Menu

Balade au bout du monde, en Patagonie

Je dois l’avouer, avant de planifier notre descente en Patagonie, je ne connaissais rien de cette région. Pour moi, c’était là où il y avait Ushuaia et à Ushuaia, les gens dansaient à poil sous une pluie de grenades dans une forêt tropicale. Visiblement, je me suis trompée de marque de gel douche. Ici, c’est plutôt senteur “fraîcheur extrême” que “Tahiti parfum noix de coco”. J’aurais pu vérifier plus tôt me direz-vous, mais vous aurez remarqué qu’on organise un peu le voyage à la dernière minute et que la géographie n’a jamais été ma grande passion. Du coup, j’ai du me faire à l’idée de passer les futures nuits et jours comme un oignon (avec quatre couches de fringues sur moi) pour combattre tant bien que mal mon pire ennemi : LE FROID ! Déjà qu’en France je ne supporte pas mettre un pull et je me balade toujours pieds-nus chez moi, devoir garder mes chaussures de rando et une capuche sur la tête même en intérieur fut une expérience… intéressante.

L’autre façon de se réchauffer tout aussi intéressante fut de partager notre petite chambre avec trois autres personnes à Puerto Natales. Si la maison du bonheur existe, elle doit sûrement être ici. “La famillia Patagonia” (Gloria, son mari Oscar, leur trois enfants Alison, Bastian, Enzo et la tia Maria) ouvre grand sa porte toute l’année à des routards venants de tous les horizons. La preuve avec une carte du monde piquée de centaines de punaises représentant les nouveaux amis de la “famillia”.

En une semaine, nous avons ainsi fait la connaissance de la Sud-africaine Lily, les Belges Brieuc et Natacha, les Chinois Maria et son mari dont j’ai oublié le nom, les Japonais Keiko et Makoto, les Bulgares Peter et Helena, l’Australien Garrik, le couple chileno-américain Brent et Francesca et enfin les fous du jeux, les Français Nicolas et Aurélia. Et comme la seule règle de la maison était de mettre la main à la pâte en cuisine, autant vous dire que chaque soir était prétexte à un festin de roi.

Si la maison est toujours aussi bien remplie, c’est avant tout pour une chose : le parc du Torres del Paine, situé à 1h de bus d’ici (ce qui en termes de distances n’est rien du tout pour la région). On ne passe pas à Puerto Natales sans y faire un tour. En ce qui nous concerne, ça aura été littéralement un tour d’une journée. Après une belle prise de tête et beaucoup de frustration en ce qui concerne mon cher et tendre, nous n’avons pas fait le fameux trek du W qui permet de traverser le parc en à peu près cinq jours.

A l’approche de l’hiver et ayant déjà du mal à me réchauffer près d’une cheminée, je ne me voyais pas camper quatre nuits dehors.  Debout 7h, nous voilà donc partis en bus le long de la route qui encercle le sud du Torres. En mode safari, on ne prend pas trop de plaisir, surtout que Matt a l’air d’autant plus triste de ne pas pouvoir approcher les fameuse Torres qui ont donné leur nom au parc ou le glacier Grey qu’on ne verra que depuis la plage du lac en face…

Ma palme de la pire petite amie en poche et notre budget ne nous permettant pas d’aller à Ushuaia, nous aurons utilisé les autres jours nous séparant de notre retour à Puerto Montt (toujours en bus, l’avion étant finalement trop cher) pour nous détendre un peu, marcher dans la brume de la Péninsule Taloche accessible après une traversée du ferry sur lequel travaille notre hôte, bosser notre espagnol et nous offrir des petites balades au bord de la plage pour observer les cormorans royaux.

Finalement, la Patagonie m’aura confortée dans l’idée de ne jamais m’installer dans une région où les températures sont plus souvent en dessous qu’au dessus de 0 et nous aura laissé à tous les deux une saveur douce amère. Douce, comme la famille qui nous a si bien accueillis, amère comme le fait d’avoir été bloqués par notre budget et par le froid. On reviendra sûrement quand on sera riches (et en été !) pour explorer un peu mieux la région. Maintenant, retour au chaud, à Valparaiso, après un passage par Puerto Montt.

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :