Menu

Clic Clac plus de Kodak !

C’est en forgeant qu’on devient forgeron, c’est en voyageant qu’on devient voyageron prudent. A trop se balader la tête en l’air pour admirer Buenos Aires et à se faire des bisous, nous en avons perdu notre petit appareil-photos pourtant bien rangé dans la poche du pantalon de Matthieu. Nous n’avons certainement pas fait assez attention et puis de toutes façons, ce genre de choses arrive partout dans le monde.

Alors 3 Lucky Strike plus tard (OUI, j’ai arrêté de fumer, mais là y’avait un peu urgence), j’ai arrêté d’incendier mon pauvre Matt qui n’y est pour rien et qui aurait réagi tellement mieux si c’est moi qui m’étais faite pick-pocketer et je relativise en me disant qu’on pourra peut-être le retrouver notre Kodak, chez un revendeur de la rue même où on se l’ai fait tirer et peut-être avec les photos ! C’est en tous cas ce que disent les forums que nous avons consultés pour savoir où racheter un appareil pas cher ici.

Maintenant, va faire comprendre à un escroc que la nana en photo sur la carte mémoire qu’il n’a pas enlevée, c’est toi, et que donc non tu ne paieras pas deux fois le prix que tu as déjà payé en France pour récupérer ton bien…

On vous tiendra informés, en attendant il nous reste le petit appareil waterproof pas top mais qui sera bien utile, qu’on va se scotcher au poignet.

Ha et pour info : ça s’est passé avenue Corrientes aux alentours du théâtre San Martin et il paraît que c’est LE repère des voleurs, donc au cas où, vous voilà avertis.

Hasta luego !

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :