Menu

Le bus à Asunción

Des centaines de gros tas de taules vrombissants traversent Asunción dans tous les sens, un nombre incalculable de fois par jour. A mi-chemin entre le tracteur pour la vitesse et le dragster pour le bruit, ils n’en restent pas moins des bus – décorés la plupart du temps aux couleurs du Christ – qu’on emprunte pour moins d’1 euro rien qu’en levant la main au bord de la route. Eh oui, il n’y a pas un seul abri de bus pour chaque ligne à Asunción, non ce serait trop simple et trop organisé, mais des centaines sur une route de 20 km sillonnée en parfois 2h. Le Paraguayen fatigué ne descendra pas au moment de la montée d’un nouveau passager mais attendra sagement que le bus parcoure 5 mètres de plus pour le quitter dans un coin d’ombre qui le rapprochera d’avantage de sa destination. On a donc le temps, dans ce bus magique (ou de l’enfer, ça dépend ton humeur) d’y voir littéralement vivre le Paraguay dans toute sa splendeur et surtout de se rendre compte à quel point un bus peut être multifonctions. Eclairage.

1) Supermarché : si tu n’as pas le temps de faire tes courses, de te rendre au marché ou que tu te rappelles avoir oublié l’ingrédient clé de ta recette de ce soir, pas de panique, le bus est là. Tous les 10 mètres, un colporteur monte (parfois plusieurs en même temps) pour te proposer à peu près tout et n’importe quoi. Fruits, coton tiges, antennes de voiture, naphtalines, sacs, bonbons, pinces à cheveux, brosses à dent… l’embarras du choix.

2) Powerplate : tu n’as pas le temps d’aller à la salle de sport et tu as remarqué que la cellulite prenait de plus en plus de place dans ta vie ? Pas de problème, le bus d’Asunción est là. Grâce aux aspérités de la route et à la taule mal tenue de l’engin, dès que celui-ci prendra un peu de vitesse, tu sentiras toute la graisse de ton corps jusqu’à ton cerveau se mettre à trembler. On conseillera 2h de bus par jour pour obtenir un cuisseau ferme et tonique.

3) Site de rencontres : tu n’as plus le temps de sortir pour rencontrer des gens, ta vie sociale avoisine celle d’un ours en hibernation ? Le bus d’Asunción est là. Si celui-ci est un peu bondé, tu trouveras forcément un nouvel ami. Astuce : les Paraguayens adorent les chaises musicales. Plus ils rentrent dans le bus, plus tu dois avancer vers le fond, te faisant faire ainsi plein de nouvelles rencontres. Attention : le guarani peut faire barrage à la communication, dans ce cas, tu n’as vraiment pas de chance.

4) Hammam : tu n’as pas fait de soin du visage depuis longtemps et tu sens ta peau sale et fatiguée ? Offre toi un tour de bus à Asunción ! Grâce à la chaleur et au monde environnant, tu pourras bénéficier des joies d’un hammam sans bouger de ton siège. L’heure conseillée pour un effet garanti est entre 12 et 14h.

5) Lit : tu te sens fatigué, la chaleur t’assomme, tu as trop marché aujourd’hui ? Fais confiance au bus d’Asunción ! Celui-ci, grâce au bruit de son moteur modifié, te promet une berceuse des plus électriques tandis que les vibrations de sa taule te masseront pour mieux t’endormir au coin d’une fenêtre ouverte. Attention ! Si ta tête glisse par la fenêtre tu risques toutefois la décapitation (voir “guillotine”)

6) Microscope : tu n’as pas suivi tes cours de sciences et vie de la terre au collège et regrette d’avoir séché celui où l’on découvre la vie infiniment petite à travers un microscope ? Le bus d’Asunción est là ! Pour peu que celui-ci soit complètement bondé, tu pourras analyser la goutte de sueur sous l’aisselle de ton voisin collée à 5 mm de ton oeil novice, ou encore avoir un aperçu en profondeur de la vie d’un poil ou d’une pellicule, tout ça sans engin technologique spécialisé.

7) Eglise : tu as raté la messe dimanche et comme Ophélie Winter, tu ne sais plus si Dieu t’a donné la foi ? Prends donc un bus à Asunción ! Avec un peu de chance, un messager du Seigneur viendra prêchi-prêcher la bonne parole et même faire la quête à la fin de son office improvisé pour te faire sentir comme à l’église.

8) Salle de concerts : ça fait bien longtemps que tu n’as pas écouté de bonne musique et la tournée de Rihanna t’a échappé ? Prends un bus à Asunción ! Entre les portables de tes voisins passagers, n’ayant pas entendu parler de l’outil fantastique qu’est la paire d’oreillettes, libérant ainsi tous en coeur une mélodie différente, le poste auto-radio ultratuné des voitures environnantes crachant leur techno-pop-samba-rock à fond les ballons et le petit guitariste aux faux airs de Johnny Depp qui viendra te tenir compagnie 5 minutes dans le bus en échange de quelques piecettes, le Zénith n’a qu’à bien se tenir.

9) Sécateur : tu te dis que les arbres bordant ton jardin sont trop épais et méritent une petite recoupe ? Emprunte un bus à Asunción ! Grâce à la vitesse et la dextérité toute relative de certains chauffeurs, les branches des arbres qui te dérangent seront arrachées au passage du bus. Pratique !

10) Guillotine : malgré tous nos bons conseils pour retrouver goût à la vie, tu as toujours envie de mourir ? Le bus d’Asunción est là ! Si tu t’endors un peu trop la tête par la fenêtre, celle-ci sera tout simplement arrachée au passage d’un autre bus dans le sens inverse. L’impact étant plus ou moins violent, la décapitation peut prendre un certain temps. (pour dire la vérité, cette info nous vient de Rio où une amie de Lucas a vu de ses yeux le sang dégouliner sur le bord du bus… mais nous sommes sûrs que ça doit pouvoir se faire à Asunción)

Une réponse to “Le bus à Asunción

  • J’ai bien ri ! Cela me rappelle de (bons ?!) souvenirs ! Le Paraguay aura toujours une place particulière pour moi, car c’est le premier pays d’Amérique latine que j’ai découvert, et même hors pays occidentaux tout simplement.
    Et chaque trajet en bus me semblait plus incroyables les uns que les autres ! Merci pour ce petit bon dans le temps 🙂

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :