Menu

Ce que nous avons appris à São Paulo

Histoire et Civilisation

Avant tout, que nous n’y vivrons jamais.

C’est la 5e plus grosse ville du monde (et c’est bien pour ça que nous n’y vivrons jamais)

Elle est née en 1554 avec les jésuites

Son quartier japonais, Liberdade, est la première concentration japonaise du monde (après le Japon hein !). Le quartier italien est également très important.

Les habitants sont aussi stressés et mal-polis que ceux de Paris (ça doit être l’effet grande-ville qui est universel finalement) surtout dans le métro le matin quand t’as mal dormi

Sur l’avenue Paulista – sorte de 5th avenue brésilienne – tu as beau avoir une fac, un centre culturel, une foultitute de banques et de complexes avec  bureaux, il est impossible de te connecter en Wifi ailleurs que dans un Starbucks (prix minimum du petit chocolat 7 reals) ou au Subway, qui reste la meilleure alternative (3 reals la bouteille d’eau)

Pour aller sur Internet dans un lan-house, tu dois payer entre 4 et 10 reals de l’heure (hiha !)

Ne jamais prendre le taxi quand tu ne sais pas exactement où tu vas !!!

La rue Oscar Freire équivaut à notre Faubourg Saint-Honoré mais nous n’y avons acheté que deux paires d’Havaïnas

Il y a beaucoup de serpents dangereux et moins dangereux mais vraiment laids (comme celui à deux têtes) à l’institut Butantan. Avis aux losties : la Dharma et les Autres se sont installés ici et ça fait un peu peur.

Gastronomie

La meilleure viande du Brésil et les meilleures frites portugaises (frites rondes coupées dans le sens de la largeur de la patate) sont servies chez Sujinho, ancien bar à filles devenue une référence en matière de churrascaria. Compter 70 reals pour 2 personnes avec les boissons.

Pour observer São Paulo du ciel, tu peux boire un verre pour 30 reals au bar du 41e étage de l’edificio Italia

Transports

Le métro compte 12 lignes. Un ticket coûte 3 reals.

Un billet de bus pour São Paulo depuis Rio coûte 73 reals par personne et se fait (entre autres nombreuses compagnies) par 1001. Tu as plusieurs départs dans la journée et la nuit. Les bus de nuit sont bien moins chers. 7h de trajet.

2 réponses to “Ce que nous avons appris à São Paulo

  • Bonjour ! j’ai habité 2 ans à São Paulo (de 2011 à 2013) et il y a un point sur lequel je ne suis pas du tout d’accord, c’est la mentalité des gens. Il est impossible de comparer la mentalité des habitants de São Paulo à celle des parisiens. Même si les habitants de SP ont mauvaise réputation dans le Brésil, ils restent sans problème bien plus agréables que les parisiens… Je déteste Paris à cause de ce côté « je cours partout, je ne réalise pas que j’habite dans la plus belle ville du monde et je suis désagréable en prime ». Même dans une ville aussi énorme que SP, les gens gardent le smile dans les transports. J’ai fait 1h30 de transports en commun tous les jours pendant 2 ans, et à chaque trajet, quelqu’un m’a adressé la parole avec un gentil sourire.
    Enfin comme partout, chacun se fait sa propre opinion, mais c’est vrai que je suis très surprise par la vôtre !
    Bonne continuation dans vos voyages ! 🙂

    • Bonjour et merci pour ton commentaire.
      En effet, ce n’est que notre ressenti et nous sommes heureux que SP t’ait plu. Après Rio, Belo Horizonte ou Salvador, nous avons retrouvé toute l’effervescence bordélique et désagréable propre aux grandes villes comme Paris à qui nous l’avons comparé à dessein, puisque nous y avons vécu assez longtemps pour devenir allergique à son métro. Allergie qui a resurgie de bon matin à SP quand nous avons débarqué en plein centre à l’heure de pointe (l’horreur !). D’une manière générale il est clair cependant que les Brésiliens sont beaucoup plus souriants, accueillants et beaucoup moins snobes que les Parisiens (en même temps ce n’est pas compliqué !). Mais impossible de vraiment s’en rendre compte dans le métro. A nos yeux en tous cas 🙂

Laisser un commentaire

Suivez nos aventures !

Si vous voulez tout savoir de nos voyages à deux autour du monde, suivez nous sur Facebook  !

%d blogueurs aiment cette page :