on est resté bouche-bée pendant trois heures, la tête en l’air pour profiter au max du spectacle. Un moment inoubliable, sinon le plus beau de notre séjour dont je vous ai rapporté quelques anecdotes ICI.

Le lendemain, avant de repartir plus au nord du Chili et ses régions arides, direction le deuxième village le plus mignon du coin : Pisco Elqui. Si les Chiliens ont perdu la paternité du fameux breuvage face aux Péruviens, on peut toujours visiter la plus vieille distillerie de pisco du pays. Une petite balade de quatre kilomètres avec nos nouvelles rencontres franco-suisses et nous voilà dans la cave de cette petite bodega familiale. Si la boisson est bien trop amère pour moi, Matt en boira deux ou trois verres à l’hostel de nos amis de voyage, autour d’un petit apéro bien sympa.

(retour épique en stop à 8 dans un pick-up, du coup j’ai fait mon plus beau sourire. N’est-il pas ?)

Pour nous le voyage dans la jolie Valle del Elqui s’arrête ici. Bientôt, Matt vous contera nos péripéties dans le désert à base de geysers fumants et de CB bloquée.

Les commentaires sont fermés.

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :